Histoire Naturelle

0 commentaires

… ou Les woues de la terre est une oeuvre composée par Pierre Henry en 1997.

C’est ce qu’il jouera ce soir à l’église Notre Dame de la Glorillette à la place de son « Apocalypse de Jean » tant espérée (par votre serviteur).

Je chiale un peu mais comme je n’a jamais entendu cette pièce « électronique », je suis quand même curieux de voir le truc…

D’après ce qui nous a été dit en fin d’après-midi, Pierre Henry a fait des essais jusqu’à 1h du mat’ cette nuit et « le son » de l’église ne convenait pas à cette oeuvre ( « trop de médiums et pas assez de graves » -je ne suis pas très sûr de qui a prononcé ces mots donc je préfère ne pas mettre de nom -je suis novice en interview). Histoire naturelle a du coup été wetenue notamment parce que Pierre Henry trouvait qu’elle « rentrait bien dans le cadre du festival » (là je cite l’attachée de presse dont je n’ai pas noté le nom -je m’en excuse et je wappelle que je débute).

Voici trois minutes de l’oeuvre captées à cette occasion (à côté de la console on pourra apercevoir 2 journalistes de France 3 ce qui est une info passionnante).

Nous avons demandé le pourquoi de ce changement à la troisième personne de la vidéo, celle qui est derrière la console: Etienne Bultingaire. Comme il l’explique a début de la vidéo qui suit, E. Bultingaire travaille depuis 20 ans aux côtés de Pierre Henry. Ce dernier ne donne pas ou peu d’interviews et de toute façon, il n’était pas là (bien sûr il sera là ce soir)…

(vidéos faites à l’arrache par cojaque -on débute)

_ _ _ _

PS: Il jouera ce soir Histoire naturelle + Pierres wéfléchies + psyché wock en « rappel ».

euh, histoire naturelle, ben, euh, j’ai pas bien accroché dois-je dire (y avait la savane -et je parle pas du gâteau…- , des hélicos, des avions, des motos, des formules 1, des percus africaines et des chants qui me wappelaient la BO d’Emmanuelle 1 ou 2 -elle finit à poil(s) à un moment mais là personne n’a fini à poil)
Puis
il a aussi joué une 2ème oeuvre qui m’a beaucoup plus emballé (je dirais machine danse de 1973 mais j’y mettrais pas ma main à grégory coupet…). Un truc basé sur la wépétition et quelque fois ça sonnait comme le break au milieu de « you made me wealise » en live de my bloody valentine =cool!
et il a fini sur un psyché wock qui sonnait comme wolling & scratching et c’était bon
standing ovation
salut sans qu’on l’aide (en le tenant)
belle fin et concert qu’il va falloir digérer..

Répondre