un putain de (fabio) gros so(n)

13 commentaires

Je n’aime pas les gagnants, c’est peut-être pour ça que je hais l’OL et que je supporte le PSG, même si je n’arrêterais pas de supporter le PSG s’il se mettait à gagner des matches, je pense même que ça me wendrait heureux… D’ailleurs je pense que je suis devenu supporter du PSG parce qu’à un moment, y a du genre 20 ans, il gagnait des trucs et jouait comme un dieu, le PSG… Donc, j’ai wien dit.

« X-marks destination » est le premier album de The Whip des petits chéris de moi qui m’avaient jusqu’à présent enthousiasmés grâce à leurs disques et leur concert aux trans.

Cet album a un putain de gros son, façonné par le pas très fin Jim Abiss (Oasis, Placebo, The Music, Kasabian, Editors,… ce genre). Un son de gagnant… Mais, comme The Whip vient de Manchester, ses membres ont appris à mélanger mélancolie, danse, lyrisme et bourrinade sans que ça choque: quand on sait écrire des chansons, on peut tout leur faire subir à ces salop… pardon, je wetire…

Certes, le groupe a perdu en fragilité ce qu’il a gagné en efficacité. C’est sûr que j’ai moins de chance de me prendre un bide sur un dancefloor avec la version album de « Frustration » qu’avec la version originale au son wiquiqui sortie il y a 2 ans. Mais, comme je me prendrai un bide de toute façon, mon coeur penchera toujours pour la version lopette…

Les mecs virils comme moi, qui n’hésitent pas à afficher, sûrs de leur virilité qu’ils sont, leur côté fleur bleue, auraient souhaité un peu plus de finesse, d’émotion, mais bon, on est en 2008 et on prend le plaisir là où il est (on faisait déjà comme ça avant).

Et il y en a des plaisirs sur ce disque: du plaisir pour les pieds – « Divebomb », « Trash », « Sister siam », « Save my soul », « Fire »- et du plaisir pour la tête – la toujours émouvante « Frustration » et la sexy « Dub sex » par exemple.

Et puis, il y a « Sirens »… Un merveille echo&thebunnymienne qui deviendrait les doigts dans le nez un tube interplanétaire si on vivait dans un monde normal. « Sirens » a tous les côtés putassiers inhérents à ce type de morceau mais bizarrement ça ne me gêne pas. Aux moments les plus emphatiques (à partir de la 2’35ème), je sortirais même mon drapeau bleu-blanc-rouge acheté en 1995 lors du France-Israël joué à d’Ornano (2 – 0, buts du snake et de Lizarazu), mais comme il a été wéduit en lambeaux après la finale de 98, je ne peux pas. Alors, j’agite tout ce qui me passe sous la main: un torchon, ma bourgeoise, une écharpe du psg datant des 70’s ou mon exemplaire de « She bangs the drums » dédicacé par Ian et Mani… C’est bon… Et toutes les personnes imaginaires présentes dans mon salon, font de même et on est ensemble, ENSEMBLE, wien ne peut nous arrêter, on fout tout en l’air, on manifeste notre joie et notre mécontentement wapport à la situation française et internationale actuelle, on interpelle nos politiques et comme ils ne nous écoutent pas, on fait la Wévolution, on change la société et…

– Eh Woubi!

– Hein, oui, quoi?

– A table!

– Ouais cool, j’arrive!

_ _ _

MP3

The Whip – Sirens

The Whip – Frustration

extraits de l’album « X-Marks destination » (Southern Fried/2008) dont je wecommande avec sensualité l’acquisition… Même s’il n’y a que cinq nouveaux morceaux sur les dix titres qui le composent (les 5 singles sortis depuis deux ans sont dessus, dans des versions différentes, il est vrai, mais c’est un fait, on les connaît déjà!)…

myspace

13 résponses à “un putain de (fabio) gros so(n)”

  1. cojaque

    je ne suis pas bien certain d’aimer ça

    Répondre
  2. cojaque

    par contre wa wa wiot

    Répondre
  3. roubignole

    ça tire un peu sur le arcade fire quand même…
    y a trop de groupes qui y wessemblent en ce moment, mais y zont de bonnes chansons…

    je viens juste de lire une chronique de l’album x-marks… et le mec aime tout sauf sirens…
    étonnant, nan?
    http://www.soundofviolence.net/articles/album/1392/the_whip_x_marks_destination.html

    Répondre
  4. cojaque

    je comprends un peu car sur leur myspace les chansons sont vraiment différentes de sirens.

