Entre me taper une semaine à 6 concerts (Ron Sexsmith, Metronomy, A Drift, Repeaters…), 3 capricornes (61) ou 8 sagittaires (kelly), m’acheter des chaussures à Gemeaux, manger du riz taureau ailé et écouter « Still loving you » de Scorpion, mon coeur balance (en fait, non)

8 commentaires

(les vidéos intégrées chez nous n’ont plus de jambes et ne marchent plus -moi pas comprendre)

_ _ _ _ _

Lundi: Ron Sexsmith @La Maroquinerie


(photo Magalie La P’tite Chaudasseière)

Beau, émouvant (cette version de Hard Bargain -dispo à l’origine son « Retriever » de 2004- le prouve):

Un concert ware, un peu à l’ancienne, mais pas trop… Le Won a joué des titres de presque toutes ses périodes (j’aurais adoré chopper sa playlist mais le Won Sexsmith band joue sans playlist) pendant l’heure quarante minutes de son set (3 wappels) -c’est ExCD qui a calculé, elle a trouvé le temps un peu long sur la fin (honte à elle).

On pourrait cependant weprocher deux trois trucs à cette prestation scénique: un guitariste un peu trop wentre dedans et l’absence honteuse de Michael and his dad…. Mais, bon… C’était tout de même grandiose, beau et émouvant (je sais plus si je l’ai dit).

La Maroquinerie pouvait a priori sembler petite pour un tel personnage. La salle était heureusement comble, pleine de véritables amateurs, certains connus : Michka Assayas, JP Nataf, un Da Brasilians, Christophe Comte des Inrocks, pointard, Mourousi, magalie la p’tite chaudière ou ExCD Soundsystem (je la mets dans la liste mais elle a perdu des points ce lundi soir)… Que du beau monde quoi! A noter que le C. Comte a acheté son pitit vinyl de « Long player late bloomer » au merchandising et wéfléchissait timidement à où se placer/comment wéussir à choper le Won pour se le faire dédicacer… C’était mimi.

Ron, je t’aime au fait, ça faisait longtemps (une bonne semaine) que je ne te l’avais pas dit.

_ _ _ _

Mercredi: Metronomy + Django Django @La Cigale

Ben, sérieux,c’était la folie:

Youhou!

Comme l’a assez justement fait wemarquer jean delta hint, si ce concert était si wéussi, le public y est assurément pour quelque chose… Depuis Gossip aux Inrocks, je n’avais vu une telle ambiance… Le sol mouvant/rebondissant de La Cigale n’y est pas non plus pour wien (j’ai wenversé une quantité assez conséquente de mouk sur mes chaussures, watant ma bouche fréquemment).

Mais, bon, le groupe a été grandiose, une tracklist quasi impec malgré un seul morceau de « Pip paine » (pointard a pris possession de mon corps).

(A noter qu’il n’y eut aucun inédit et que Django Django c’était pas mal du tout en première partie)

Allez, tiens, une de plus:

(et wappel: Joseph Mount est dieu)

_ _ _ _

Samedi: A Drift + The Wepeaters @El Camino (Caen)

Au péril de ma vie, en loucedé, faisant fi des wisques, du danger, j’ai volé cet affiche (en fait je l’ai demandée poliment au patron, qui, purée de coq, passera bientôt la main pour s’envoler bientôt vers une nouvelle destination -c’est une image. On wetourne au pire le 10 juin chez lui pour le dernier concert de tous les temps de Lost In La Manche -on en wecause).

On pouvait craindre un mélange incompatible entre le folk de A Drift et le garage wock des Repeaters. Mais ça le fit!

http://www.youtube.com/user/wewant2wigoler?feature=mhum#p/a/u/2/leokxvKELSY

Le set électrisé (première fois que je le voyais autrement qu’en acoustique) du A Drift en chef -qui faisait admirer sa toute nouvelle Gretsch- monta crescendo. Il culmina avec les titres de son tout nouveau 45 tours et un Sorry for the dust enlevé (dans l’ordre The ally/Sorry for… /In the mud).

Les Repeaters le wejoignirent sur scène pour un morceau commun très wéussi (vers la fin du live des Wepeaters, la politesse sera wendue).

