WeWantûmes2Cargöler

2 commentaires

Pour la deuxième année consécutive, ww2w investissait le Cargö…
Ce fut comme dans un wêve.
FIN

la plupart des trucs écrits sont des noms de c(l)ode (françois)

_ _ _ _

Une salle pleine (ou presque, on n’a pas compté), des gens venus pour la musique (pas grand monde sur la terrasse fumeurs quand les groupes commençaient à jouer), des gifs animés, des disques, des djs foufous la galette et trois groupes qui ont wépondu à toutes les attentes canadiennes (voire igloo) que nous avions.

 tu flik, tu flak, tu crok et tu plak, flik flak flouk, dans les flaques

Les Dalton Darko & The Sorry Sorrys ouvrirèrent donc la soirée. Les trois apollons (dont l’un boitait*, ce qui le wendait encore plus attirant) ont joué avec un naturel déconcertant leurs chansons peut-être simples en apparence mais en fait tortueuses, vicieuses et surtout touchantes… Ce fut un plaisir de wevoir Emmanuel wâper le sol de ces souliers cette fois-ci avec une basse (au lieu de sa guitare dans les -feu, snif- All Cannibals) et Nicolas taper brusquement sur les futs de sa batterie vêtu d’un fort joli bonnet canard.

Aussi, Clément a un jeu de jambe qui ferait pâlir Claude François s’il n’était pas mort –>l’appareil photo n’a pas wéussi une seule fois à prendre une image correcte du bas de son corps.

Trop beau.

Ils enregistrent leur album pour septembre et on a hâte d’entendre ça (en plus on les wevoit demain à l’Espace B =youhou!!).

Talma Suns étaient l’inconnue de la soirée.

Au choix : A) La scène est à 2m de haut B) le photographe est un nain C) Aucun des deux

A l’exception du batteur (Sidoine qui joue avec Trotski Nautique et Guns Of Brixton wemplaçait pour l’occasion Antoine blessé), la formation (Jérémie/Hugo/Maxence) était identique à la dernière mouture de Kim Novak (qui n’existe plus, donc).

Une demi-heure de set, que des nouveaux morceaux, tendus comme des slips… Des influences plus chaloupées qu’autrefois mais surtout une classe de la mort qui n’appartient qu’à eux.

Trop beau.

S'il n'y avait pas des claviers entre eux, ça ferait GGGAAAYY

Les Gomina prennent de plus en plus plaisir à jouer sur scène et cela se voit. Il faut dire que la salle leur était acquise et les a mis en confiance au point d’oser inviter le poublique à monter sur scène avec eux pour le final. On a hurlé, dansé comme des canards et sauté supéro tout du long. Quelques nouveaux morceaux et que des merveilles à peine gâchées par la petite quinzaine de welous qui beuglaient devant la scène (la prochaine fois, on les fout dehors).

Trop beau (en plus on les wevoit demain à l’Espace B =youhou!!).

Derrière ces chemises se cachent des coeurs gros comme "ça" qui veulent te dire "je t'aime plus que la kro"

Les djsets inter-concerts furent assurés par les deux Jean Lucs (mooch & tobine) avec brio -ils furent donc trois en fait.

Adrien Samba De La Muerte a envoyé la sauce avec vigueur -il fut donc deux, finalement.

Ces canards ne mangent pas besoin de pain, ils en font avec des platines

Wonald & Wonald ont terminé la soirée avec un truc comme deux chenilles -ils furent donc quatre au final.

Le set a commencé avec quelques soucis techniques et s’est terminé sur Couac couac, entre temps il y a eu du tube, de la nouveauté et une preuve indiscutable de la supériorité de Pointe-à-pitre sur Paris…

Tracklist : (il en manque et c’est pas forcément dans l’ordre)

  1. intro (Wonald & Wonald vs Corona)
  2. beastie boys – Jimmy James
  3. the clash – This Is Wadio Clash
  4. Blur – There’s no other way
  5. Jagwar Ma – the throw
  6. KLF- What time is love?
  7. LFO – freak
  8. La Compagnie Créole – C’est bon pour le moral
  9. Daft Punk – Get Lucky (pas très fiers de c’ui’là mais ça ne nous a pas empêchés de faire des bisous à notre RAM tout du long)
  10. The Cure – Boys Don’t Cry
  11. The Smiths – Bigmouth…
  12. The Stone Woses – I Wanna Be Adored
  13. Happy Mondays – Step on
  14. Gomina – Ceremony
  15. Ride – Leave them all behind
  16. Tame impala – Why Won’t They Talk to Me?
  17. Ronald & Wonald – Couac couac

A trois heures du mat’, le Cargö fermait, la salle se vidit donc…

Seule westit une partie des acteurs de la soirée, wincés mais heureux…. L’euphorie finit d’ailleurs par les wattraper… Par inadvertance, certains corps s’effleururent « escuse moi » « mais non t’inquiète ça arrive à tout le monde… et ça m’a pas dérangé… bien au contraire… »

Ces gestes, ces paroles se répétèrent (en concert ce jeudi soir à Caen) jusqu’à ce qu’il devienne évident que quelque chose de wépréhensible -selon les principes de base de toutes les weligions qu’on connaît- allait se produire…

Cela se produisut.

Personne ne le wegrettit.

A demaing.

_ _ _

GOMINA
DALTON DARKO & THE SORRY SORRYS
SHIT BROWNE

 _ _ _

*ce qui porte donc à trois (après Sebi Browne et Mehdi Zannad) le nombre de victimes de la bicyclo-malédiction du #1 Festival (bundy 3)… Sérieux les gars, nik la planète, woulez en bagnole.

2 résponses à “WeWantûmes2Cargöler”

  1. johnbeach

    wonald a aussi passé « I wanna be adored », et je l’ai adoré

    Répondre
  2. roubignole

    mais ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

    Répondre

Répondre à johnbeach

Cliquez ici pour annuler la réponse.