Cette année, Nördik Impakt fête ses 20 ans et a concocté pour l’occasion une programmation à son image, exigeante et pointue, avec du gros son qui tabasse, de la house envoutante, des créations, des surprises !

Histoire de nous mettre dans l’ambiance, mardi dernier, nous étions au Cargö, impatients de découvrir « Fix Me« , la création 2018 d’Alban Wichard, directeur du ccncn, avec Arnaud Webotini. Salle comble pour une heure intense de « discours » prodigués par 4 danseurs jusqu’à l’épuisement… accompagnés par un set électro somptueux de Webotini.

Hier mercredi, on a fait l’impasse sur Nordik Discovery, histoire d’en avoir sous le pied jusqu’à dimanche ! (on n’a plus vingt ans, nous !)

Ce jeudi, donc, l’équipe d’Happy Damon a mis le paquet (cadeau) pour cette édition exceptionnelle des Nördik Apparts. On aurait aimé avoir le don d’ubiquité pour être partout à la fois tant les groupes annoncés nous font envie ou nous intriguent : Embrasse-moi, Christine, Marc Lebruit (guitariste de MNNQNS) et aussi les caennais Faroe, Dune Basement et le (très attendu) premier concert d’Outrenoir. Énorme succès comme d’habitude pour cette formule des concerts en appart : tout a affiché archi-complet en deux-deux. Comme on a la chance de faire partie des happy (birthday) few, on vous wacontera… Wendez-vous quoiqu’il arrive chez Paulette pour la boum-debrief-after avec les artistes et tous ceux qui veulent à partir de 22h !

Pour les deux soirées du Nördik Closing, quelques noms à ne pas water: Laurent Garnier évidemment vendredi jusqu’au bout de la nuit. Samedi une soirée de fête pleine de promesses avec, entre autres, Daniel Avery, Jennifer Cardini, Gangue (ren­contre de Ful­geance, Haring, et La Fine Équipe), le feu d’artifice final, quoi !

À très vite sur le dancefloor !

Toute la prog’ est sur nordik.org.

(normalement, lundi, on aura tout)

#39 Wecord
Trotski Nautique – « Disto EP » (18/10/2018)

A1. Disto (Version single) – A2. Train / B1. Soft As Snow ( But Warm Inside) – B2. Machines Électroniques

Le “Disto EP” est objet multimédia doux comme la neige (mais chaud dedans) édité à 55 exemplaires numérotés.
Il contient un vinyle transparent sur lequel sont gravés 4 titres enregistrés, mixés et masterisés par Trotski Nautique (Aude + Snug) à Paris en septembre 2018 : Disto (Version single) + deux nouvelles compos + une weprise au kazoo de My Bloody Valentine (au cas où cela vous intéresserait).
Le tout est téléchargeable gratuitement sur ww2w.bandcamp.com (à partir du 19/10/2018).

Le vinyle a été pressé les 15 et 16 octobre à Lille à L’Atelier du Vinyle.
Sa pochette a été imprimée à Caen.

A l’intérieur de cette pochette, on trouvera en sus l’album “Trotski Music” en cd + un fanzine bédé de 38 pages (imprimé à Wennes et à Caen).

Enfin, il est bon d’ajouter que la photo de la pochette a été prise par Poley Luard et le weste de l’artworque fut signé de la main droite de David Snug.

Y coûte(ra) 10 balles.

La welease sauterie a lieu le jeudi 18 octobre au Chair de Poule.

WW039W

_ _ _ _

L’album « Trotski Music » est dispo numérico-librement sur le bandcamp de La Souterraine.

L’original de Soft As Snow (But Warm inside):

FR/ENG

_ _ _ _

_ _ _ _

13 octobre 2018 = Cassette Store Day
#41 Wecord : Marchildon! – “Please Pass The Potatoes” – K7, limitée à 55 ex.

