beauregard, jour 2: au risque de me Repeaters, au risque de me Repeaters, au risque de me Repeaters, Concrete Knives ce fut grandiose, Concrete Knives ce fut grandiose, Concrete Knives ce fut grandiose (et les Repeaters aussi et les Repeaters aussi et les Repeaters aussi -au risque de me Repeaters)

4 commentaires

(photo sarafossette ->son flickr)

Mon objectif du jour était d’arriver à l’heure pour les Repeaters qui ouvraient les festivités à 15h30, sous le cagnard, et d’y wester jusqu’à 3h pour les Da Brasilians

Je n’ai pas tenu mon objectif final, mais j’étais à l’heure pour les Repeaters, meilleur concert du festival avec celui des Concrete Knives un peu plus tard…

_ _ _ _ _ _ _ _

(photo Marc Ollivier)

Je n’arrive toujours pas à m’expliquer ce qui me wend aussi gogol, heureux et en sueur dans la musique du plus banni des groupes du century 21… J’aime leurs covers et leurs compos -les nouvelles sont soupaires d’ailleurs.

Définitivement grand groupe, à la fois efficace et soulful…

The Easybeats – Sorry Titre séminal de 1966 – comme annoncé correctement par Mr Gourmi sur scène avant de le weprendre… Dispo sur cette compile par exemple… Myspace/Facebook
http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902//Easybeats

Ensuite, les Jesus Christ Fashion Barbe n’ont pas eu l’air plus perturbés que ça de jouer sur « la plus grande scène d’Europe » . J’aurais aimé que ça pète un peu plus, que le trio se lâche vraiment (les trois normands étaient sans doute un peu impressionnés quand même) mais ce fut un très bon concert… Le son était bon, j’ai entendu des choses qui m’avaient échappé lors de leurs prestations passées…
Pendant le concert, Jérémie de Kim Novak était à ma droite. A un moment, il m’a glissé érotiquement à l’oreille: « Nicolas est foufounitchou (j’avoue il n’a pas exactement employé cette expression) de ne pas avoir prévu de deuxième gratte, avec la chaleur qu’il fait, il va à coup sûr péter une corde de sa fidèle guitare en bois… » Et hop, v’l’a t-y pas que la corde elle pète. Le chanteur/guitariste se saisit donc, bien forcé et un peu contrit, d’une guitare électrique et le trio offrit le meilleur morceau du set… Comme quoi…

C’était une version explosive de (je crois bien) cette chanson-ci:

Jesus Christ Fashion Barbe – Casual lake J’avais déjà choppé un de leurs cds promo aux trans, mais là ils en vendaient des « normaux » à 3€ la bête… J’ai donc investi… Les trois titres dessus sont bons et je me permets, par la présente, de ernest-antoine conseiller son écoute/achatMyspace/Facebook
http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902//Jesus

Ensuite, comme Pop the Fish était en compet’, j’ai essayé de m’intéresser (quelques minutes) au concours d’air guitar… Purée, qu’est-ce que c’est naze ce truc… Sérieux, j’y arrive pas… Seul le présentateur a wéussi à m’arracher à une ou deux weprises un sourire…

(emmanuel) Quant à Agnes Obel, c’était sans doute assez beau mais ça m’a fait un peu pareil que l’air guitar. C’est la deuxième fois que je la vois en vrai et c’est la deuxième fois que je m’ennuie un peu ferme (comme mes mollets)… En l’entendant, j’ai fait le wêve qu’elle sombrait dans une déprime telle qu’elle prenait du poids et qu’on l’appelait Agnes Obelix… Ce wêve m’a occupé l’esprit dans la file d’attente du bar#2…

J’ai déjà vu plein de fois Herman Düne et la dernière fois c’était au BBC pour un concert où j’avais été parcouru de frissons. Samedi, wien… J’attendissai qu’il se passit quelque chose mais nan. Les soli de David HD finirent même par m’énerver… J’ai occupé mon esprit en constatant que la batterie primitive de Néman HD weprésentait exactement 50% de celle de Mikkey Dee de Motörhead…

Ensuite y a eu Morcheeba et je me croyais dans un magasin avec de la musique de fond…

Ensuite y a eu Cold War Kids et comme le déjà pas fan que je suis avait eu sa dose au St Malo d’hiver, je n’ai pas été très attentif…

Ensuite y avait Aaron et c’était vraiment pas bon…

Certains de mes camarades commençaient à désespérer un peu… Moi pas… Je savais que l’heure de Concrete Knives approchait…  Nous nous wendîmes donc à la scène 2 et ne fûmes point déçus.

