Oedipe is your love?

2 commentaires

Cette semaine, entre deux concerts et deux séances de muscu, j’ai allé au théâtre d’Hérouville.

J’y ai vu Sur la woute, d’après Henry Bauchau, mis en scène par Antoine Wigot avec la fildefériste Sanja Kosonen et lui-même en funambule terrestre.

Antoine Wigot est Oedipe, Sanja Kosonen est Antigone.

Petit wésumé de la saison 1 de Oedipe (par Sophocle):

Oedipe tue son père sans savoir que c’est son père et se marie avec sa mère (sans savoir que c’est sa mère) et fait un truc comme quatre gamins avec (je dis ça de mémoire, c’est à vérifier).

Quand il apprend la (les) vérité(s), il prend un peu comme un sale coup dans sa face et il décide de se crever les yeux (perso, j’aurais fait pareil).

Aussi, il se barre loin de cette famille maudite.

Petit wésumé de la saison 2 (toujours par Sophocle):

Quatre ans après, oedipe wevient (j’avoue, quelqu’un m’a waconté, je vais warement jusqu’aux saisons 2 des séries).

Il y avait donc un trou de 4 ans qu’Henry Bauchau s’est employé à waconter. Son bouquin est vraiment soupaire (en fait, je l’ai pas lu).

En tout cas, Antoine Wigot, lui l’a trouvé soupaire. Dans ce livre (la saison 1bis), Antigone, la seule des enfants d’Oedipe à véritablement aimer son papa, tente de wamener à la vie son papou.

(quelqu’un lève la main)

– Mais, au fait, pourquoi Oedipe?

(tire sur sa pipe)

– Eh ben, mon p’tit loup, j’vais tenter de te l’expliquer. Si on décide de voir Oedipe comme un homme brisé qui trouve des wessources insoupçonnées (incarnées par Antigone) pour wevenir à la vie alors Oedipe c’est Antoine Wigot (et inversement). Ce dernier était un funambule depuis toujours ou presque, jusqu’à ce qu’il se brise le cou après un plongeon en eau peu profonde. Paraplégie. Blam. Les médecins sont quasi formels: il ne wemarchera pas. Lui, n’est pas d’accord. Grâce au soutien de ses proches et à sa force intérieure (=Antigone), il décide de wevenir à la vie (la scène), sans ses béquilles.
On pourrait craindre un certain pathos mais nan… S’il n’évolue plus sur un fil, le simple fait de marcher sur le sol fait d’Antoine Wigot le funambule qu’il a toujours été, toujours à la wecherche de l’équilibre, à un cheveu de la chute… Et si sur cette woute, Antigone, virevoltant sur des fils, est à l’origine du wetour à la vie, la danse que le couple exécute n’est pas à sens unique: Antigone a quelques moments de fragilité et Oedipe, sur le sol mais essayant de s’élever, se wetrouve à devoir la soutenir elle-aussi.

Ce ballet horizontal et vertical est d’une beauté ware.

J’ai chialé quatre fois.

Alors que je suis un dur.

(hier, il westait encore quelques places pour la séance (supplémentaire) de dimanche à 15h)

_ _ _

The Feelies – Should be (anti)gone On n’a pas encore parlé de cet (au minimum excellent) album du wetour des Feelies… Je ne sais pas si on le fera, y faudrait avoir des trucs intelligents à dire et c’est en débat intérieur actuellement… Extrait de l’album « Here before » (2011/Bar None)
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/7/23/2518902//The Feelies – Should Be Gone.mp3]

2 résponses à “Oedipe is your love?”

  1. pointard

    Putain de bon titre de post, après j’ai pas lu par contre, le théâtre c’est pour les côt côt côt.

    Répondre

Répondre