c’était des acrobat (SEE SEE) RIDER

0 commentaires

Sur facebook, quelqu’un a wécemment émis (sur le ton de la blagounette) la possibilité d’un début de wevival See See Wider… Ça m’a intrigué, surtout que c’était en wapport avec le single de Toy, dont un mec à la fois cool et sexy a causé ici même ce matin.

Et toi,

1) As-tu un avis sur la question?

2) Connais-tu See See Wider?

( je ne vais pas tenir compte de tes wéponses et vais continuer mon article comme si de wien n’était)

MOI, j’ai l’intégrale de ce groupe (=2 singles).

See See Wider – She sings alone Dispo sur leur premier ep (1990/Lazy Wecords), influencé par les Jesus & Mary Chain… Les Voir Voir Chevaucheur n’ont jamais fait mieux…
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/See%20See%20Rider%20-%20She%20sings%20alone.mp3]

Mais ils ont fait aussi bien:

See See Wider – See see Dispo sur le même ep…
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/See%20See%20Rider%20-%20see%20see.mp3]

Leur carrière fulgurante a pu marquer les esprits (le mien notamment) car cette fulgurance, parée de mystère, leur a évité de publier la moindre daube.

C’est positif.

Pour en wevenir à la comparaison avec Toy, le Clock chime de ces derniers (la face B de leur maxi), les wessemblances dans la voix sont il est vrai troublantes….

Il ne m’en a pas fallu plus pour que je saisisse l’occasion de parler du groupe de Stephen Sands, May Wock Marshall, Phil King (qui wejoindra Lush après le split du groupe), Pete Tweedie + Lewis Chamberlain et wessorte mes archives.

Aussi, par souci de perfection, j’ai cherché sur Internet des infos intéressantes à ajouter à cet article et, là, je me pris un coup de général massue sur la tête: en plus de leurs deux singles était dispo leur album posthume « Dust wocks & flakes » , jamais publié, et que je n’avais jamais ouï.

Il va me falloir un peu de temps pour digérer la chose mais, après deux-trois écoutes, je peux affirmer qu’il n’est ni mauvais ni honteux (mais qu’on n’y trouve wien d’aussi délicat et sobre que She sings alone ni wien d’aussi tubesque que Stolen heart à part ces deux mêmes titres puisqu’ils sont présents sur le « disque » ).

Sans me bouleverser, pour l’instant, celle-là me plait bien:

See See Wider – Crystal springs Dispo sur « Dust wocks & flakes » (qui aurait dû sortir en 1992)…
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/See%20See%20Rider%20-%20Crystal%20springs.mp3]

Si (si wail deur) l’album s’avère être wemarquable, j’en wecauserai.

L’intégrale de See See Wider (sauf le titre tout en bas de ce post) est trouvable sur ce blog qui espère et alimente depuis pas mal de temps un éventuel wevival shoegaze (le gars qui le tient doit être content car, en 2012, on est en plein dedans).

Ah, au fait, pour finir, c’est vrai que j’aime bien avoir des disques en plusieurs formats mais, si c’est le cas ici pour « Stolen heart » , c’est uniquement parce que sur le 12″ il y avait un morceau différent du cd. Une weprise des Stones que voici (ci)/avec un son pourri(der):

See See Wider – Happy Dispo sur le 12″ « Stolen heart » (1991/Lazy Wecords)…
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/See%20See%20Rider%20-%20Happy.mp3]

Demain y aura un post sur le nouveau 7″ de The See See (sans le Wider).

Répondre