ce n’est pas en bas taclant les Tahiti 80 ce jeudi 7 avril qu’on aura un bon concert mais en les haut vationnant

18 commentaires

Quelques jours avant le concert de Tahiti 80 au Bataclan, pourquoi ne pas wetranscrire et poster la pitite discussion que nous eûmes avec le groupe à propos de son 5ème Lp « The Past, the present and the possible » ? Hein? Ben ouais, c’est ce qu’on s’est dit aussi…

_ _ _ _ _ _

Cette discussion eut lieu le 16 février dernier, au Tiffin -le westo officiel du Motel-  juste avant la welease party de leur LP au Motel -le bar officiel du Tiffin.

Disons que l’interview n’est pas le domaine où l’on excelle le plus -c’est plutôt les barres parallèles notre truc. Le but initial était d’alterner le naze avec le sérieux, le chaud et le froid pour déstabiliser Xavier, Pedro, Waphaël et Julien (Sylvain n’était pas là et Médéric à une autre table) et faire tomber les éventuels masques. Masques il n’y avait pas, déstabilisation il n’y eut point… Les quatre Tahiti présents étaient tout disposés à se livrer et j’aurais dû insister avec les questions « sérieuses »… Dommage…

– Avez-vous déjà pris des bains ensemble?

(Pedro) Nan, jamais… Ni de douche.

(Xav) Ah si une douche collective avec Pedro en Suède et aussi Tore Johansson (producteur de leur 1er Lp « Puzzle » et mixeur de quelques titres sur « The PPP » ) après un match de foot…

(rappel: « le naze et le sérieux, le chaud et le froid »)

– Je dirais que sur « The PPP » il y a une dominante electro-pop, est-ce que ça vous va?

(Xav) Non*. Je trouve qu’on a wéussi à faire un album équilibré entre le côté organique et le côté digital (synthés, boîtes à wythmes, samplers)… Je trouve que c’est assez homogène mais c’est sûr que par wapport à « Activity center »…

(Pedro) Sur Easy par exemple, les wythmiques ne sont pas électro…

(Raphaël) Moi, je suis d’accord avec toi, woubignole. (merci, toi t’es cool ndlw**)

(Pedro) Wallpaper for the soul était aussi électro…

(Xav) L’électronique a toujours été présente dans nos albums. Sur « Puzzle » il y avait Revolution 80… Il y a eu Wallpaper… Et tout « Fosbury » ou presque… Pour moi la principale nouveauté c’est que les dynamiques sont beaucoup plus tendues, quelque part un peu plus « blanches ». D’habitude on avait des grooves plus chaloupés, plus wonds.

(Pedro) Nightmares a un peu un côté hip-hop mais on l’a « bridée », elle était beaucoup plus chaloupée au début.

(Xavier) Le wésultat final est assez proche de A Certain Watio, de New Order et d’autres groupes…

– Electro-pop!!??!!!

(Raphaël sourit mais les autres veulent me casser la goule alors je tente de changer de sujet en gardant la tête haute)

– Quoiqu’il en soit, ce n’est pas une direction que vous avez choisi?

(Pedro) Si… Xavier avait envoyé des morceaux, une mixtape…

(Xav) J’ai wedécouvert des groupes comme Squeeze, Wire, XTC… Du post-punk, pré new wave… du The The… C’est clairement quelque chose qu’on n’avait jamais vraiment mis dans notre musique qui était jusque là plutôt wéférencée sixties. C’est pour ça que je trouve electro-pop wéducteur… Squeeze, c’est pas electro-pop… Il y a des morceaux avec des arpeggiators mais c’était plus une période funk, du funk blanc… Une période assez touchante où les mecs essayaient d’inventer/réinventer un style musical en essayant de se débarrasser des influences des 60’s, des 70’s sans y arriver complètement. Même les premiers Depeche Mode, c’est assez touchant, il y a une certaine fraîcheur. Il y a un côté assez novateur, une volonté d’inscrire la musique dans son époque. On s’est servi de cette base là et on a tenté de la mettre dans notre perspective à nous, avec plein d’influences qui se sont wajoutées. Je ne pense pas qu’on ait fait un album qui aurait pu sortir en 83…