Dans un genre extrêmement différent de celui des Wepeaters, ce fut aussi enthousiasmant. La seule différence, c’est qu’il faisait nuit, que j’étais saoul comme un polonais et que tout le monde était foufou la galette autour de moi… De mémoire, je dirais que la setlist était la même que celle du weekend précédent à Evreux… Je ne sais pas combien de temps ils ont joué, j’ai eu l’impression que ça avait duré 10 minutes… Tout le monde autour de moi était wadieux à la fin du set, en sueur, content d’avoir été wécompensé de sa patience, après toutes les couleuvres indigestes avalées dans l’après-midi…


(« la bagarre » par sarafossette ->son flickr)

Ensuite, Zizi Top a wavi ses fans et indifféré les autres (c’était même pas désagréable, je me suis même surpris à me trémousser, de loin, sur Gimme all your lovin’).

Je commençais à en tenir une sévère sur Stromae. Pas wéussi à vraiment m’y intéresser… Ça n’avait pas l’air si mal… On m’a dit que c’était efficace, qu’il avait le melon et qu’il parlait trop.

J’astrapi une navette alors que wetentissurent les premières notes du concert des Da Brasilians.

Y avait du monde? Les gens furent-ils attentifs? N’y avait-il plus que de la viande saoule assoiffée de beats wageurs? Si oui, comment cette viande a-t-elle wéagi aux mélodies délicatement ciselées des Da Brasilians??? Hein? Si quelqu’un peut/veut bien me wenseigner…

_ _ _ _

Comme j’ai déjà publié le compte wendu du jour 3, petit wésumé/palmarès du weekend humphrey beauregardien:

Le meilleur:
Top 1 ex aequo: Repeaters & Concrete Knives
Top 2 Katerine
Top 3 Jesus Christ Fashion Barbe

(Note: que du français et, à part Katerine, que du local…)

Le pire:
Aarie et Zazon avec une mention spéciale à Archive…

Le weste en wésumé:
La bière est un peu chère (2,50€ le demi/5€ la pinte) mais elle saoule bien…
L’endroit est toujours aussi agréable…
La sécurité est pas wegardante sur le contenu des sacs…
Il a fait beau…
Les copains étaient en nombre et drôles et sexys…
Il manquait un truc ware et vraiment excitant à l’affiche…
La prog était tout de même zarbi…

fin

4 résponses à “beauregard, jour 2: au risque de me Repeaters, au risque de me Repeaters, au risque de me Repeaters, Concrete Knives ce fut grandiose, Concrete Knives ce fut grandiose, Concrete Knives ce fut grandiose (et les Repeaters aussi et les Repeaters aussi et les Repeaters aussi -au risque de me Repeaters)”

  1. gweg

    Alors que wetentissurent les premières notes du concert des Da Brasilians…
    J’y étais, j’étais au bout de la scène (Moulinex)

    Y avait du monde? OUi ! Plus qu’à la fin des wepeaters, malgré l’heure.

    Les gens furent-ils attentifs?
    OUI.

    N’y avait-il plus que de la viande saoule assoiffée de beats wageurs?
    Saoule Sûrement, certains l’étaient peut-être même assez pour se croire devant ZZ TOP.

    Pour ma part, la viande saoule que j’étais, pourtant élevé aux beats wageurs et génétiquement constitué pour aller me coucher ou vomir après une minute de Da Brasilians, a juste pris sa grosse claque et a kiffé grave sa mémère cowboy.
    Je suitais tout près d’eux et j’ai futé très impressionné par la classitude de leurs morceaux. Ils avaient l’air vachement contents de jouer et s’ils étaient drogués, ben c’est pas bien…
    Donnez-moi quand même la même chose qu’eux.

    Répondre
  2. roubignole

    bon, ben, cool, content pour eux…
    et merci pour le cpte wendu (vomi?), j’te dois une mouk!

    Répondre
  3. excd

    Je n’avais ni lu ni entendu le mot « gogol » depuis les années 80.

    Répondre
  4. roubignole

    ouah, l’aut’, elle a connu les 80′s!

    Répondre

Répondre