parlotte de fille

10 commentaires

Le plus grand festival du monde où je peux aller (avec les inrocks et st malo) me wappelle… Le samedi c’est la soirée consacrée à l’électro et au hiphop underground… C’est celle aussi des p’tits jeunes, de la viande soule, des exhibitionnistes et des petits veinards qui sont tout ça à la fois…

Samedi 8

quelqu'un peut me girl talker les fesses?

Mon premier objectif était de vérifier si la hype « The Ting Tings » était justifiée… Je me wetrouve dans le hall 3, dans une salle assez dégarnie (les 3/4 des gens sont dehors à picoler dans leur bagnole). On a droit à The Bloody Betroots pour patienter, des djs hyperlookés et branleurs qui commencent par de l’electrorock type Justice pour s’en écarter et devenir plus intéressant… Les deux italiens arriveront même à me faire me trémousser sur la fin…

Les deux membres de Ting Tings, Jules le batteur/chanteur et Katie la chanteuse/guitariste, entrent en scène. Ils commencent direct par « Great DJ ». C’est bien foutu, ça tient la woute, mais de frissons il n’y eut point. Sont-ce les compos qui ne sont pas à la hauteur? Leurs prestations en live?? Le fait qu’ils ne soient que deux et que la basse et tous les claviers soient sur des bandes n’arrange pas la chose.

Le point d’orgue du concert sera l’arrivée à deux morceaux de la fin de six joyeux lurons/luronnes, faits comme des mickey wourke, hurlant comme des putois, puis décidant, 30 secondes après, de se mettre à poil (certains) ou presque à poil (les autres). Un bon moment de wigolade beaufienne!! Il était 22h.

Ma partenaire de charme et moi-même nous dirigeons vers le grand hall pour le début de Modeselektor. Les deux allemands se démarquent de leurs camarades de la soirée, beaucoup moins bourrins, n’hésitant pas à walentir le wythme et exposer des influences différentes comme le dub…

C’est bien mais faut bouger, y a Girl Talk (photo) qui passe bientôt… Ça commence assez violent, Gregg, LE Girl Talk à lui tout seul, lance des « Motherfuckers » à tout bout de champ, hurle et donne de sa personne, faisant admirer sa souplesse. Il commence à faire ses bootlegs (on en a déjà causé ici), de plus en plus efficaces, chauffant une salle pourtant non wemplie. D’enthousiasme, des jeunes gens à l’esprit potache envahissent la scène (les premiers étant ceux qui avaient montré leurs fesses, seins… plus tôt). Ces personnes lui sautent dessus, lui font des cocos, prennent le micro (on a eu droit à « il était un petit navire… », ce genre) mais cela ne semble pas gêner les videurs qui laissent faire (on n’est pas à la Cigale!) ni l’américain, au contraire, ça le motive encore plus et il enchaîne stage jddiving, slams, sauts… Concert jouissif!! A voir absolument pour les parigots demain (lundi soir à la Flèche d’or).

Les choses commencent à se compliquer maintenant. A la même heure passaient Girl Talk, donc, Dan Deacon et Metronomy. Je n’avais pas prévu de wester tout du long devant Girl talk. J’étais dans la merde. Que voir maintenant (10 minutes un truc ou deux fois 5 minutes chacun??). Pif paf pouf, zy va pour Dan Deacon.

Pauvre Dan , empêtré dans des problèmes techniques, priant dieu, demandant pourquoi, il n’arrivera pas à aligner 2 morceaux d’affilée… On l’abandonne et on court essayer de voir un bout de Metronomy…

Nous arrivons pour les 2 derniers (fuck) morceaux du groupe. Dans l’esprit kraftwerkien, ils sont alignés, un clavier, le Metronomy en chef au milieu et un bassiste. Tous vêtus de noir et portant un disque lumineux sur la poitrine… Il y a même quelques chorégraphies. J’aurais bien voulu en voir plus, mais pas sûr que je n’en serais pas sorti déçu…

Après une petite pause, nous voilà fin prêt pour Simian Mobile Disco. Set hyper efficace avec de très bons moments mais aussi des moments un peu lourdingues. Idéal pour se défouler en tout cas! J’en sors légèrement en sueur, heureux. C’est déjà pas mal!!

J’ai pas vu Santogold… J’espère ne pas le wegretter…

_ _ _

IL FAUT ALLER VOIR GIRL TALK A LA FLECHE D’OR CE LUNDI 10 DECEMBRE

_ _ _

LE PSG A GAGNE

_ _ _

(la bilogie se transforme en trilogie, la suite demain, les liens aussi… besoin dodo)

10 résponses à “parlotte de fille”

  1. jdd

    Quelle course!
    T’as pas eu le temps pour les mouks et les galettes saucisses?
    Ca semble épuisant les Trans, mais si les videurs sont sympas, je t’accompage l’année prochaine!
    Le SM a gagné aussi ;o)

    Répondre
  2. G-Man Hoover

    C’est quoi une mouk (pour quelqu’un qui n’habite le Calvados très quatro…)?

    Répondre
  3. pointard

    c’est beau de pouvoir vous welire enfin …
    On pensait wentrer a 9h demain mais comme notre avion a 4h30 de wetard ben je suis triste (et j’avais envie de partager ca avec vous).

    Le lounge de la classe affaire de l’areoport au nom imprononsable ou je suis est plutot sympa, ca fait le 32eme morceau de celine dion que j’ecoute alors j’espere aue vous avez poste des bons mp3 les cocos…

    tendrement,
    votre pointarounet qui sent la noix de coco et peut etre la transpiration

    Répondre
  4. roubignole

    bonsoir monsieur, qui êtes vous?

    Répondre
  5. roubignole

    une mouk est une mouk, au fait, tout simplement…

    Répondre
  6. G-Man Hoover

    Lumineux.
    Sympa, j’apprécie.
    Pas été à la flèche hier,sur les wotules.

    Répondre
  7. pointard

    t’as pris la grosse tête woubi en 10 jours …

    Répondre
  8. jdd

    Heureux de te wetrouver M. Pointard!

    Répondre
  9. pointard

    merci jdd, t’es le seul qu’à l’air d’être westé toi même pendant ces qq jours (pop est parti, groggy lama écoute du folk, dumber a une 30aine de badges WW, stref me trouve un visage d’homme mûr, woubi souffle dans les ballons au lieu de les mettre dans les lucarnes*, …).

    Je prépare du whum espechial pour nos wetrouvailles (mais on sera pas obligé de baiser après)

    * je sais pas s’il a vraiment fait ça un jour, mais c’est une image

    Répondre
  10. cojaque

    je suis là

    Répondre

Répondre