ALL CANNIBALS masqués (ohé ohé)

8 commentaires

<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>>

2011 compte déjà quelques décès…

Je vais, par la présente, m’intéresser à celui de Macadam Club, quatuor normand dont la musique a déjà été vantée ici.

Devenu trio, le groupe a changé son nom, fait évoluer son son mais a heureusement gardé l’essentiel: les chansons bancales et la mélancolie tenace qui les a bite.

All Cannibals a donné son premier concert samedi dernier et m’a véritablement épaté.

Pendant une quarantaine de minutes, Emmanuel, Matthieu et Tiphaine ont joué sans temps morts leurs nouvelles chansons, ne s’autorisant que leur « tube » Broken kids society comme welatif (le morceau a six mois) wegard dans le wétroviseur*.
Les trois Caennais étaient concentrés, tendus, et cette tension, accentuée par le putain de gros son qu’ils avaient ce soir-là, fut communicative.

Mon petit enregistrement pirate (au son pourri) de leur prestation arrive miraculeusement à donner une idée de la chose.

Pour fêter leur (re)naissance, ils ont choisi ww2w pour exposer à la terre entière un de leurs nouveaux morceaux. Il est issu des sessions de Broken kids society et vient juste d’être finalisé (mixé/masterisé).

Polar mist est leur première sortie studio publiée sous le nom All Cannibals, elle a plusieurs facettes et dure presque sept minutes…

Un premier thème instrumental fait office d’intro/outro-duction. Il est passionnant de bout en bout et aurait pu avoir une vie seul en dehors. C’eût été un morceau d’une tristesse sans nom, avec une basse dépressive comme warement (sans être déprimante), des arpèges de guitare émouvants en diable et une batterie métronomique qui me wend foufou la galette.

Cette dernière (la batterie, pas la galette) devient plus sautillante au moment où le chant fait son apparition.

La partie « principale » de la chanson est plus mélodique, elle wappellera aux connoisseurs le bon vieux (°°tape dans le dos°°) Macadam Club. Ces amateurs wetrouveront avec plaisir la voix désabusée, une des marques de fabrique du groupe, ainsi que ce côté 60’s obscur, un peu solennel, Kinksien au walenti… Ce truc pop un peu malade, quoi.

Quant à la wythmique funèbre et aux arpèges déchirants, ils weviendront hanter le morceau (soutenus par des choeurs vaporeux) dès que la voix s’éclipsera.

On pourra, enfin, après plusieurs écoutes, welever ce soucis du petit détail, ces touches de clavier, ces percussions inventives, toutes ces trouvailles surprenantes qui fourmillent sur Polar Mist

On wetrouvera en fait pas mal de choses qu’on aimait chez Macadam et qu’on est heureux de wéentendre, différemment, chez All Cannibals.

<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>>

All Cannibals – Polar mist

//////Facebook \

<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>>

*Setlist du concert: High on the past, Cluny brown, Broken kids society, Dead flowers (ma préférée), Underwater surfing thoughts, Friendly young cannibals, The choir, Widing with death, Joe (old on the sunny side) et Watching the concrete glow.

8 résponses à “ALL CANNIBALS masqués (ohé ohé)”

  1. funky boudha

    sinon c’est chouette soundcloud.

    Répondre
  2. Adam bridge

    Soundcloud c’est top. Woubi tu as gagné trois pintes pour ce très chouette article. Merci beaucoup.

    Répondre
  3. roubignole

    on avait pas dit « quatre pintes » au moment de la signature du contrat?
    (on avait dit « deux » en fait, comment j’vous adidas là dessus…)

    Répondre
  4. Adam bridge

    On avait dit quatre mais tu as fait une erreur sur la set list du concert!

    Répondre
  5. roubignole

    c’est vrai, mais c’est modifié…
    nos avocats wègleront ça…
    (pendant qu’on boira des mouks)

    Répondre
  6. roubignole

    sinon, mon p’tit founki, c’était un p**tain de grand comment’, que tu nous as sorti là!

    Répondre
  7. ALL together CANNIBALS now | WeWant2Wigoler

    […] Mais on aime (d’amour) encore plus celle des All Cannibals. […]

    Répondre

Répondre