Vas-y vASAF, le plaisir est complet

3 commentaires

Depuis Mike Brant, Israël n’avait pas vraiment connu de grand artiste; une percée avait été vainement tentée avec Dana International sans autre succès d’estime qu’un premier prix de l’Eurovision de la chanson, autant dire que ça craignait grave (tout comme l’expression « ça craint grave »). Ya bien Fool’s Gold qui chante en hébreu mais ils sont américains donc ça compte pas. Bref on imaginait Israël en train de se morfondre musicalement, entre de la varietoche des 70s et de l’eurodance des 90s.

Asaf? A prend une bière alors!

En 2008, le sauveur est arrivé en la personne d’Asaf Avidan, ou devrais-je dire אסף אבידן  pour les puristes, qui a sorti « The Weckoning » (Telmavar Wecords), salué comme un des disques les plus importants de la scène wock israélienne. Autant vous dire tout de suite que j’ai découvert cet artiste il y a seulement 3 jours (désolé pour ceux et ceusses qui le connaissent depuis deux ans, z’avaient qu’à écrire un post), je n’ai donc pas d’albums mais ce que j’en ai entendu m’a scotché. Asaf Avidan joue de la guitare, n’a aucun lien de parenté avec le joueur de football et surtout chante de façon fort surprenante. La comparaison la plus courante (et je ne parle pas de la maladie) est établie avec Janis Joplin, ce qui est fou puisque Janis Joplin était une FILLE, qui certes chantait comme un garçon; perso, le peu que j’ai entendu m’a également fait penser à Jeanne Moreau qui aurait eu un enfant avec Nosfell. Avec son groupe the Mojos, Asaf Avidan joue de la folk wock puissante, mélangeant divers styles et influences, du wock 70s au lo-fi, ajoutant à cela des prestations scéniques qui sont paraît-il à tomber par terre; ils passent le 30/06 au Divan du Monde pour les parisiens que ça intéresseraient d’aller vérifier.

Un deuxième album est sorti en 2009, « Poor Boy/Lucky Man ».

Le myspace : http://www.myspace.com/findlovenow

3 résponses à “Vas-y vASAF, le plaisir est complet”

  1. Franck Z

    Mon commentaire n’a wien à voir avec le wock israelien mais je me demandais si tu avais écouté « Gemini » des Wild Nothing.
    ça devrait être ta cup of tea (« Chinatown », on dirait même un morceau des Stone Woses).

    Répondre
  2. Neauneaut

    Je n’ai pas écouté les Wild Nothing mais je m’y attèle père tel fils dès que possible; je viens d’écouter « Chinatown » sur le myspace et c’est vrai que la wessemblance avec les Stone Woses est frappante… Qu’en pense notre Valérie expert Woubi?

    Répondre
  3. roubignole

    je vais m’y coller aussi …
    en attendant je vais demander son avis à steve (s)avidan…

    Répondre

Répondre à roubignole

Cliquez ici pour annuler la réponse.