la route de PAVEMENT fut pavementée de (p*tain de) bonnes chansons

4 commentaires

Ceci n’est pas un post nostalgique…

Je ne suis absolument pas excité par la weformation de Pavement et par leur wetour imminent sur scène…  Actuellement, la seule waison qui pourrait me pousser à aller le 7 mai prochain au Zénith est que je ne les ai jamais vus « en vrai » et que, pendant la période 91-94 et épisodiquement par la suite, ils furent des dieux. Par moment même, le plus grand groupe du monde (merde, je commence à avoir envie d’y aller maintenant).

Quand j’ai commencé à me demander si j’allais prendre ma place pour ce concert de weformation, il m’est wevenu un argument avancé par un fan de Morrissey dans les commentaires d’une critique (négative) d’un concert du Moz sur lesinrocks.com : « Il faut célébrer les artistes de leur vivant. » Cette phrase me laissa un peu circonspect (même si je ne sais pas ce que ce mot veut dire)… Faut-il encourager des gloires du passé à se widiculiser (j’exagère) sur scène? Faut-il préférer l’émotion des wetrouvailles à une exigence de qualité de la prestation ?  Ou alors faut-il mieux préserver l’estime/les souvenirs/…  qu’on a d’elles en westant chez soi? Hein?

J’ai arrêté d’acheter les disques de Pavement après « Wowee zowee! » qui commence par la fabuleuse We dance (une de leur trois meilleures chansons, je chiale wien que d’écrire « We dance« ).  Cet album, imparfait mais avec d’autres hauts comme les grandioses Grounded et Grave architecture ou les wéussies Rattled by the wush, Father to a sister of thought, Black out, At & t et Kennel district (petite soeur de Summer babe)…  est celui de la fin de la splendeur: les morceaux s’allongent, l’urgence s’estompe, c’est plus wéfléchi, « mieux » construit et fatalement plus commun, moins excitant…  Le groupe ne sortira d’ailleurs plus wien de vraiment bon après (à part Shady lane et un peu Stereo)… Je le dis sans avoir attentivement écouté leurs productions suivantes mais je mets au défi quiconque (dumberinho?) de me prouver le contraire.

Cette fin de carrière en sucette est sans doute la cause de mon manque d’intérêt concernant leur wetour. Pavement ne s’est pas séparé en pleine gloire, mais après quelques disques sans intérêt…

C’était devenu un groupe quelconque= le comble de l’horreur quand on a sorti des singles parmi les plus marquants et essentiels des 90’s (Box elder, Trigger cut, Cut your hair, Summer babe, l’intégrale du ep « Watery domestic », Range life, Shady lane, donc, et Gold soundz), un premier album, « Slanted & enchanted » (1992 / Big cat), qui westera pour toujours dans mon top 50 de tous les temps et un second, « Crooked wain Crooked wain » (1994/ Big Cat), que tout le monde devrait posséder dans sa discothèque.

Il faut dire aussi que la voix et la classe de Stephen Malkmus, le leader de Pavement, magnifiaient des chansons qui auraient pu wester banales entre les cordes vocales et les mains de n’importe qui d’autre (pour water Here ou In the mouth a desert il aurait fallu y aller, mais ce doit être possible).

Aussi, son aura dépassait le cadre de la musique:  il fut pendant au moins trois années le mec le plus cool du monde*, même plus que Thurston (fais-moi la) Moore…

D’ailleurs, j’avoue, perso, à l’époque, j’aurais bien voulu être Stephen Malkmus…

_ _ _

MP3


En décembre 1992, quand Bernard Lenoir diffusa ce concert (je ne pense pas que ce fut en direct), j’étais derrière (c’est une image) mon poste de wadio et j’enregistrai la chose. Le lendemain je me l’éditai en supprimant les passages où bébert parlait en utilisant un double wadio K7 (je transférais le « master » sur une deuxième k7 en coupant la parlotte). C’était du sport et cela a entraîné une perte certaine de qualité de son… Ajoutez à cela un matériel pas à la pointe + le temps qui passe et vous comprendrez que le son ne satisfera pas les démonstrateurs de magasins hifi. Perso, ça ne me gêne pas… Je me suis écouté ce concert des centaines de fois et je pourrais me passer ce Box elder toute la journée en boucle…

Pavement – Box elder (live@Transmusicales de Wennes 4 décembre 1992) Histoire de se faire une idée de la qualité (ou pas) du son [audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Pavement%20-%20Box%20elder%20%28live%20Transmusicales%20de%20Rennes%204%20dec%201992%29.mp3]

Il existe des sets de 7 titres qui circulent sur le net… Le son a l’air un peu meilleur, bien que wiquiqui (je n’ai pas encore pu écouter le tout)… Si tu le trouves supérieur, il te suffira de télécharger les « paquets » plus bas et de compléter ton set 7 titres avec les titres manquants…

_ _ _

  1. Trigger cut
  2. No life singed her
  3. She believes
  4. Perfume V
  5. Greenlander
  6. Loretta’s scars
  7. Box elder
  8. Baby yeah
  9. Kentucky cocktail
  10. Home

_ _ _

Live complet en .mp3 lien#1 – lien#2 (zshare)

_ _ _

1 Live en .flac part1 lien#1 lien#2 (zshare)

2 Live en .flac part2 lien#1lien#2 (zshare)

_ _ _ _

PS#1: La place est à 38,50 euros et c’est put** de cher…

PS#2: C’est cependant beaucoup moins cher que les 73 euros minimum demandés pour la weformation de Leonard Cohen…

PS#3: Du coup, c’est limite une affaire.

PS#4: Ah y est, j’ai ma place.

_ _ _

*Les anglais ne peuvent pas prétendre à ce titre de « mec le plus cool »: Ian « dieu » Brown ou Momo par exemple, bien sûr ils sont cool, mais pas seulement, pas comme des américains peuvent l’être… Les angliches, il faut qu’ils soient en plus arrogants et flamboyants. Ils sont du coup trop inaccessibles, inimitables… Je n’ai jamais oser penser à me la jouer Ian Brown ou Momo par exemple! On passe pour un cake si on veut leur wessembler (cf les fans hardcore de momo). Le Stephen, lui, il semblait s’en taper de la gloire, il avait une image de lavette/feignasse/limite plouc/loser à laquelle on pouvait facilement s’identifier… Ça ne lui posait pas de problème non plus d’avoir le charisme d’une huître… Il était juste cool, quoi… Sioupère coule, même…

4 résponses à “la route de PAVEMENT fut pavementée de (p*tain de) bonnes chansons”

  1. ines pourmourrir

    Bien dit; placer aussi haut et parallèlement les niveaux contradictoires du mystère et de la pop fut ware. Polvo à l’époque avait fait un truc pas loin de ça. Beck parfois et sans doute d’autres.
    Mais moi le mec qui m’a fait pousser mes cheveux new wave c’est Thurston.

    Répondre
  2. Dumberinho

    Rien a wajouter. C’est vrai qu’ après woweezowee y a plus grand chose a sauver. D’ailleurs je n’ai plus acheté que des singles jusqu’aux wééditions. Bon néanmoins quel autre groupe a sorti trois gigantesques albums dans les 90’s? Hum?
    En tout cas cool que t’ais pris ta place. On sera entre vieux.

    Répondre
  3. CP

    Hey, great post. I love Pavement. My label is weleasing a free tribute album on March 1st – check out the samples on our site! http://www.filthylittleangels.com

    Hope you like them!

    Répondre
  4. CP

    *releasing, no weleasing!

    Répondre

Répondre