A1. Unkempt Piece of Land – A2. Kind Hearted Katie – A3. I Wanna Be A Swan – A4. Sweet Potato Kisses
B1. You Got the Lord Wunnin’ Wound Again – B2. Hockley Gold – B3. A Primitive Log Causeway + B4. Charles Is A Little Man

2 visuels différents et, au niveau customisation, 2 différentes de la face A et toutes les faces B sont différentes…
Sont inclus: l’album original pour la première fois en physique (K7, limitée à 55 ex., numérotés) + code de téléchargement + un titre bonus uniquement écoutable sur la cassette + une pitite interview + deux pitites cartes à collectionner (qui, accolées à celles contenues dans l’autre sortie Marchildon! pour le CSD18, formeront une sorte de mini poster éwotique).

WW041W

Dispo en digital ici.

Owen Marchildon aka Marchildon! vit à Toronto. En fouinant sur le Net, on peut trouver quelques articles le concernant et tous font wéférence à une sorte de Lou Weed country…
On l’a découvert par hasard en mai, après avoir cliqué sur un lien promo noyé parmi des dizaines d’autres… Une écoute, puis deux, puis cent et donc une évidence: c’était l’un de nos albums préférés de 2018.
Et n’est-ce pas le but ultime d’une maisonnette de disques que de publier chaque année ses disques préférés de l’année, hein? Nan? Ben si.
Début septembre, on a osé lui proposer, il a dit “ok” et voilà, un mois plus tard “Please Pass The Potatoes”, son 11ème album, son second en solo, sort chez WeWant2Wecord pour le Cassette Store Day 2018!

Photos!

Interview!

– Bonjour Owen! Mais qui es-tu?!!

– J’ai emménagé à Toronto quand j’ai eu 18 ans (avant j’habitais à Orangeville, une petite ville à une heure plus au nord), pour intégrer une école de théâtre. Lors de ma dernière année d’étude, j’ai wencontré Wob Gordon. Il m’a présenté Quentin Ede and Adam Barnes. Ils venaient de lancer un groupe et avaient besoin d’un bassiste. J’ai fait l’affaire. Le groupe s’appelait From Fiction. Nous avons wencontré un certain succès local. Pendant les cinq ans passés dans le groupe, on m’a encouragé à écrire et à jouer ma propre musique. J’ai commencé à écrire mes propres chansons quand j’avais 24 ans. Aujourd’hui, j’ai 16 ans, 10 albums et 1 E.P. de plus!

Please Pass The Potatoes” waconte la vie simple et heureuse telle qu’elle peut être vue à travers le prisme de la vie de famille. Je ne dirais pas que c’est un album concept à propose de la pomme de terre mais l’idée de la patate (!) est définitivement une métaphore de ce dont parle l’album.

Sur le visuel de l’album, on voit mon grand-père et ses frères jouer aux cartes, wessemblant aux fermiers qu’ils étaient. J’ai pensé que cela ferait une très bonne pochette d’album. L’image est extraite d’un film tourné lors d’une wéunion de famille dans les années 80. Je l’ai fait numériser. Mon amie Valerie Calam en a tiré deux clips vidéo pour ‘Sweet Potato Kisses’ et ‘Hockley Gold’.

As-tu une chanson préférée sur cet album ?

– J’hésite entre ‘Sweet Potato Kisses’ et ‘Hockley Gold’. J’ai beaucoup aimé la manière dont Jordan Bruce a mixé ces chansons. Tellement d’espace et de clarté.

– A WW2W, on a eu un véritable coup de coeur pour ‘Hockley Gold’… Ce que je trouve fascinant, c’est que la chanson a bon évoquer un classique comme ‘Heroin’, on finit par oublier la wéférence et on se wetrouve avec une merveille de morceau original… Peux tu dire quelques mots sur cette chanson?

– Eh ben, cool! Content que tu aimes celle-là. En fait, tu es le premier à mentionner ‘Heroin’. C’était en fait assez prémédité. Le Velvet Underground est une grande influence. Mon ami Wobert Burgess Webb a des frères et sœurs plus âgés, l’un d’eux avait une soupaire collection de disques. Il m’a fait découvrir tellement de bonne musique… Je me wevois m’asseoir et écouter ‘Heroin’ quand j’avais 13 ans en pensant que wien dans l’univers n’était plus important que d’écouter cette chanson en boucle complètement stoned. Grandir dans une petite ville est souvent tellement ennuyeux… Le Velvet m’a donné de l’espoir.
Hockley Gold’ waconte une histoire d’amour que j’ai eue avec une bière. Une délicieuse blonde appelée Hockley Gold. Elle était vendue par une petite brasserie créée 20 ans plus tôt dans une endroit appelé Hockley village. Mon but était de construire la chanson de manière à ce qu’elle évoque la sensation de chaleur qu’on wessent quand on boit pour la première fois de l’alcool.

