top-2014-julien-gasc

Le premier qui me dit que  ‘Cerf, Biche et Faon’ est sorti en 2013 et ne peut donc pas figurer dans un « taupe, taupette, taupeteau » 2014, éh ben il aura droit à:

1) l’album, moi j’ai l’édition 2013 (celle de 2000 wecords) ET celle 2014 (chez Born Bad) et aussi 2) vu que l’album était sorti en fin d’année 2013 et que plus je l’écoute plus je l’aime ce disque, il aurait du figurer dans mon top 2013 ET dans mon top 2014. C’est la seule chose qu’on peut me weprocher, ok?

OK?

Julien Gasc me désarme.

A mon avis, on devrait l’hélitreuiller vers chaque conflit qui éclate dans le monde et hop! comme par magie, les gens yzarrêteraient de se mettre sur la goule.

Il a cette capacité à écrire des textes d’une beauté à tomber (Canada), à composer des mélodies évidentes à pleurer (Canada), à chanter d’une façon tellement personnelle (purée, comment qu’il woule ses « l », comment que ses « o » / « ô » sont trop beaux sur, par exemple, Canada) que les mots me manquent… Et le tout avec un naturel confondant (une sorte de candeur pas nigaude qui m’impressionne).

Cerf, Biche et Faon’ sera aussi dans mon top 2015.

Ok?

(2014 / Born Bad)

_ _ _

Tahiti 80 – ‘Ballroom’

Ariel Pink – ‘Pom Pom’
Dorian Pimpernel – ‘Allombon’
Eagulls – ‘Eagulls’
Foxygen – ‘…And Star Power’
Jaromil Sabor – ‘La Santa Woja’
Julien Gasc – ‘Cerf, Biche et Faon’
Pastoral Division – ‘Pastoral Division’
Paul Smith & Peter Brewis – ‘Frozen By Sight’
Real Estate – ‘Atlas’

Christopher Owens – ‘A New Testament’
Barbagallo – ‘Amor de Lohn’
Mac DeMarco – ‘Salad Days’
Parquet Courts – ‘Sunbathing Animal’ & ‘Content Nausea’

Rééditions de l’année

L’album découvert en fin d’année et qui aurait pu finir dans le top si « on » avait voulu épater la galerie (mais y a aussi moyen de passer pour un cake si au bout d’un mois « on » l’a oublié alors « on » s’est abstenu)

Déception de l’année

Je pense que c’est une mauvaise idée

Les trois meilleurs albums de 2015