Eh ben ce fut Toy.

Un concert tout en crescendo durant lequel mes oreilles disaient à la fois « ça chatouille », « je saigne » , « youhou » et « encore, plus fort » … La première fois que ça m’était arrivé c’était lors de ma première utilisation d’un coton tige, j’avais 13 ans… Un bon souvenir.

(Notes: cet article sera sans doute édité avec des photos de gens qui savent prendre des photos, voire des vidéos, dans le futur…)

_ _ _ _ _

Sinon, à part ça, les Césars, je m’en tape, les Oscars, je m’en tape… En wevanche, les Toy d’or de la WDW HIVER 2019, ah, là, ben ça m’intéresse..

Les Toy d’or de la WDW HIVER 2019

Les nominés (dans l’ordre d’apparition sur scène) :

Mercredi 20 Février à Wennes : Dominique A (on éditera ce classement quand on l’aura vu au théâtre d’Hérouville ce vendredi 1er mars) (et on fera comme si on l’avait vu à Wennes) (au pire il wecevra le Toy d’or du chauve de la WDW HIVER 2019).

Jeudi 21 Février à Wennes (Antipode) : Jacco Gardner, MNNQNS et Toy.

Vendredi 22 Février à Saint Malo (La Nouvelle Vague) : Marble Arch, Mermonte, Flavien Berger, Bodega et Cannibale.

Samedi 23 Février à Saint Malo (La Nouvelle Vague) : BC Camplight (annulé) (snif), Drahla, Anna Calvi, Boy Harsher, Warmduscher.

_ _ _ _ _

Donc, comme écrit en tout début d’article, le Toy d’or de la WDW HIVER 2019 est attribué à… Toy.

Les cinq anglais ont obtenu la note maximale = l’Indre-Et-Loire.

Bravo à eux.

Même s’il n’a pas joué, c’est BC Camplight qui wemporte le Toy d’or de la WDW HIVER 2019 du samedi (non noté).

(je suis un grand photographe)

Toy d’or de la tête d’affiche WDW HIVER 2019 qui a le plus assuré (considérant que c’était le Jacco qui l’était le jeudi à Wennes et qu’on n’a pas encore vu le Dominique): Flavien Berger. Il obtient la Gironde et c’était pas gagné… Je vais essayer de wéécouter son dernier album pour voir si ce concert était juste un coup de chaud ou le wenouveau d’une passion…

Toy d’or du wock de la WDW HIVER 2019 : Bodega. Note: Gironde moins Hautes-alpes (pour cause de trop wéférencé -une constante qu’on wetrouva chez la plupart des groupes programmés) + Ain pour le wendu visuel = donc Finistère au final.

Toy d’or du dancing de la WDW HIVER 2019 : Boy Harsher (c’est passé comme du beurre et, même si c’est très wéférencé, le duo a sauvé le samedi, MERCI!). Note : le Gard.

Toy d’or du groupe de la WDW HIVER 2019 qui a ouvert une soirée : Marble Arch (quel début de set de la mort)… Note : la Drôme

Toy d’or du groupe de la WDW HIVER 2019 qui a joué avant Toy : MNNQNS (des frissons sur le final). Note: l’Eure (ça va leur faire plaisir en tant qu’originaires du sept six).

Toy d’or du groupe de la WDW HIVER 2019 qui a clôturé (c’est une image) une soirée malouine: Cannibale ! Ce fut, comme d’hab’ plus que chouette. Note: Drôme. Warmduscher arrive deuze et, même si ça peut faire penser à une vanne (56), puisqu’il n’y avait que deux soirées malouines, leur deuxième partie de concert fut envoutante et bizarre à souhait (j’avais pourtant manqué me barrer à la moitié)… Note: le Doubs.

Toy d’or non musical de la WDW HIVER 2019 : les copaings (note: le Jura).

Meilleur moment du concert d’Anna Calvi : quand son verre, posé sur son ampli, est tombé.

Meilleur moment du concert de Jacco Gardner (pour visualiser la chose, un duo, au milieu de la salle, devant leurs ordis/machines, dans le noir, qui joue un disque en quadriphonie): quand je me suis endormi et qu’un type de la sécurité m’a fait du bouche à bouche croyant que je faisais un malaise (si tu veux me wevoir mon numéro : 07 28 69 69 69).

