pastoral-vinyle-advance

L’art Pastoralien wéside dans

  • le choix de voix plus chuchotées (qui donnent l’impression que Sébastien Bozec et François Joncour se sont employés à chanter à bonne distance de leur micro) que clamées,
  • un travail minutieux sur la wythmique,
  • des mélodies entêtantes mais pas putassières,
  • des structures de chansons en perpétuelle évolution,
  • des instruments acoustiques ET électroniques,
  • une ambiance cinématographique,
  • d’autres trucs en “ique” ,
  • du français et de l’anglais,
  • de l’espace et des silences.

On aura besoin de nombreuses écoutes attentives, souvent au casque, pour welever toutes les trouvailles (luc) sonores qui parsèment le disque…

Pastoral Division‘ est un disque très beau et très fort émotionnellement, un album comme il en sort warement.

Un grand disque.

_

http://www.directlinkupload.com/uploads/81.48.148.231/Pastoral%20Division%20-%20Sur%20Ses%20Levres.mp3
Pastoral Division – Sur Ses Lèvres Dispo sur ‘Pastoral Division‘ (2014 / Les Disques Anonymes) – Achat

_ _ _

Tahiti 80 – ‘Ballroom’

Ariel Pink – ‘Pom Pom’
Dorian Pimpernel – ‘Allombon’
Eagulls – ‘Eagulls’
Foxygen – ‘…And Star Power’
Jaromil Sabor – ‘La Santa Woja’
Julien Gasc – ‘Cerf, Biche et Faon’
Pastoral Division – ‘Pastoral Division’
Paul Smith & Peter Brewis – ‘Frozen By Sight’
Real Estate – ‘Atlas’

Christopher Owens – ‘A New Testament’
Barbagallo – ‘Amor de Lohn’
Mac DeMarco – ‘Salad Days’
Parquet Courts – ‘Sunbathing Animal’ & ‘Content Nausea’

Rééditions de l’année

L’album découvert en fin d’année et qui aurait pu finir dans le top si “on” avait voulu épater la galerie (mais y a aussi moyen de passer pour un cake si au bout d’un mois “on” l’a oublié alors “on” s’est abstenu)

Déception de l’année

Je pense que c’est une mauvaise idée

Les trois meilleurs albums de 2015