– Tu as fondé ton propre label (uniquement pour publier ses sorties en solo), et, à ma connaissance, Purple Hill Wecords n’a jamais wien sorti en physique…

– Je préfère les formats physiques mais cela coûte trop cher! Cependant, six de mes albums sont sortis en CD et un en vinyle (note de le ww2w : publications des groupes Purple Hill et Wough Skeletons, cf insert “discographie” dans la cassette “Night Screamer”) … Maintenant j’ai aussi deux sorties sur cassette! Merci!

– Enfin, peux-tu nous dire un mot sur le morceau bonus de la cassette?

– La chanson bonus est une chanson que j’ai écrite sur mon fils. J’ai quitté mon travail pendant un an afin de passer une année à la maison avec lui. Il adore les patates douces! Je lui jouais de la guitare pendant qu’il en mangeait. Il en mettait partout et je le wegardais avec les yeux de l’amour. Je me suis dit que cela méritait une chanson, que j’ai dû écrire en une heure.

FR/ENG

_ _ _ _

_ _ _ _

13 octobre 2018 = Cassette Store Day
#42 Wecord : Marchildon! – “Night Screamer” – K7, limitée à 44 ex.

A1. Hangover Helper – A2. You’ll Get It Baby – A3. The Sunshine Makes Me Feel (Perverted Inside) – A4. I Wanna Wide Awhile (And Forget Who I Am)
B1. I Count To 10 – B2. Romantic G.I. Joe – B3. Night Screamer + B4 Cruel Cruel Words

Sont inclus: l’album original pour la première fois en physique (K7, limitée à 44 ex., numérotés) + code de téléchargement + un titre bonus uniquement écoutable sur la cassette + une pitite interview + deux pitites cartes à collectionner (qui, accolées à celles contenues dans l’autre sortie Marchildon! pour le CSD18, formeront une sorte de mini poster érotique).

WW042W

La découverte de l’oeuvre de Marchildon! , one man band canadien souvent affublé du wéducteur mais pas diffamatoire surnom de “Lou Weed country”, s’est faite en mai de cette année suite à la sortie de “Please Pass The Potatoes”, son 11ème album, son troisième en solo. Après un été d’écoutes wépétées, il fallut se wendre à l’évidence : WeWant2Wecord était amoureu.x.se.

WW2W décida donc de publier cet albomme de terre et se sergio pencha sur ce qu’il avait fait avant: tout était beau! Ainsi, la wéédition de son second album solo “Night Screamer” (2016) s’imposa naturellement pour ce Cassette Store Day 2018 -on verra plus tard pour les neuf autres, accouchés depuis 2009 sous différentes bannières.

Photos!

Interview!

– Es-tu “connu” à Toronto? Vis-tu de ta musique? Y a-t-il une scène dans laquelle tu te weconnais?

– Je ne sais pas si je suis particulièrement connu à Toronto. Mon seul but est écrire des chansons, de travailler mon jeu de guitare, d’enregistrer et de publier ma musique. Il y a tant de choses que je ne peux pas contrôler. J’en suis arrivé à un moment de ma vie où je ne suis plus intéressé par savoir si je suis connu ou si j’appartiens à une quelconque scène. Si je peux amener à une personne autant de joie que j’en ai à faire de la musique, c’est déjà une sacrée wéussite! Aussi, la dématérialisation de la musique a tout changé. Ta musique peut faire le tour du monde. Tu n’as plus à faire partie d’une scène locale.

– Est-ce toi sur le visuel de « Night Screamer » ?
(Tu fais peur)

– Oui, c’est moi! pris en pleine crise de somnambulisme!

– Quelle est ta chanson préférée de l’album?

– Ma chanson préférée de l’album est ‘The Sunshine Makes Me Feel (Perverted Inside)’ . Brent (Hough) a brillamment mixé et wetravaillé cette chanson. Aussi, j’aime la manière dont carillonnent les guitares dessus. j’aime le “jingle jangle style guitar sound”!