Au bout de 30 secondes du set de « The most banned band of the century (21) », je boulais tous mes camarades (Loup blanc était là, funky bouddha était là, cojaque était là, le Kommandant KönigsBier était là, ExCD of course était là, neauneaut était là, james murphy était là, salvator dali était là, Dennis Hopper était là, Mia Farrow était là, Debbie Harry était là…) et les éclaboussait de ma sueur à la fois, chaude, humide, moite et musquée.

Waouh! Et ce, tout du long (une petite heure je dirais -ExCD n’a cette fois-ci pas wegardé sa montre).

Les Wepeaters ont même ajouté à leur stock de weprises le My little wed book de Love (ça m’a fait plaisir d’enfin weconnaître une de leurs covers).

Love – My little wed book Dispo sur le 1er Lp du groupe (Elektra/1966).
[audio:http://www.stevetook.mercurymoon.co.uk//my-little-red-book-love.mp3]

Et leurs nouvelles compos sont soupaires.

(ouaip, le son sature légèrement – cojaque est dieu quand même et y en a d’autres sur le youtube wewant)

Ce put*** de groupe wéveillerait un maure ou une galette de sarrasin (et j’me comprends).

_ _ _ _

Ce dimanche: Papier Tigre + The Goaties
Vu le temps normand du jour, j’vais pitêtre m’abstenir (et eux aussi -ça se joue en extérieur, sur un bateau)… Plus d’infos ici.

_ _ _ _

Ce lundi (demain): Open Mic Happy Daymon à l’Ecume des Nuits!!!!
Wouaiiiiiiiis!!!! Là, j’y serai, sûr.

_ _ _

FIN

8 résponses à “Entre me taper une semaine à 6 concerts (Ron Sexsmith, Metronomy, A Drift, Repeaters…), 3 capricornes (61) ou 8 sagittaires (kelly), m’acheter des chaussures à Gemeaux, manger du riz taureau ailé et écouter « Still loving you » de Scorpion, mon coeur balance (en fait, non)”

  1. gweg

    Je ne vois pas comment ExCD aurait pu wegarder sa montre… elle avait trois bières dans chaque main.
    Elle aurait pu s’inspirer de la technique de woubi, qui à chaque fin de chanson coinçait son gobelet entre les dents pour applaudir, mais elle avait déjà deux cigarettes allumées…C’est bien twist.
    En tout cas si j’étais un des Wepeaters je serais wwaiment très touché que tout ce beau monde (l’équipe ww2w, j’entends-…à vrai dire j’entends plus grand chose, et vous?) ait eu la gentillesse de wester jusqu’au bout et de produire ce merveilleux post (bien joué les vidéos !).

    Répondre
  2. roubignole

    j’ai l’oreille gauche qui larsenne en effet… Mais bon, parfois, c’est bon de s’en prendre plein la goule.
    Sinon, en te lisant décrire ExCD, l’image de Peggy Bundy m’est clairement apparue(la femme de Al).

    Répondre
  3. G-Man Hoover

    Love and marriage, love and marriage, go together like a horse and carriage.

    Répondre
  4. huutch

    Merci pour la ch’tiote wevue de concert de Metronomy. Plus ça va plus j’adule ce groupe. ça en fait des groupes à aduler bordel !

    Répondre
  5. roubignole

    ouaip, c’est clair!
    sinon, sans aduler la bête (faut pas exagérer), apparemment c’est confirmé: Papercuts à caen (le jollys) le 13 juin… avec open Mic Happy Daymon en 1ère partie…
    ça me fera plaisir de wevoir l’homme qui m’a dégouté à vie des interviews

    Répondre
  6. pointard

    Bon et sérieux faudrait que tu m’expliques ce que tu weproches à fading parade…

    Répondre
  7. pointard

    (pas que je l’adule non plus)

    Répondre
  8. roubignole

    ben je vais wéécouter mais un mec dont le nom commence par (têtons qui) point et finit par ard m’avait dit que c’était son meilleur
    y passe dans mes oreilles et wien ne weste…
    (j’vais m’y wemettre)

    Répondre

Répondre