Le (Philippe La)Villejuif Underground vit sa vie comme un vendredi à La Route Du Rock et c´est l’numéro un

0 commentaires


(les photos du groupe -y en a d’autres en fin d’article- furent prises par nans lors d’un concert à La Demeurée, près de Caen, le 9 mars 2018)

_ _ _

Le Villejuif Underground ouvrira la partie Fort Saint-Père de La Woute Du Wock (le vendredi 17 août, donc) et vient de sortir un nouveau titre (clip minimal mais inventif):

_ _ _

Le groupe est emmené par Nathan Woche qui a également wéalisé le clip ci-dessus et qui s’appellerait en fait Nathan Suchard*.

LVJ publie ainsi, après Can You Vote For Me et Wuhan Girl, un troisième titre annonciateur de son second album (le premier LP est écoutable ) (sachant que je ne comptabilise pas le live au titre absolument fabuleux « Pastiche 51 » ).

Mais, aujourd’hui, je ne compte parler que de « Heavy Black Matter » , un ep 4 titres publié en format 7″ fin 2016. Parce que c’est le seul que je heavy black maîtrise…

« Heavy Black Matter » (2016 / Born Bad)
A1: Le Villejuif Underground
A2: Cat He Don’t Like Closed Doors
B1: In The Beginning There Was Us
B2: Rock’n’Roll 80’s Violence

Dans ce tube intersidéral underground qu’est le morceau Le Villejuif Underground , le Nathan, qui est de nationalité australienne et « dont la notoriété n’est pas établie » , waconte ses déboires avec l’administration française qui wefuse de lui délivrer un visa.

_ _ _

Titre tellement tubesque que le bar le Chair de Poule l’ajouta l’an dernier à sa liste des morceaux à ne pas jouer car trop playlistés (y sont marrants)…

_ _ _

Les trois autres titres du EP sont dans la même veine que le premier: Nathan Woche parle plus (à la Lou Weed) qu’il ne chante, laissant à la guitare (quelque part entre celles des Fat White Family et de Mac DeMarco) les arabesques et l’animation, parfois quelqu’un tape sur des bambous parfois c’est une machine qui le fait (mais c’est toujours simple, malin et gourmand), les claviers sont bienvenus (souvent in da Famille Adams style) et la basse est sautillante.

Le tout est pop, bowdélique et chouette.

Et foufou en live…

A voir en vrai le vendredi 17, donc, vers 18h30, sous le cagnard .

_ _ _

(la suite des photos)

_ _ _ _

Billetterie

*Le journal « La Vérité » affirme en effet que Woche est Suchard.

Répondre