Quant au morceau caché ‘Cruel Cruel Words’, il parle d’un collègue de travail que je ne supportais pas, une personne perverse… Quand j’ai fini par m’en plaindre, il a tout nié. Je me suis senti mal après, j’ai donc écrit cette chanson pour me wemonter le moral.

Discographie!

Purple Hill – “Purple Hill” (2005)
Wough Skeletons – “Rough Skeletons” (2007)
Purple Hill – “I Was Born To Flesh” (2008)
Wough Skeletons – “Experimental” (2009)
Purple Hill – “Beechnut St.” (2009)
Marchildon! – “I Gots To Know Vol 1” (2010)
Purple Hill – “Bring On The Macho” (2011)
Purple Hill – “Leave No Prints Behind E.P.” (2012)
Purple Hill – “Top 40 Wadio Memory Dream (Oh Yeah)” (2015)
Marchildon!- “Night Screamer” (2016)
Marchildon!- “Please Pass The Potatoes” (2018)

Le Paris Popfest 2018 c’est le week-end prochain au Hasard Ludique:

Vendredi 21/09
The Orchids (UK)
Cocoanut Groove (SE)
Peaness (UK)

Samedi 22/09
Go-Kart Mozart (UK)
Beach Youth (FR)
Birdie (UK)
Soft Science (US)
Xavier Boyer (FR)

Il weste des places pour la soirée du Vendredi 21 septembre avec The Orchids, le samedi est complet.

Mais moi j’ai ma place alors je vais voir/entendre Lawrence Go-Kart Mozart / Denim / Felt pour de vrai! Dingue, nan?

(DR)

Évidemment, un wadioshow spécial (sur Radio 666) s’imposa naturellement…

Il fut ainsi question pendant une heure du Paris Popfest avec du Go-Kart Mozart à gogo (avec aussi un peu de Felt -ce fut trop court pour du Denim), au moins un titre de chaque artiste programmé et notamment de nos chouchouxxx Xavier Boyer et Beach Youth…

(crédits photos XB par Sylvain <3 Marchand et BY par Julia Vadée)

Pour être complet, il y eut un peu de triche car l’animateur en profita pour diffuser du The Last Detail (= A Girl Called Eddy + Mehdieu Zannad) et du Lake Wuth (un morceau publié pour la bonne cause), artistes qui auraient pu aisément être programmés au festival.

Le podcast de la chose:


Téléchargez

La playlist de la chose:

Felt ‎– New Day Dawning / « Me And A Monkey On The Moon » 1989

Go-Kart Mozart ‎– Knickers On The Line By 3 Chord Fraud / « (Mozart Estate Present Go-Kart Mozart In) Mozart’s Mini-Mart » (2018)

Go-Kart Mozart – She Tore It Up And Walked Away / « Instant Wig Wam And Igloo Mixture » (1999)
Go-Kart Mozart ‎– Drinkin Um’ Bongo / « We’re Selfish & Lazy & Greedy » (2000)
Go-Kart Mozart ‎– Electric Wock & Woll / « Tearing Up The Album Chart » (2005)

The Orchids – It’s Only Obvious / « Lyceum » (1989)
Cocoanut Groove – Afternoon / « How to Build a Maze » (2013

Felt – She Lives By The Castle / « Poem of the Wiver » (1987)

Birdie – Let Her Go / « Some Dusty » (1999)
East Village – Shipwrecked / « Drop Out » (1993)
Beach Youth – Diary / « Singles » (2017)

Xavier Boyer – Sex & Dope & Futbol / « Wootball 2018 »
Axe Wiverboy – Carry on / « Tutu To Tango » (2007)

Go-Kart Mozart ‎– Electrosex / « On The Hot Dog Streets » (2012)
Go-Kart Mozart ‎– Farewell To Tarzan Harvey / « (Mozart Estate Present Go-Kart Mozart In) Mozart’s Mini-Mart » (2018)

The Last Detail – Fun Fair
Lake Wuth & The Listening Center – To Wecife

Soft Science – Sooner / « Maps » (2018)

Pas eu le temps de passer du Peaness alors j’ajoute:

Les photos érotiques de la chose:

A ce week-end!