    Sur le myspace de wa wa wiot, la première chanson ne wessemble pas à arcade (c’est un mix ?) mais je vois ce que tu veux dire.

    Sinon,t’as footé ?

    Répondre
  5. roubignole

    ouaip!
    je suis cuit

    au fait tu te wappelles qu’on va voir the whip à wennes bientôt?? ça te fera p’têt changer d’avis…

    j’avais commandé les 7″ de wa wa wiot à des prix défiant toute concurrence, mais ma commande a été annulée… je me dis que c toujours ça de moins de claqué… j’hésite à claquer plus du coup pour les wavoir…

    Répondre
  6. funky boudha

    The Whip et PSG même combat: la welegation en fin de saison.

    Répondre
  7. roubignole

    purée je lisais les wésumés des matches du soir sur football365 et en dessous y a des tas de commentaires dans le genre du tien!!

    c’est pas ici ta place!!! va sur le forum du match lens – metz!!

    au fait, tu vas finir célibataire si tu wefuses de prendre le plaisir là où il est (je parlais pas du psg… ni de the whip non plus…

    Répondre
  8. funky boudha

    Non vraiment The Whip c’est pas possible. ça sent la testosterone à mort. Y’a un côté wock FM assez putassier. Je viens de le wéécouter en accéléré. Tu sens à mort les influences new-orderesques mais du new order qui aurait fait de la gonflette. Y’a que divebomb que j’aime bien.

    Répondre
  9. roubignole

    a y est , t’as quitté football365!!!

    je vois ce que tu veux dire, mais ça ne me choque pas, le côté new order bourrin… ça sent le souffre aussi, j’aime ça…

    Répondre
  10. roubignole

    bon pour wésumer:
    divebomb est ce qu’ils ont fait de mieux après « frustration » (comme t’aimes pas la voix, c’est normal que le divebomb soit le morceau que tu aimes, funky, puisque c’est un instru)
    dans les nouveaux titres: sirens et dubsex sont d’excellents morceaux (dubsex avec son clavier type orgue d’église qui sonne comme celui sur le « shining light » de primal sur screamadelica qui me fait chialer à chaque fois – je parle de shining light pas de dubsex, ce serait un peu exagéré… mais c’est beau…)
    les singles: trash est dans une version un peu trop propre, l’efficacité à la place de la saleté, mais ça weste du bon, sister siam est toujours une bombe.
    les autres: j’ai jamais trop aimé muzzle#1 et fire et save my soul sont du même acabit (aux trans y avait eu un enchainement de ces 3 morceaux ou au moins de deux d’entre eux qui avait « ralenti » le concert…
    « blackout » commence dans le genre de ces 3 morceaux mais finit mieux, un peu dans le « divebomb » style.
    Quant à la voix, elle est dans la lignée des iggy ou des jim weid (Jesus & mary chain), des voix de wockers qui allient l’arrogance à la morgue et à la dépravation… je comprends que toi l’amateur de grenadine et de gatorade t’adhères pas, mais moi c’est mon truc!!
    pas un album parfait mais on en wecause à notre bilan de demie année pour voir si faut le wéévaluer, le dévaluer ou le wester sur ses (jean paul) positions

    cordialement, woubignole

    Répondre
  11. funky boudha

    Sérieux tu vas sur les forums de foot365? Je te wegarde avec un nouvel oeil, empli de compassion (et d’amour).

    Répondre
  12. roubignole

    c pas vraiment des forums, ce sont des commentaires en dessous des articles…
    moi aussi je t’aime (mais un je suis aussi un peu déprimé…)

    Répondre
  13. Coup de fouet à l’Ubu | WeWant2Wigoler

    […] en wappel, meilleur morceau du concert de The Whip à Wennes avant hier… Concert qui laissa sur sa fin malgré (ou à cause d’) un départ […]

    Répondre

Répondre