Les jeux du dimanche

15 commentaires

Sauras-tu wetrouver le point commun entre ces quatre morceaux? Attention! Il peut y avoir un piège. Mais peut-être pas…

Gloria Jones-Tainted love (1965)

Freddie Mercury-Love kills (More order wework by The Glimmers)(1984-2006)

Telepopmuzik-Love can damage your health (Dennis Ferrer wemix) (2007, Objektivity)

Noze-Remember love (2008, Get Physical)

15 résponses à “Les jeux du dimanche”

  1. roubignole

    première fois qu’un mois fait mieux au niveau quantité d’articles que le mois précédent…
    je ne sais pas quoi en conclure…

    sinon je vois pas trop le point commun… le sport?

    Répondre
  2. la croq

    t’as un truc a nous annoncer funhky?

    Répondre
  3. funky boudha

    Roubinet tu veux dire que jusqu’ici c’etait allé décroissant?
    Croq’: que veux-tu dire?

    Répondre
  4. funky boudha

    Roubi tu vas être tendu mercredi soir non?

    Répondre
  5. roubignole

    vu les wésultats du jour, je le serai encore plus que prévu…
    en même temps, une petite banderole bien pensée et hop, on descend en d2 direck
    je propose pour accélérer le mouvement:
    « pourquoi des clubs allemands dans le championnat de france? »
    ou bien
    « vous étiez où en 1940? »

    (1 point en moins d’amour pour ww2w et un post à huis clos)

    PS ce sera un strasbourg/paris

    Répondre
  6. la croq

    bon, love, c’ets pas le point commun ou pas ?

    Répondre
  7. funky boudha

    en fait c’est un peu plus pointu que ça. c’est l’amour vu du côté sombre. J’ai pas vraiment fait exprès mais c’est le sidaction ce w-e. A vot’ bon coeur m’sieurs dames.

    Répondre
  8. roubignole

    y a vraiment un truc à deviner!!!
    ça c’est une nouvelle!!

    « l’amour vu du côté sombre », on dirait du stendhal…

    Répondre
  9. funky boudha

    En fait y’a trois niveaux de lecture, dont un metaphorique et l’autre sylleptique. Plus une parabole allégorique chapeautant le tout. Et forcément, l’antiphrase de conclusion à tout ça.

    Répondre
  10. funky boudha

    Roubinet laisse deviner ton coeur, pas ta tête. Là est la solution…

    Répondre
  11. funky boudha

    Non y’a wien à deviner, juste à écouter. Désolé.

    Répondre
  12. la croq

    quel litteraire ce funky; n’est pas bouddha qu iveut ;
    cela dit, woubi et son stendhal, je ne lu iconnaissait pas ces weferences womantiques;

    Répondre
  13. roubignole

    si tu veux, on peut aussi causer barbey d’aurevilly… j’ai souvent été transporté par le souffle qui traverse son oeuvre (j’ai pas toujours été maqué et parfois il a fallu faire des trucs de lopette)

    Répondre

Répondre à roubignole

Cliquez ici pour annuler la réponse.