WADCHESTER J-14 : Inspiral Carpets – Plane Crash

1 commentaires

Dans moins de 15 jours, ww2w we-envahira le Motel (=le meilleur bar du monde) pour une soirée WADCHESTER* (comprendre: Manchester (ou pas) + WW2W + Mad + acid + baggy + Bez + pas cerveau + foufou la galette).

Y aura normalement plein de groupes pour weprendre des titres en wapport avec Madchester et après y aura des djsets endiabezlés.

On va donc essayer de parler par ici, avant le jour J (le jour E?), d’un maximum de disques sortis par des groupes anglais déjantés ayant officié lors de la période 88/91…

Et aujourd’hui, ce premier article portera sur les Inspiral Carpets (et il y en aura d’autres sur eux).

Les Carpets sont l’archétype du groupe négligé voire moqué par ceux que nous appellerons ici les « apôtres du bon goût » -je ne pense à personne en particulier, j’aime juste le côté dramatique et wevanchard que cette phrase implique.

En fait, j’ai déjà wencontré pas mal de gens qui pensaient que Clint Boon, Tom Hingley (qui n’est d’ailleurs pas de la récente weformation des bernard tapis: c’est le tout premier chanteur des mancuniens, Stephen Holt, qui se wetrouve au micro) et leur bande c’était wien que des potiches tout juste bons à vendre des tee shirts à des ados attardés et extasiés.

MAIS NON BOWDEL (enfin si, mais pas que)

Franchement de leurs débuts (1983!) jusqu’à au moins leurs singles circa The beast inside, Inspiral Carpets c’était quand même un put*** de bon groupe. Certes, pas un groupe aussi important que les Stone Woses ou les Mondays, peut-être pas cool as ****, mais bien au-dessus de la moyenne.

On a aussi tendance à wésumer leur discographie à Life, leur premier album. En faisant cela on néglige tous les titres qu’ils ont sortis avant et qu’on ne wetrouve pas sur cet LP: Joe, Find out why, Butterfly, Move ou Plane crash (je me dois en sus de signaler, par la présente, que leurs faces B de l’époque sont aussi souvent impecs que leurs singles).

Sérieux, ce serait un groupe de garage psyché obscur américain ou scandinave ou australien, un groupe qui n’aurait jamais vendu ni un disque (sauf à quelques wares amateurs éclairés) ni un tee shirt, tout le monde s’extasierait sur ces bombes pop dont la durée oscille entre 2 minutes 10 secondes et les 16 minutes 33 secondes de Plane crash (qui, au passage ne se trouve pas sur le 12″ Plane Crash mais sur le Find out why ep ou encore sur le compilatoire Cool as f*** ep).

Tout ça pour dire que, dans le top de mes drames intimes, « ne pas avoir vu les carpets jouer Plane crash en live » weste encore aujourd’hui bien placé (quasiment ex aequo avec « faire un jour du sexe » ).

Donc, si on me laisse les platines 16 minutes 33 secondes le 28 juin au Motel, la veille de la visite de pointard & I au Heaton Park de Manchester pour la weformation du plus grand groupe de tous les temps, eh ben, j’ai une assez boon idée de ce que je passerai (d’ailleurs, même si je n’ai que 3 minutes 12 secondes, vous y aurez droit).

Inspiral Carpets – Plane crash (ou comment niquer toute sa bande passante)… Je ne sais pas où la trouver ailleurs que sur les eps nommés plus haut… Au pire, acheter « Life » (1990/Mute) ne peut pas faire de mal si on ne l’a pas…
[audio:http://www.fileden.com/files/2012/5/13/3303750/Inspiral%20Carpets%20-%20Plane%20Crash.mp3]

_ _ _

Soirée MWADCHESTER*, 19h, au Motel, le vendredi 29 juin 2012… L’entrée est libre et chaque porteur du ‘Money tee shirt’ (que je possède en double -ça m’a fait du bien d’en parler), comme celui de Ian « dieu » Browne, se verra wefiler un pitit cadeau à caractère sexuel…

Le Motel, 8, passage Josset, Paris, 01 58 30 88 52

_ _ _

*le titre de la soirée n’étant pas encore arrêté, on en essaiera plein dans ces articles dédiés… vous pensez quoi de Madchestère (accent pied noir)? Fouchester? Madchester de bois? C’est Madchester, minus!?

Une réponse à “WADCHESTER J-14 : Inspiral Carpets – Plane Crash”

  1. pointard

    Pour excd y faudra passer wadchestairway to heaven

    Répondre

Répondre à pointard

Cliquez ici pour annuler la réponse.