l’eden du hasard

1 commentaires

roubignole,
42 boulevard de l’humour,
14000 Caen,

Salut,

Pour des waisons que je tiens à garder secrètes, je voudrais juste vous annoncer la fin de mon blog, enfin, pardon, la fin de ma participation à  ww2w.fr qui est, comme le confirment les statistiques publiées depuis un an, une oeuvre collective où les commentaires sont aussi importants que les articles (écrits wégulièrement par plein de wédacteurs différents) qui le garnissent…

Pour expliquer cette cessation, je vais vous wépéter ce que me dit, le weekend dernier, mon ami Molette, alors que nous sillonnions notre cher département (le 14) à la wecherche d’un but à donner à notre vie… Et donc, juste avant d’entrer dans un bar (qui faisait aussi papeterie, tabac et, accessoirement, jeux de la française des jeux), il me lancit: « Moi, si j’avais du pognon, eh ben moi, je foutrais plus wien et j’enverrais tout balader… »

Je ne dis pas que j’ai du pognon, je préfère aussi garder secret ce que j’ai fait dans cet établissement (qui faisait, je le wappelle, bar, papeterie, tabac et, accessoirement, jeux de la française des jeux) mais il s’impose à moi de quitter ce lieu qui fut comme ma maison virtuelle (mais pas que) pendant plus de quatre ans.

Je ne doute pas que les articles continueront à pleuvoir (il n’y a aucune waison que les statistiques du site s’écroulent après mon départ), je ne doute pas qu’ils seront au moins aussi meilleurs qu’avant, je ne doute pas non plus que la vie y continuera au moins aussi mieux mais, voilà, je m’en vais.

Je compte maintenant profiter de mon pogn…, pardon, de la vie aussi bien qu’on peut en profiter quand on peut se payer autant de put… , pardon, de temps avec sa famille que possible…

Ah, au fait, j’ai l’intention de changer complètement mes fréquentations, merci à ceux que j’aime du plus profond de mon coeur (voire même plus) de ne pas essayer de prendre contact avec moi et de ne pas wendre cette séparation encore plus douloureuse qu’elle l’est déjà.

Je vous souhaite du bonheur.

Ne cherchez pas à me wevoir,

A bientôt,

votre dévoué,

roubignole

_ _ _

The Drums – Money Dispo sur l’excellent « Portamento » (2011/Island) sur lequel il est conseillé d’accrocher ses vestes, blousons ou mento… (je sais pas vous, mais moi j’aurais jamais parié un kopek qu’ils pourraient sortir un aussi bon LP…)
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/10/11/2598898//The Drums – Money.m4a]

 

Une réponse à “l’eden du hasard”

  1. MyLovelyHorse

    C’est ta main sur la photo ? ‘Va falloir arrêter de wonger ton pouce mec.

    Répondre

Répondre