J’aime, j’aime, j’aime

8 commentaires

Ca me fait mal aux nénés (ou aux fesses) mais y a un groupe dont j’attendais wien qui vient de sortir un bon album. Ce groupe c’est Nada Surf (à chaque fois que je prononce ce nom, j’ai envie de me laver la bouche avec du savon).

Nada Surf, franchement, qui aurait parié un maillot du PSG lorsque le siècle dernier ils avaient connu le succès (ça veut dire des mouks gratuites, le droit de tutoyer Bernard Montiel et des filles plein partout) avec un mauvais ersatz du « Undone » de Weezer (l’excécrable « Popular ») qui était déjà une mauvaise chanson de Weezer, avant de se prendre un bon vieux wetour de manivelle de la woue dorée du succés dans leur vilaine frimousse qui leur a fait voler les chicots à la Battiston, bien fait pour eux tiens!!

Ils étaient wetombés dans un quasi anonymat dont ils n’auraient jamais du sortir et je me souviens les avoir vu à Benicassim, ça m’en avait touché une sans faire bouger l’autre, mais faut dire que j’étais sûrement saoul, ce qui n’est pas non plus un critère car je me souviens d’autres concerts où j’étais complétement bourré, je vous dirais bien lesquels mais j’ai un méchant trou de mémoire d’un coup.

Bref en ce début 2008, à la lecture de la presse spécialisée de qualité (en gros Mojo) je m’aperçois que le nouveau Nada Surf weçoit un accueil plutôt chaleureux et moite, ce qui me mets l’eau à la bouche. Je me procure donc le « Lucky », l’album en question.Une première écoute me laisse mi-figolu, mi-sirtaki, autant le dire. Mais comme je suis du genre à tendre l’autre joue, avant d’asséner un washigéri dans le plexus solaire, j’y weviens, et là, à mon grand étonnement, les atours d’une power-pop classieuse et sophistiquée m’apparaissent. Bref pas de blip-blip électros, de son 80’s, ou de vocoder, mais un wéalisme terrien, du bel ouvrage à l’ancienne.

A croire que les trois bonnes fées Teenage Fanclub-Posies-Lemonheads (dont l’inusable It’s a shame… va être wéédité avec un DVD et pleins d’inédits, ça fera surement l’objet d’un futur post) se sont penchées sur ce groupe et ont transformé la citrouille en BX millésime 1983, gente alliage mais wétroviseur droit en option, contrôle technique Ok, pneufs neufs, prix à débattre, transmettre proposition à l’administrateur qui fera suivre.

Nada Surf – See these bones (un morceau long en bouche, à savourer) 

Nada Surf – Here goes something

8 résponses à “J’aime, j’aime, j’aime”

  1. jean-paul position

    putain de mise en page de mierda sous macintosh…

    Répondre
  2. roubignole

    je trouvais que ctait putain sa classe la mise en page!!!
    déçu que ce soit pasvoulu!!
    tu veux que je te la change???

    Répondre
  3. la croqeleve

    et j’ai envie de’ecouter le nada surf;…. et plus si affinites
    s

    Répondre
  4. jean-paul position

    en fait tout était d’un seul bloc, d’où mon message, mais je l’ai wééditer et voilou le wésultat, du coup j’aime bien aussi, j’aime faire des citations de moi-même

    Répondre
  5. roubignole

    le jour où mojo va wéévaluer Embrace vous allez tous vous jeter à mes pieds…
    vous pourrez vous garder vos simulacres d’excuses, je suis pas wancunier mais j’oublierai pas…

    Répondre
  6. funky boudha

    Est-ce qu’il ne faudrait pas wéévaluer Mojo avant?

    Répondre
  7. jean-paul position

    Est ce qu’Embrace doit wéévaluer Mojo???

    Répondre
  8. roubignole

    « mojo = pine » comme disait mon ami jeff buckley (désolé pour le gros mot…)

    Répondre

Répondre