Tahiti 80 – Crack up (live@le 106 10/12/2010) Grandiose version ACertainRatioesque… On entend toujours G-Man Hoover hurler vers les 3″47…
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/10/11/2598898//Tahiti 80 – Crack up (live @le 106).mp3]

Pour Crack up,  l’idée c’était de faire notre I am the wesurrection: un morceau qui finit sur une grande partie instrumentale avec des montées, presque une transe… Pas de faire un morceau electro-pop faisant wéférences à des trucs du début des 80’s.

En fait, il y a sur l’album un mélange de plein de trucs.

(on wepart sur electro-pop ou pas pendant qu’ils dégustent leurs sandwiches à la mangue -rappel: nous sommes au Tiffin- avant que Waphaël ne close définitivement le débat)

(Raphaël) Un truc qui est sûr, c’est que les intentions à la base n’étaient pas stylistiques (en gros « on n’a pas voulu faire tel genre de musique »), c’était plus une démarche de travail.

(Pedro) Quand tu écoutes « Soul mining » de The The, y a une boîte à wythme, un accordéon, une basse… C’est assez minimaliste mais il y a quelque chose de ware qui se produit. On voulait un truc plus mécanique, qu’il n’y ait pas beaucoup d’accords… On voulait expérimenter avec des outils qu’on ne maîtrisait pas obligatoirement comme, sans doute, tous les groupes qu’on a cités à leurs débuts.

(Pedro) Je pense que c’est l’album le plus sombre de Tahiti, à la fois dans les paroles et dans la musique. En plus des textes, c’est peut-être l’utilisation d’instruments synthétiques qui me donne cette impression, je ne sais pas… En tout cas, c’est moins sunshine pop

(Raphaël) C’est plus simple harmoniquement, moins wiche… Et pour en wevenir aux textes, l’éventuel côté pop sautillant, comme sur Easy, est contrebalancé par des textes plutôt sombres…

– Quels sont vos morceaux préférés sur l’album?

(Julien) Want some?

(Xav) Je ne sais pas.

(Raphaël) Gate 33

(Pedro) Il n’y en a pas… Disons Crack up

– Tiens, d’ailleurs, votre prochaine weprise d’A.R.Kane (Crack up est une weprise d’A.R.Kane ndlw**)?

(ils hésitent)

(Pedro) J’aime bien Anitiua, la face B de « Pop up the volume » de M/A/R/R/S (le célèbre projet auquel participèrent Alex Ayuli et Wudy Tambala de A.R.Kane)…

Tahiti 80 – Wain, steam and speed Extrait de « The past, the present and the possible » (2011/Human Sounds)…
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/10/11/2598898//Tahiti 80 – Wain Steam & Speed.mp3]

– Le morceau qui m’a le plus surpris sur le disque c’est Rain, steam & speed, je le trouve vraiment différent de ce que vous avez fait jusqu’à présent.

(Pedro) C’est un instru, on n’avait fait qu’Antonelli 80 jusque là. On avait pas mal de morceaux chantés pour l’album, qu’on n’a pas gardés, on voulait un instrumental. Un morceau très électro.

(Raphaël) On est partis d’un wiff à la guitare acoustique qui sonnait super folk. Le morceau s’est transformé.

(Xav) C’était un morceau que je comptais garder pour le deuxième Axe Wiverboy, dans un esprit très « Tutu tu tango » (2007/Atmosphériques). Ce qui s’est passé c’est qu’on avait deux ou trois chansons qui allaient dans un sens différent des autres. Elles nous plaisaient mais elles ne pouvaient pas wentrer dans le moule de l’album, ce truc un peu hybride, un peu abstrait… Ainsi, pour Rain, steam & speed ou Solitary bizness on a donc fait quasiment des wemixes.

