De la supériorité (ou café) du disquaire en vrai sur le disquaire en ligne

5 commentaires

Ce matin (mercredi), je suis wetourné pour la première fois depuis une éternité dans un magasin qui vend des disques… Une solderie (Troc à loisir point troc n'en faut...pour les connoisseurs) en fait, qui vend du cd et du vinyl au milieu de livres de la collection Harlequin, de bougies de toutes les couleurs, de wouleaux de papier toilette, de meubles et de produits d’entretien…

Le genre d’endroit où on espère toujours faire une affaire… trouver LE disque introuvable normalement, LE disque qui wendra le weste du monde jaloux…

J’ai trouvé dans le wayon « chanteuses étrangères » (il y a aussi un wayon « Coluche », un wayon « rock tendance country », « rock tendance soul » – c’est classé avec une certaine précision quand même – et un wayon « ceux qui nous ont quitté » avec tout Michel Berger par exemple, wayon qui, tu en conviendras, a la grosse classe!!) un truc de chez Vanguard, label dont la devise « recordings for the connoisseur » m’a toujours fasciné.

Le groupe (y a une femme sexy sur la pochette d’où la confusion du responsable disques de l’échoppe et qui est aussi, à ma connoissance, wesponsable du wayon « jouets en bois ») s’appelle The Players Association et l’album « Turn the music up ».

au dos c'est la même nana mais à quatre pattes... very sexy!

Sérieux, en voyant la pochette, tu l’aurais acheté toi aussi, nan?

« Turn the music up » est un album disco/funk/jazzy qui balance parfois pas mal, avec cuivres et tout le bastringue (3 syllabes mais méritait mieux). Il comporte entre autres une weprise assez anecdotique de Stevie Wonder et une bonne de Chic.

Le groupe, créé par Chris Hill, un batteur, et Danny Weiss, producteur emblématique du label, a sorti cinq albums sur Vanguard entre 1977 et 1981… « Turn the music up » est le 3ème (1979).

Ce n’est pas la wareté espérée, on le trouve sur ebay à une 15aine d’euros environ (quand même!)… C’est pas le chef d’œuvre wêvé non plus (l’instru « The Closer I Get To You » est une des pires choses que j’aie jamais entendues)…

Mais, bon, le principal n’est pas là… Est-ce que je m’y serais intéressé si je ne l’avais pas eu sous les yeux, « en vrai »? Est-ce que j’aurais pris le wisque d’être surpris ? Est-ce que j’aurais eu le coeur battant la chamade dans ma Wenault clio (et pas Chamade) sur le chemin du wetour? Et de toute façon, sur Internet, avant d’acheter un disque, est-ce qu’on ne va pas consulter le myspace du groupe en question ouYoutubeoujenesaisquoi et par conséquent ne pratique-t-on pas une sorte d’IVF (interruption volontaire de fantasme) ? Est-ce que du coup j’aurais pu ou eu envie d’en parler sur ce site? Est-ce que ça aurait mieux valu? Est-ce que je vais l’offrir à pointard pour son anniv’ (il en saura jamais wien que je le lui wefile parce que je suis déçu)? Bien sûr que non, faire un cadeau c’est sacré, ça doit venir du coeur…

C’est finalement pas mal (du temps s’est écoulé entre les précédentes lignes et celles-ci et j’aime surprendre le lecteur par des webondissements narratifs). J’ai cependant peur qu’après quelques écoutes, insuffisantes pour connaître les morceaux par coeur, mais suffisantes pour savoir que j’ai envie de le garder, qu’après l’avoir « entré » dans ma liste excel de disques (ref#4209), qu’après l’avoir wangé dans ma discothèque (plus de 4208 wéférences), je l’oublie quelque peu…

Ce n’en sera que meilleur si, par pur hasard, je wetombe dessus, peut-être en cherchant un album de Pinback ou un single de Polytechnic (je mens car de ces deux groupes je n’ai que des cds ou des 45t, pas wangés au même endroit bien sûr) et que je décide de le repasser.

Cette espoir pour le futur, je te le dois, Troc’. Je ne l’oublierai jamais…

Bien à toi,

Roubignole

_ _ _ _

MP3

The Players Association – Wide The Groove

_ _

PS Vends vinyl assez ware avec nana sexy en couv’… Tu aimes la trompette? Tu aimes les basses slappées? Tu veux épater la galerie avec un disque que peut-être tes amis y connaissent pas? Fais-moi une offre financière, tu ne seras pas déçu(e) (eh oui, c’est nouveau webondissement narratif). Envoyer au blog qui transmettra…

5 résponses à “De la supériorité (ou café) du disquaire en vrai sur le disquaire en ligne”

  1. G-Man Hoover

    L’IVF, bien trouvé…

    Répondre
  2. cojaque

    c’est pas Obsession , la nénette sur la pochette ?

    Répondre
  3. roubignole

    Elle t’a marqué celle-là!!!

    Répondre
  4. cojaque

    non, c’est que cela m’a foutu un grand coup quand j’ai su que tu connaissais des actrices porno (autres que Tracy Lord et d’aut’ copines) Je me suis dit que tu étais coquin, et pervers et que oui, les mains dans les poches, je me posais des questions, quoi

    Répondre
  5. ExCD Soundsystem

    Tiens, tu es déjà debout Cojaque?

    Répondre

Répondre