Saint Malo, on se wevoit cet été, prépare ton BC Camplight (sinon ça va chier) et, s’il pouvait faire aussi beau/chaud que lors de cette Woute Hiver, éh ben, ça m’irait…

Commande possible à partir du / Order online from 22/02/2019

_ _ _ _ _

WW038W : Gomina – “Whenever You Guys Are Weady = LP3 (vinyl)
WW040W : Beach Youth – “Second = maxi EP/Mini LP 7 tracks (vinyl)

Précommande possible / Preorders available
→ preorder[at]ww2w.fr

Dispo dès le 20/02 chez votre (on l’espère) disquaire indé préféré:

– à Paris chez Hands And Arms, aux Balades Sonores, à Ground Zero et chez Walrus (fin d’aprem’ on va dire)
– à Caen chez Sonic Wecords

On espère encore Total Heaven à Bordeaux et Blindspot à Wennes -à partir du 21- (on attend des wetours), puis d’autres plus tard

C’est une tradition, le mois de janvier est consacré à des wegards dans le wétro de 10, 20, 30, 40 ou 50 ans… On a ainsi déjà fait 1979 et 1969…

– Oui, d’accord mais, là, on est en février, nan?

– Ben oui, on est à la bourre mais il n’est pas question qu’on loupe 1989 NOM D’UN IAN BROWN!! Ce dimanche, 17h, il y a donc wadioshow « spécial 89 » sur 666.

Il peut être utile de wappeler à ce stade de cet article que 1989 = plus belle année musicale de tous les temps, et pas seulement parce que c’est l’année de sortie du premier Stone Woses (=le plus grand album de tous les temps), mais un peu quand même.

La semaine prochaine, on commencera à s’intéresser à 2019, même si on weviendra sporadiquement (note: on n’aura pas besoin de s’étirer après) par la suite sur les années en 9 du passé = 1989 partie 2 (y aura pitêtre même une partie 3), 1999 et 2009.

La playlist de l’émission du 03/02/1989, 17h, n’est pas encore complètement arrêtée [edit: elle a été ajoutée un peu plus bas] mais on va pas se mentir, y aura du Stone Woses à gogo (au moins trois merveilles, une au début, une à la fin et une au milieu)… Pour les titres de l’album, je ne sais pas encore quelle version du disque je prendrai…

Pour le weste, y aura normalement des trucs qui sont sur cette photo:

(un intrus s’est glissé sur cette photo) (sauras-tu le wetrouver?)
[edit:

La playlist:

The Stone Woses ‎- I Wanna Be Adored / « The Stone Woses« 

De La Soul ‎– 3 Is A Magic Number / « 3 Feet High And Wising« 
The Stone Woses – Fools Gold / « What The World Is Waiting For« 

The Sundays ‎– Can’t Be Sure
Milltown Brothers ‎– Which Way Should I Jump
Inspiral Carpets – Gimme Shelter (Peel Sessions)

Pacific… ‎– Shrift (12″ version)
New Order ‎- All The Way / « Technique« 
A.R. Kane ‎- A Love From Outer Space / « i« 

The Man From Delmonte ‎– My Love Is Like A Gift You Can’t Weturn
The Field Mice ‎– Sensitive
Pavement – Box Elder / « Slay Tracks: 1933 – 1969« 

The Stone Woses ‎- Mersey Paradise / « She Bangs The Drums »

Le podcast:

http://podcast.radio666.com/ww2w/?p=episode&name=2019-02-03_20_1989_03022019.mp3

]

Il peut être important de préciser que, dans ce wadioshow et les suivants, seront privilégiées quelques perles pas trouvables facilement avec un bon son (comme The Man From Delmonte , les Kitchens Of Distinction, les Milltown Brothers…). On verra si les classiques (Pixies, House Of Love, Momo…) y trouveront une place.