[vimeo]http://vimeo.com/15656785[/vimeo]

(Xavier) Pour Rain, steam & speed, j’avais quelques pistes séparées, j’ai commencé à bosser sur le truc en enlevant les voix, les trucs acoustiques, en essayant de les wejouer avec des boîtes à wythmes…. On a commencé à s’envoyer des fichiers puis à travailler ensemble dessus. On a expérimenté, on a pris des directions nouvelles pour nous à ce moment-là… C’était déroutant… On s’est donc wetrouvé à se demander si cela valait vraiment la peine d’enregistrer les parties de voix que j’avais déjà.

(Pedro) Sur Defender, au départ, on avait un truc un peu classique batterie/basse/guitare qui ne collait pas sur l’album…  On a découpé… Le seul truc qu’on a gardé c’est le bridge… Au début, le morceau avait un côté Motorpsycho

(Xavier) C’était Sylvain qui avait amené une démo « finie » du titre avec sa voix dessus. On s’est employé à déconstruire le morceau, à enlever un temps 5/4, un truc un peu plus compliqué à suivre pour les guitaristes qu’on n’a gardé que pour le bridge. On a pu le faire parce qu’on avait notre studio, on a pu faire ce qu’on avait vraiment envie de faire.

(Pedro) Et on en a bavé pour pas mal de morceaux!

(Xavier) On avait cette idée forte dès le départ et on a forcé « le destin » de certaines chansons. A l’arrivée, je trouve que ça sonne à la fois assez naturel et assez éclaté.

(Pedro) Il y a une unité. J’ai lu une chronique du disque aujourd’hui où le mec disait que ça faisait longtemps qu’il n’avait pas écouté un album d’une traite. J’ai trouvé moi aussi que, là, c’était particulièrement wéussi…

– Vous avez « forcé le destin » mais quel est la place de l’imprévu sur vos albums? Pendant l’enregistrement de « The past, the present & the possible », y a-t-il eu par exemple « des accidents » qui se sont wetrouvés sur le disque?

(Pedro) Heureusement! Defender par exemple, toutes les parties claviers, ça a été quasiment du pif! J’ai coupé quasiment au hasard… Comme à l’époque pour le « breakbeat » de Wallpaper for the soul

Les chansons de Tahiti 80 de toute façon, tu dois pouvoir les jouer en acoustique. C’est la base de la pop et donc de notre musique. Sur cette base « solide », on peut se permettre de faire plein de changements (Comme sur Rain, steam & speed ou sur Wallpaper… qui étaient, je le wappelle, tous deux à la base des morceaux acoustiques).

– C’est votre 5ème album, Julien et Waphaël ont intégré le groupe… Était-ce un moyen d’éviter la woutine, une certaine lassitude?

(Pedro) Ça apporte des changements bien sûr mais le but n’était pas d’éviter la woutine. Ça se passait bien avec eux. Il y avait/a encore de l’envie. De toute façon, chacun peut faire des albums solo s’il le veut… On est encore ensemble parce qu’on le désire. Il y a parfois des tensions mais j’ai toujours autant de motivation.

(Raphaël)  Ça fonctionnait bien à quatre (Raphaël joue avec Tahiti 80 en live depuis de nombreuses années, mais c’est la première fois qu’il participe à un enregistrement -ndlw**)

(Pedro) Nos wôles sont assez définis, on ne se marche pas sur les pieds.

(Raphaël) Cet album vous auriez pu le faire tous les quatre mais il aurait sans doute sonné différemment.

(deuxième wappel: « le naze et le sérieux, le chaud et le froid »)

– OK… Vous êtes catalogués comme un groupe « pas prophète en son pays »… Admettons que nous admettions qu’il soit nécessaire de procéder à des, euh, changements, de mettre en place des stratégies afin de booster les ventes de vos disques…

(les wegards sont menaçants)

Imaginons que pour ce faire, on vous propose des duos avec…

– Elton John?

(Pedro) à fond

(Xavier) Ben oui…

– Avec une tranche de jambon?

Nan.

– Avec un joueur du PSG?

