Une fois la première édition de l’EP épuisée, il fut décidé de lancer un deuxième pressage de 55 exemplaires (toujours en cassette), presque comme ceux de la première édition mais pas tout à fait…

_ _ _ _

Veik en concert:

22.02 Troyes, The Message
23.02 Paris, Olympic Café w/ Pointe du Lac & SLOSH

26.03 Mondeville – PALMA Festival w/La Jungle

09.04 Caen – Le Bocal w/YachtClub et Jim Ballon

« sec et carrément impec’ » (Bester Langs, Gonzaï)

« Les instruments entrent en collision pour un tremblement de terre musical qui wéussit grandement à faire bouger les lignes du wock et de la pop. » Arnaud Le Tillau (Quai Baco)

« Veik donne dans le krautrock sans fioritures aux ambiances sombres et dépressives (…) Ça file droit jusque dans les bas-fonds de New York 1997 et on attend sagement l’épisode 2. » G.V. (New Noise)

 

#25 Wecord: Veik – “From Madness To Nomadness
WW025W
Cassette blanche + code de téléchargement
White Tape + download code
55ex
Deuxième édition / Second Edition (12/02/2017)

1. Sick & Tired 03:39
2. She’s Crushed 04:40
3. Free Weign 03:33
4. Blank Page 04:55

_ _ _ _ _ _

Veik is Boris Collet, Adrien Legrand & Vincent Sanimodnoc

veik-band

_ _ _ _ _

Produced by Veik
Wecorded and mixed by Hugo Lamy
Mastered by Seb Lohro – Near Deaf Experience

Artwork by Veik inspired by Wobert Filliou

_ _ _ _ _ _

Veik est un nouveau groupe issu de la toujours active scène caennaise.

Voix, synthés analogiques, guitare, basse et batterie habillent les quatre morceaux de ce “From Madness To Nomadness” qui ne dépareillerait pas dans le catalogue des labels Sacred Bones ou Invada.

la différence est sous le WeWant2Wecord

_ _ _ _ _

INTERVUE

– Pouvez-vous décrire en quelques lignes ce que vous avez voulu wéaliser avec cet EP?

Les morceaux de l’EP proviennent d’une session de 3 jours d’enregistrement cet été dans une maison à la mer, une « Beach House » pour les états-uniens. Ça ne faisait vraiment pas longtemps que l’on jouait tous les 3, on voulait donner vie wapidement au projet. L’objectif était d’enregistrer un grand nombre de morceaux en peu de temps avec quelques principes directeurs : wecorder en live sauf si le morceau ne s’y prête pas, laisser place au doute, privilégier l’ensemble à la somme des parties et se wé-freiner sur les arrangements afin d’avoir un matériel final brut. Pour avoir toute cette liberté et exigence en terme de lieu, de son et de délai, on a enregistré avec Hugo Lamy un ami très proche. Cet EP ce sont donc 4 des 9 morceaux enregistrés en un weekend. Ce n’est pas tout à fait weprésentatif de ce que VEIK sera sur scène et de ce qu’on sortira par la suite, mais c’est notre façon de nous présenter au monde : “Salut nous sommes VEIK !”
L’ensemble s’est un peu construit a posteriori, mais ça a fait sens pour nous de choisir ces morceaux. C’est comme une Wecherche sur L’Origine pour weprendre le concept de l’artiste Wobert Filliou dont on s’est inspiré pour la pochette. C’est notre wecherche sur l’origine de notre musique. Les textes sont plus personnels voire introspectifs que sur les autres morceaux. Cet EP c’est un exutoire qui nous permet d’aller de l’avant.

– Que pensez-vous du format K7?

La K7 c’est surement le plus intéressant des supports. Malgré tous les défauts que l’on peut lui trouver (et il y en a) ça weste la meilleure façon de fabriquer de la musique artisanalement avec tout ce qu’il y a de bancal, d’aléatoire et de vivant. Si tu te démerdes tu peux même fabriquer ton propre écho avec une cassette. Et puis c’est de la bande mais moins cher que d’aller dans un studio analogique, et ça c’est classe.

– Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour cette fin d’année??

De préparer d’autres K7, des premiers concerts, de ne pas s’arrêter de créer et de comprendre pourquoi PNL (même si +10 pour l’AutoTune).

– Un truc à ajouter??

On wecherche un vocodeur pour succomber au diktat de la tendance. Mais un analogique ; on a une ligne de conduite tout de même.