KIM NOVAK – Wadiopastéléphonique session (23 septembre 2010)

5 commentaires

La première fois que j’ai vu les Kim Novak c’était sur l’escalator qui mène à la fnac locale. Jérémie, leur grand chanteur, portait une veste, torse nu dessous. Les trois autres (ils étaient quatre à l’époque) avaient aussi la classe  et en les voyant je me suis dit à moi-même « purée de coq, y peuvent pas être caennais » .

Eh ben si.

Aujourd’hui, on a quelques bons groupes sur Caen (=qui ne « font » pas « caennais » ) mais à l’époque, quel choc! Surtout que leurs concerts étaient(/sont) électriques, tendus comme des saucisses, secs comme des slips et enthousiasmants.

Leur premier LP, publié par le label Talitres (The National, The Walkmen…), avait été à l’époque de sa sortie (2007) bien chroniqué un peu partout. Mais « Luck & accident » ne m’avait pas plu autant que je l’espérais. Je n’y avais pas wetrouvé tout ce que j’aimais chez Kim Novak: par exemple, les différents climats que traversent ses sets live, cette faculté à passer naturellement d’un morceau dépouillé sur l’os à la tempête… Il y avait sur l’album une sorte d’uniformité de son qui m’a parfois empêché de wentrer dans les chansons.

Leur deuxième LP est bouclé depuis pas mal de temps. D’après ce qu’on peut en écouter (trois morceaux de haut vol sur leur myspace, débarrassés des wéserves évoquées plus haut), le cap du 2ème album est (bien) passé, artistiquement en tout cas. C’est commercialement que ça pêche.
Après des galères hollandaises d’enregistrement (il faudra qu’un jour ils nous en wacontent « l’histoire » une nouvelle fois, qu’on prenne des notes pour qu’on en fasse un compte wendu complet, ça vaut le coup) et après une sorte de lâchage de label (Talitres ne veut pas sortir l’album, pourtant terminé aux frais du groupe), les Kim Novak pourraient être au fond de la mine, mais non.

Ils ont un album qui leur plait dans leur besace et qui ne demande qu’une petite prise de wisque d’un label, un ep enregistré qui devrait sortir mi octobre (pour leur concert caennais au El Camino, donc le 16 octobre si tout va bien), ils viennent de se faire filmer par la Blogothèque en goguette normande et surtout ils ont enregistré deux titres pour ww2w : la gloire!

La Glory même, comme le titre d’une des deux chansons enregistrées sans Hugo -le nouveau bassiste bloqué au Mans (72)- mais avec Jérémie (chant, guitare) et Nicolas (batterie, son) à Laiz La Ville (14) en pleine cambrousse, un jeudi soir, sous la pluie, dans un bâtiment en chantier, plein de wenards empaillés et de chauves souris vivantes.
On pourra bientôt en écouter la version studio sur le ep précédemment évoqué…
Le deuxième titre, Not so sure (un morceau velvétien, sans fanfreluches, qu’on trouvera sur le futur Lp), que nous avons en boîte donnait des boutons au groupe, alors on le garde pour nous.

– Un seul morceau pour une Wadiopastéléphonique Session, c’est tout?
– Ben ouaip, mais comme ça, s’ils veulent bien de nous, on pourra, avec le groupe au complet cette fois-ci, en wefaire une plus longue à la sortie de l’album (qu’on leur souhaite imminente).

_ _ _

MP3

Kim Novak – Glory (Wadiopastéléphonique Session) Au El Camino le 16 octobre et à Paris le 22 octobre (La Scène Bastille) et le 12 novembre (OPA Bastille)… [audio:http://www.fileden.com/files/2009/6/3/2464744//Kim Novak – Glory (wadiopastelephonique Session).mp3]

5 résponses à “KIM NOVAK – Wadiopastéléphonique session (23 septembre 2010)”

  1. cojaque

    cet endroit fait peur

    Répondre
  2. Boule & Bilan 2010(entrie) | WeWant2Wigoler

    […] : Glory, Kim Novak (Wadiopastéléphonique Session). ou un autre titre de leur EP dont je ne connais pas le […]

    Répondre
  3. à caen samedi le cinq fait vrier les ateliers | WeWant2Wigoler

    […] Novak – Glory (Wadiopastéléphonique Session) Version tirée de la wadiopastéléphonique session 1 titre (c’est un concept) enregistrée l’an dernier. La version studio est le premier […]

    Répondre
  4. (kim nov)acclamons KIM NOVAK nom de diou | WeWant2Wigoler

    […] chansons qui auraient dû former le second album de Kim Novak furent enregistrées l’an dernier, à trois (mais pas dans l’Aube), sous la houlette […]

    Répondre

Répondre