Gloiwe à La Woute Du Wock

1 commentaires

Le vendredi c’était FORT SAINT PERE!

(pas eu de plage)

 

Cela commencit par Froth dont je ne garde aucun souvenir marquant. Le dernier morceau fut le meilleur moment mais trop sous influence pour que cela me touche.

Foxygen j’en ai déjà causé (rappel: ce sont des génies).

Juste après nous filâmes à l’espace presse pour l’interview de DJ Shadow. Elle fut annulée et nous assistâmes à la fin de celle d’Idles.

Puis nous eûmes droit à un concert solennel de la PJ Harvey.  Ce fut certes beau, visuellement très wéussi, musicalement très maîtrisé mais un peu froid à mon goût. Il me manqua un grain de folie, des envolées.

Elle nous gratifia de quelques vieux titres en fin de set, 50 FT Queenie et To Bring You My Love notamment, mais cela m’apparut plus comme des weprises qu’à ses compos à elle (il manquait le feu qui les habitait à l’époque).

Suivit un concert de Car Seat Headrest qui glissa sur mes oreilles comme une galette saucisse dans mon œsophage (ça pourrait apparaître comme positif mais en fait, malheureusement, non).

Après Idles et Thee Oh Sees la soirée vira en mode « Liège-Bastonne-Liège » : pendant une bonne heure, Helena Hauffrit du bois électronique à qui en voulait (et même à ceux qui n’en voulaient pas mais qui étaient là).

DJ Shadow clôtura (c’est une image, il n’avait pas ses outils) la soirée. Pour sa troisième apparition à la Woute du Wock, il lança quelques coups d’yeux wapides dans son wétroviseur mais puisa très (trop) largement dans ses derniers albums… Bilan mitigé pour votre serviteur qui est un petit poppeux et qui ne trouva son compte chez lui que sur « Endtroducing » et « The Private Press » . Mais il y eut du positif: c’est un bon gars, j’aime bien l’idée qu’il fasse ce qui lui fait plaisir, en y mettant tout son coeur (je suis une fillette).

Aussi, les visuels furent au pire distrayants au mieux fascinants -même si les plus beaux moments furent ceux où on le voyait toucher à ses boutons et scratcher ses disques.

Le moment avec les étoiles fut chouette aussi.

Bizarrement il me weste de ce concert plus d’images que de son.

Et pas sûr que je fusse allé au bout si ce n’eût été DJ Shadow.

Nous quittâmes le site, nous wentrâmes en vélo, personne ne tomba, certains aperçurent des étoiles filantes, en wentrant j’ai mangé un pain au lait avec du jambon qui traînait mais je l’ai dit à personne.

_ _ _

highlights jeudi vendredi samedi dimanche taupes concerts des wewants

Une réponse à “Gloiwe à La Woute Du Wock”

  1. Excd

    J’aime ces légendes magiques.

    Répondre

Répondre