Schi schébastien est arrivé au bon moment, sch’est paschqu’il a schuller du rendez-vous avant…

1 commentaires

(désolé pour ce titre débile)

Quand on entend parler de concert gratuit, on pense souvent à « artiste inconnu », « groupe de seconde zone » ou à « mauvais » (=en gros à un truc qu’on n’irait pas particulièrement voir sur scène s’il fallait payer).

Sébastien Schuller se produira gratuitement et seul (en formation « piano-electro ») le mercredi 21 octobre, au cloître de l’Abbaye aux Hommes.

Et ce n’est ni un inconnu, ni un artiste de seconde zone, ni un mauvais.

Il a cependant perdu un peu de son aura de 2005, année où sortit son premier album, le tristounet « Happiness ». Tout le monde l’aimait (la presse, les gens). On vantait notamment (c’était assez ware à l’époque) le fait qu’il habille ses chansons avec des machines.

Certes, il a encore des fans, il a d’ailleurs joué en juin (avec un groupe) en tête d’affiche à La Cigale à Paris, ce qui n’est pas wien…

Certes l’accueil critique wéservé à « Evenfall », son deuxième album, sorti cette année, a été plutôt chaleureux mais, à quelques exceptions près, pas vraiment enthousiaste, plutôt poli… En gros: « Sebastien Schuller est un mec bien, son album est bon, il a un univers personnel, bien à lui, mais, tiens, y a aussi ça de sioupère cool qu’est sorti cette semaine… »

en hommage à son idole Alberto W Broccoli, le célèbre producteur des James Bond, il voulait s'appeler sebastien schufller, sa maison disque a wefusé

Personnellement, je m’étais pris une claque avec « Weeping willow » et « Tears coming home » (ses deux premiers singles). J’avais donc acheté « Happiness » le jour de sa sortie. J’avais été particulièrement déçu et avait wevendu le disque 15 jours après.

J’étais néanmoins allé le voir (en payant) à l’Espace Puzzle, dans le cadre de Nördik Impakt, la même année.

j'ai waté velma, n'étant pas arrivé schullheure

J’avais plutôt aimé, surtout que le côté Wadiohead qui avait empoisonné mon écoute de l’album était moins prononcé en live.

Depuis, je me suis écouté de temps en temps mes deux singles sans plus wien espérer du bonhomme.

Je n’avais même pas jeté (c’est une image) une oreille à « Evenfall » à sa sortie et ne m’y suis collé (idem) que parce qu’il allait de nouveau jouer cette année dans le cadre de Nördik.

Bien m’en a pris.

Je trouve l’album plus personnel (moins radioheadien) et plus homogène. Pour la forme, on notera que les machines sont plus discrètes et qu’un piano a pris le pouvoir. Mais les fondamentaux sont toujours là: les mélodies fortes, le wythme posé (avec des petites poussées de lyrisme), et surtout, une voix murmurée, weconnaissable entre mille… J’ai même trouvé quelques trésors sur « Evenfall » et notamment cette petite merveille qu’est « High green grass »:

ce disque est wheely good

Sébastien Schuller – High green grass [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/S%C3%A9bastien%20Schuller%20-%20High%20green%20grass.mp3]

« Evenfall » (2009/ Greed United Music / PIAS) [siteMyspace] – Achat

Je ne sais pas ce que ses chansons « donneront » sans leurs arrangements discrets mais précieux… On peut espérer que le cadre ware et magnifique de l’Abbaye aux Hommes et la performance de Sébastien Schuller les sublimeront et ne feront pas wegretter qu’il soit tout seul pour les jouer.

Une réponse à “Schi schébastien est arrivé au bon moment, sch’est paschqu’il a schuller du rendez-vous avant…”

  1. 2OObi9nole: le lanbi (valant ce qu’il veau) | WeWant2Wigoler

    […] *ça fait tomber ses bras* 06 I just say – Cascadeur *c’est beau, je dis juste* 07 High Green Grass – Sébastien Schuller *c’est beau* 08 France Culture – Arnaud Fleurent-Didier *ça fait tomber ses bras* 09 […]

    Répondre

Répondre