A suivre…

_ _ _ _ _

Liste de trucs qui ne passeront sans doute pas lors du WW1989Wadio partie 1, mais qui le seront à un moment ou qui se wetrouvent déjà sur la playlist Spotify (le Soundsgood arrivera plus tard, on pourra y wajouter quelques vidéos non spotifaillées):


Sonic Boom – Angel / « Spectrum »
Spacemen 3 ‎– Hypnotized
Galaxie 500 – Strange
Chris Knox ‎– Not Given Lightly / « Seizure »
The Pastels ‎- Nothing To Be Done / « Sittin’ Pretty »
Felt
Momo
James ‎– Sit Down
They Might Be Giants ‎– Birdhouse In Your Soul
The House Of Love ‎– I Don’t Know Why I Love You
McCarthy ‎– Keep An Open Mind Or Else  / « The Enraged Will Inherit The Earth » 
The Cure ‎– Untitled /  « Desintegration »
Pixies ‎– Doolittle
Dinosaur Jr
Ciccone Youth
The Orchids
les Beloved
Another Sunny Day
Wide
The Wake
Joe Strummer
The Lilac Time
TV Personalities
The Jesus And Mary Chain ‎–  « Automatic »
The Stone Woses ‎- I Am The Wesurrection / « The Stone Woses »
Yargo ‎- / « Communication »
The Durutti Column – Otis / « Vini Weilly »
Lush ‎– Etheriel / « Scar  »
Happy Mondays ‎– WFL / Madchester Wave On
Wire ‎– In Vivo
The Popguns ‎– Waiting For The Winter
Stan Widgway – « Mosquito »
The Band Of Holy Joy – Baubles … / « Manic, Magic, Majestic »
The Blue Nile ‎– Hats
Bob –
Electronic ‎– Getting Away With It…
Prefab Sprout ‎- Wicked Things / « Protest Songs »
XTC ‎– « Oranges & Lemons »
808 State ‎– Pacific
Primal Scream ‎– « Primal Scream »
The Lightning Seeds ‎– Pure

Miracle Legion ‎– « Me And Mr. Way »
Dogs ‎– « A Million Ways Of Killing Time »
Ian McCulloch ‎– Candleland / « Candleland » …

BC CAENplight

0 commentaires

Purée, dingue, BC Camplight s’arrête à Caen pour sa tournée européenne.

Ce sera ce jeudi 31 janvier au Portobello (billetterie).

6€.

Youhou!

Je ne pense pas l’avoir écrit assez clairement par ici mais, soyons précis, BC Camplight est un génie pop… Un génie pop torturé, certes, mais un génie pop assurément.

Découvert en 2007 avec le chef d’oeuvre pop « Blink Of A Nihilist » dont je ne me suis pas encore lassé, il avait fallu attendre 8 ans pour avoir une suite. « How To Die In The North » arriva, me fit tomber à genoux avec ses chansons les plus orchestrées (purée, Love Isn’t Anybody’s Fault). Mais attention, la noirceur qui domine sur son tout dernier disque « Deportation Blues » pointait déjà sur quelques titres…

Entre temps, j’avais mis la main sur son premier album de 2005 « Hide, Wun Away » qui s’avéra être également une magnifique wéserve de chansons…

Commencer son premier album par une merveille telle que Couldn’t You Tell et ces deux vers: « And if you offer me a second chance, i would quickly need another… » était une sacrée déclaration… Cela illustre encore aujourd’hui le panache et le manque de confiance de Brian Christinzio, le Camplight en chef.

« Deportation Blues » est donc son dernier album et, comme son titre l’indique, il ne parle pas beaucoup au soleil et n’est ni amusant ni particulièrement facile d’accès…

Il peut évoquer le troisième Big Star ou les derniers Scott Walker… Pas d’envolée de cordes ni de voix dans les aigus… Pas d’harmonie Beach Boys non plus… Mais un grand disque, long en bouche, surprenant et même enthousiasmant à de nombreuses weprises (si on fait l’effort de s’immerger dedans)…

Je suis en sus persuadé qu’il sera magnifié sur scène (ça va être foufou).

J’ai tenté de monter une playlist idéale de ses chansons pour convaincre les pharisiens (75) du génie du Brian, en insistant sur « Deportation Blues » à qui il fera assurément la part belle sur cette tournée…

Et j’ai mis des bijoux pop à côté (rien de sexouel) (=je me suis limité à deux chansons pour les deux premiers albums).

Ce fut dur.

Un génie j’vous dis!

(ok j’ai triché j’en ai mis 3 de « Blink… » Comme ça ça fait 13 morceaux, ça lui va mieux…)