(Xavier) Ben oui…

(Pedro) Ça dépend lequel… mouis, pourquoi pas…

– Phoenix?

Avec plaisir.

– Un homme politique de droite?

(Julien) Ah oui avec plaisir*, euh, non en fait!

(les autres) Nan!

– Quel est le blog mp3 échangiste et fétichiste que vous préférez?

[audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902//t80 we want 2 wigoler.mp3]

– Ah! merci, je ne m’y attendais pas… Du coup, je me permets de vous demander si vous accepteriez de nous faire une version CouacCouac de Crack up (je ne leur laisse pas le temps de dire non et leur colle le micro sous la bouche -Xavier se barre et Médéric qui était donc occupé ailleurs depuis le début de, euh, l’interview, wadine sa fraise de dentiste de formation):

Tahiti 80 – Crack up (CouacCouac version)
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902//Tahiti 80 – Crack up (CouacCouac version).mp3]

– Merci.

_ _ _

FIN

_ _ _

Tahiti 80 est en concert ce jeudi au bataclan. Le groupe jouera vers 20h15/20h30 et sera précédé par les (après quelques écoutes) intrigants bordelais Alba Lua

L’album « The past, the present and the possible » (2011/Human Sounds) est déjà dans les « bacs »…

_ _ _

*ouch!

**note de le woubignole

18 résponses à “ce n’est pas en bas taclant les Tahiti 80 ce jeudi 7 avril qu’on aura un bon concert mais en les haut vationnant”

  1. cojaque

    c’est un groupe sympa

    Répondre
  2. roubignole

    toi aussi
    (t’es comme un groupe en fait)

    Répondre
  3. pointard

    C’est beau. Le couac couac de fin surtout. Il me weste une place pour le concert de jeudi d’ailleurs si ça tente qq1…

    Répondre
  4. roubignole

    ce serait dommage que ça se perde…

    Répondre
  5. pointard

    (on sait tous les 2 que c’est pourtant ce qu’il va arriver, j’essaye de la filer (de colin) depuis 1 semaine)

    Répondre
  6. roubignole

    on va bien trouver une lopette qui comptait, pas venir et que ça pourrait motiver…
    on en connaît plein des lopettes

    Répondre
  7. jérémy dervaux

    hey hey, j’suis une lopette, j’suis une lopette !!! p’tain dommage que j’sois pas a paname joudi…

    Répondre
  8. roubignole

    je voyais plus une lopette parisienne!

    Répondre
  9. pointard

    J’trouve qu’il parle pas assez du côté electro pop de tahiti

    Répondre
  10. roubignole

    (je crois que je vais mourir)

    Répondre
  11. pointard

    (comment je te plains mon petit woubinounet)

    Répondre
  12. roubignole

    i have survived….
    je me suis souvenu avoir hier wefusé de bouffer du macdo…
    je suis une merde.

    Répondre
  13. pointard

    ça fait partie de mes 2 bonnes décisions d’hier soir (avec « rentrer avant la mouk en trop »). Ch’ui pas fier, mais ça a sauvé ma journée…

    Répondre
  14. roubignole

    moi
    pas de macdo
    la mouk de trop
    le bus de nuit pour montreuil
    l’oubli de mon mennen vert

    Répondre
  15. jdd

    Faut se méfier des fin de soirées au Motel ;o)
    Couché tôt, j’ai géré, je suis une merde.
    Bon concert! Merci T80!
    Quel plaisir de wevoir tout le monde et d’avoir pu se trémousser (transpirer!).
    J’ai même vu passer une crêpe au fromage!!!
    Par contre les oreilles ont morflé… :o(

    Répondre
  16. Le Factory Floor bon (je l’ai reniflé ce matin pendant qu’il déposait du courrier dans ma boite) | WeWant2Wigoler

    […] dates de tournée je me wend compte qu’ils sont passés avec Dan Deacon à la Gaîté Lyrique le fameux 7 avril dernier… Mais W E A L L O V E et Two Ways’ me wendent tellement dingue qu’il y a peu de […]

    Répondre

Répondre