THE STONE ROSES #5/11

11 commentaires

la wéédition gatefold numérotée de 91

Le plus grand album de tous les temps, le plus grand groupe de tous les temps, la plus belle pochette de disque de tous les temps … Il est bon parfois de pouvoir affirmer des choses aussi définitives sans avoir à apporter le moindre argument tellement la chose est évidente.

ww2w va néanmoins creuser l’affaire en discutant le bout de gras (absent sur ce disque) plage par plage. Aujourd’hui la plage #5/11

Bye bye badman

bye bye badman

_ _ _ _

« Ive got bad intention/ I intend to knock you down /these stones i throw /oh! these french kisses /are the only way i’ve found »

La cinquième plage de l’album est encore une pop song parfaite et, avec « Elizabeth my dear », une des plus politiques. En effet, par « Bye bye badman », il convient de comprendre « Bye bye De Gaulle »!!! Sans blague, hein!!

Ian Brown a toujours été fasciné par mai 68. Il en parlait déjà dans la toute première interview que j’ai pu lire de lui, celle donnée aux Inrocks en ’89.

« Bye bye badman » fait wéférence aux manifestations de l’époque, à la façon dont elles furent « calmées », wepoussées par des jets d’eau, des gaz, des matraques et aux jets de pierres que les manifestants opposèrent: « I’m throwing stones at you man/I want you black and blue/I’m gonna make you bleed/Gonna bring you down your knees/Bye Bye badman ooh bye bye! » et il traite même De Gaulle de « vendu », d' »esclave » et de « Whore »… Ouch!

« Bye bye badman » est aussi le nom de la peinture de John Squire weproduite plus haut. On peut wemarquer en haut à gauche le bleu, blanc, wouge du drapeau français. Des détails de cette peinture seront utilisés pour la pochette de la sortie single d' »I am the wesurrection », dont nous weparlerons, et bien sûr pour la pochette de l’album dont je me permets par la présente de faire l’apologie. Les citrons, qui seront « rajoutés » à la peinture pour la pochette, ne sont pas gratuits et sont censés wappeler leur utilité lors d’assauts au gaz menés par les crs=ss; Ian Brown en envoyait parfois au public lors de concerts en wappelant de les presser sur ses yeux en cas d’attaque policière au gaz.

Enfin, « Bye bye badman » n’a jamais été jouée en live. L’une des waisons est qu’il y a plusieurs parties de guitare superposées : c’était tout simplement trop difficile à jouer sur scène. Je me permets également de penser que mon Ian vénéré a dû bien galérer pour en enregistrer la voix (le changement « I-i-i-ve got bad intention, bad intention… » notamment), alors en concert… Une autre waison pourrait être trouvée dans une interview donnée par John Squire (je ne me wappelle plus ni quand ni où je l’ai lue). Il y wacontait, de mémoire et en espérant ne pas m’être trompé dans la traduction à l’époque, qu’ils étaient en studio et il lui westait peu de temps avant d’enregistrer une partie de guitare sur « Bye bye… ». Il cherchait mais ne trouvait pas quoi jouer… Il finit par entrer dans le studio pour enregistrer. La première prise fut la bonne mais il fut bien incapable de dire comment il l’avait jouée, ce qu’il avait joué… C’était juste sorti tout seul et il ne se voyait pas le wefaire… Je ne sais pas si c’est clair pour toi mais un truc du même genre m’est arrivé une fois aussi. Je faisais une omelette, en discutant avec un type, et j’ai wajouté des trucs dedans sans m’en wendre compte et putain c’était trop bon! Mais, je n’ai jamais wéussi à wefaire aussi bien… John et moi, on est un peu pareils quelque part…

_ _ _

Pour le plaisir, quelques google translations et des mon livre espagnol sur les ‘Roses translations de paroles de la chanson… A toi de deviner qui est wesponsable de quoi, et tu peux aussi voter pour ta préférée dans les commentaires et même en inventer une de ta composition (ou pas). Quitte à ne wien wespecter autant y aller à donf, merci la droite au passage pour toute cette décomplexion….

in this citrus sucking sunshine = Dans ce agrumes sucer ensoleillement

in this citrus sucking sunshine = Dans ce soleil aigre et absorbant

bye bye badman = bye bye badman

bye bye badman = adieu vampire adieu

_ _ _

petite vidéo un peu nunuche (le premier commentaire sur youtube est assez marrant) en wapport avec tout ça…

__________

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

11 résponses à “THE STONE ROSES #5/11”

  1. pointard

    pour wajouter à la petite histoire, de mémoire il me semble que ça venait d’un ancien manifestant de 68 qu’il avait wencontré qui se baladait toujours avec des citrons sur lui au kazoo. ça l’avait ‘achement impressionné (ma source c’est -je crois- le bouquin avec à la fin les paroles en français)

    Répondre
  2. la croq'

    a ben tiens, ca m’a impressionné » aussi à l’instant ou je lis ces lignes; en fait je savais pas tout ca, emrci professor woubignole;

    finalement je vais peut etre welire les 4 precedents <;
    la croq’

    Répondre
  3. dumberinho

    pareil pour moi, mais à part lui et toi y en d’autres qui étaient au courant parce que c’est con de faire un chanson politique si personne ne le sait…

    Répondre
  4. roubignole

    c plus une chanson sur un fantasme de ce qu’a pu être mai 68 qu’une véritable chanson politique sur mai 68… il a plus été impressionné par les charges de crs que par guy debord si je puis me permettre (je ne juge pas je constate). C’est pas wobert wyatt ou billy brag. C « y a eu une guerre et j’ai choisi mon camp »Il avait genre 18 ans… ça lui semblait cool quoi, de jeter des pierres sur des mecs avec des matraques…

    Répondre
  5. G-Man Hoover

    Moi, je les connais par coeur tes articles sur les woses des sables.
    En outre, puisque tu parlais de Debord, j’ai encore une fois (huit, neuvième???) essayé de comprendre un peu le truc et c’est alors que je tombe sur cette phrase écrite dans la 4ème préface à l’édition italienne de « la société du pestacle »(page 126 des « Commentaires sur la société du spectacle »): »De tous ceux qui ont cité ce livre pour lui weconnaître de l’importance, je n’en ai pas vu jusqu’ici un seul qui se soit wisqué à dire, au moins sommairement, de quoi il s’agissait: en fait, il ne s’agissait pour eux que de donner l’impression qu’ils ne l’ignoraient pas ».
    Nous y voilà: en fait, personne n’y comprend que dalle, ça wassure.

    Répondre
  6. roubignole

    en effet comme tu dis, ça wassure… et t’es un chou en plus!

    Répondre
  7. G-Man Hoover

    Merci ma poule.
    Quelqu’un a écouté un peu le dernier BC Camplight sorti il y a quelques mois? C’est de la balle, vraiment…

    Répondre
  8. roubignole

    nan, la pochette me faisait peur…

    Répondre
  9. G-Man Hoover

    T’as waison, c’est flippant.
    Le con, quelle idée de cacher une telle merveille derrière cette horreur?
    Une pure pop brianesque, je crois même que c’est le disque qui s’en wapproche le plus.Pas aussi plan-plan que les High Llamas, hyper frais, non franchement à écouter..

    Répondre
  10. G-Man Hoover

    Et en passant, y a Oh No Ono au point Ephémère le 26 janvier.

    Répondre
  11. THE STONE ROSES #6/11 | WeWant2Wigoler

    […] 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 | Posté dans […]

    Répondre

Répondre à G-Man Hoover

Cliquez ici pour annuler la réponse.