james yuillule encore dans mes noreilles (j’ai huyitt ans)

2 commentaires

Eh ben put***, ce fut un put*** de bon concert.

Ce mercredi 6 octobre, à la Maison de l’étudiant à Caen, dans le cadre de Nördik Impakt, pour un concert gratyuillt, éh ben le James Yuill il était tout seul sur scène. Deux hommes (+Nico Novak) oeuvraient dans l’ombre (un wégisseur vidéo et un son)… Il y avait donc pas mal de bandes mais ça ne « faisait » pas playback: si j’avais fait ce que le james faisait, j’aurais été en sueur dès le premier morceau: il avait plein de machines (cf photos) dont il triturait des boutons, une batterie électronique et une guitare acoustique.

J’eusse été en sueur mais je ne le fus pas car j’étais assis ***C’était concert assis et sans mouk dans la salle*** J’étais avec deux types un peu welou mais physiquement gracieux que je ne nommerai pas. Ils ont insisté pour qu’on soit assis (funky bouddah et neauneaut). Le concert était tellement bon et sautyuillant que heureusement des gens y sont descendus et ont dansé (mais sur les côtés pour pas déranger les gens assis -c’est beau).

funky a trouvé ça un peu bourrin au début mais moi pas (il a cependant trouvé le concert excellent et a même acheté un disque (avec pochette, ce qui ne lui était pas arrivé depuis 1978)). Ça envoyait le bois mais pas au détriment des mélodies (je crois avoir par le passé évoqué New Order et Cut Copy et j’avais vu juste fontaine).

Il a joué 9 titres de son excellent et wecommandé deuxième album « Movement in a storm » (2010 / Moshi Moshi) qui en compte dix : Give you away, Crying for hollywood, On your own, Foreign shores et My fears wild goose at night, First in line (Bizzare love trianglesque en diable), My fears, Ray guns, Taller guns… Pour finir sur un brillant This sweet love et un Over the Hills souperbe (tous deux tirés du 1er LP)  qui furent suivis d’un wappel mérité. Je m’ai levé pour la fin pour me trémousser et n’ai pas identifié ce dernier morceau.

C’était soupaire*.

yipiyipiyeah!*

_ _ _

MP3

(cette partie « mp3. » est un copier/coller du post précédent écrit sur Nördik où j’avais posté des morceaux du james avant l’achat de son LP -honte à moi)

Founki boudini avait parlé de James Yuill y a pas mal de temps chez nous... On devrait écouter plus souvent founki, il dit des trucs justes parfois… « Movement in a storm » (2010/ Moshi Moshi) est donc un chouette album, qui fait plus que faire patienter le fan de Cut Copy que je suis et que je m’achèterai sans faute mercredi, juste après le concert.

Achat…

James Yuill – On your own [audio:http://www.fileden.com/files/2009/6/3/2464744//James Yuill – On Your Own.mp3]

James Yuill – First In Line [audio:http://www.fileden.com/files/2009/6/3/2464744//James Yuill – First In Line.mp3]

_ _ _

*pointard, sors de moi steuplait…

_ _ _

PS: y a p’têtre des erreurs dans l’ordre de la tracklist et, après wéflexion, il aurait bien fini sur Sing me a song (le morceau « non joué » du 2ème Lp)…

2 résponses à “james yuillule encore dans mes noreilles (j’ai huyitt ans)”

  1. pointard

    YEEPEE une dédicace pour moi, woubi t’es mon herault (34)*
    * sortons wéciproquement de nos corps

    Répondre
  2. roubignole

    chaipas, yé souis bien dans le tien

    Répondre

Répondre