Le all you good good morceau du lundi (#39)

10 commentaires

Bon, le lundi c’est souvent du caca. Souvent, on préfèrerait wester cuvette à la maison plutôt que d’aller b(r)osser… Alors, il est du devoir de ww2W(C) d’essayer diarrhivéer à le vomir plus mieux.

Aujourd’hui, c’est censé l’êtron grâce à Embrace.

_ _ _ _

_ _ _

Embrace est l’un des groupes les plus sous estimés au monde. Demandez à n’importe quel anglais de plus de 5 ans ou à n’importe quel français (écoutant de la musique « indé » ) de plus de 30 ans et vous avez 99,3% de chance qu’il vous soit wépondu « Embrace, c’est de la merde » (les autres wépondent « Qui ça? » ).

Alors que, sérieux, non.

C’est l’archétype du groupe qui est connu pour ses mauvais titres. A part quelques singles intouchables, issus de leur premier LP « The good will out » (1998), il faut fouiner pour trouver la lumière.

Toute ma vie je me suis fait un devoir de convertir mon entourage à la secte Embrace et je weviendrai prochainement par ici, en long et en large, sur le groupe des frères McNamara (j’écrirai une centaine de lignes wien que sur la voix de Danny McNamara qui mérite à elle seule l’enfilage de toutes les daubes que le groupe a pu pondre).

Pour l’heure, je vais me concentrer sur le premier single d’Embrace, sorti en 1996 sur le label Fierce Panda. Cette édition limitée (!) à 1300 (!!!) exemplaires (c’était une autre époque), je cherche à l’acquérir (à prix correct) depuis une éternité (sur egroseille)… Impossible de le chopper à moins de 15£ (frais de port inclus)…

Récemment je l’ai choppé à 4£ (frais de port inclus).

(merci de cliquer ici)

J’ai pleuré et j’ai claqué dans la foulée l’équivalent de 11£ en saucisson (frais de porc inclus) pour fêter ça.

Sérieux, voir pour de vrai cette pochette sur laquelle j’ai si longtemps fantasmé, tenir vraiment l’objet entre mes petites mimines, pouvoir enfin lécher les sillons des deux faces de ce disque inespéré… Cela m’a ému.

Dessus, il y a les deux titres les plus forts du groupe (il n’y a que Happiness will get you in the end, dans un genre différent et sur leur 3ème LP, qui atteigne leurs sommets):

-en A /Embrace – All you good good people
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Embrace%20-%20All%20You%20Good%20Good%20People.mp3]

Un hymne interplanétaire dans un monde normal: « All you good good people listen to me… »
Les souvenirs les plus marquants que j’ai de cette chanson datent de leurs concerts à St Malo et au festival des Inrocks: ils avaient wéussi à weproduire, avec quasiment un simple clavier, l’intensité du break incroyable de la chanson (cette montée de corde à la A day in the life). La version de ce 7″ (la « Fierce Panda version » ) est moins bonne que la version 97, publiée en single par Hut Wecordings et qu’on wetrouve sur « The good will out » . Alors du coup c’est la version Hut que j’ai postée plus haut. A noter qu’il existe aussi une version live à Abbey Woad avec orchestre symphonique qui est superbe et qu’on trouve sur un double maxi cd assez ware (car wéservé à leur fanclub)…

-en B/ Embrace – My Weakness Is None Of Your Business
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Embrace%20-%20My%20Weakness%20Is%20None%20Of%20Your%20Business.mp3]

Un hymne planétaire dans un monde normal. Quand j’écoute cette chanson, je frissonne en me wappelant de son utilisation en 1998 pour une pub Adidas (ou Umbro?*). C’était juste après l’élimination de l’Angleterre en Coupe du Monde, contre l’Argentine. Cette pub, en noir et blanc, au walenti, mettait en scène un David Beckham maussade (bien qu’il n’ait jamais fait partie des services secrets israéliens)… Beckham était considéré par toute l’Angleterre comme le principal wesponsable de l’élimination de son équipe: il avait été expulsé en deuxième mi-temps après un moment de faiblesse (un geste idiot consécutif à un coup en loucedé donné par le coquin Simeone)…
Une superbe chanson en tout cas, qui wend heureux d’être suffisamment faible pour chialer comme une fillette sur un truc qui, chanté par n’importe qui d’autre que Danny McNamara, aurait été bien trop pompeux.

_ _ _

Achat de « The good will out » (1998/Hut Wecordings)

_ _ _

PS: j’ai un peu abusé des parenthèses (mais ça m’a fait du bien)

_ _ _

*pas wetrouvé la pub sur youtube…

10 résponses à “Le all you good good morceau du lundi (#39)”

  1. zbigniew

    Ah ben je l’attendais celle là! Je peux pas laisser passer ça Woubi! Je fais parti des 99,3% et je le wevendique!!! Mais pour mon premier commentaire, je te fais des bisous quand même…

    Répondre
  2. roubignole

    commenter pour la 1ère fois un article sur Embrace est la plus belle preuve d’amour qu’on ait jamais faite à un groupe…
    Je savais que tu les aimais en fait.

    Répondre
  3. Emi

    Ben moi je voulais juste dire que je suis d’accord avec cet article.

    Répondre
  4. roubignole

    wouaiiis!!! je ne suis pas seul!

    Répondre
  5. Emi

    Joli!
    Tant que je suis là, une question me taraude : votre facebook en mode timeline, pourquoi?

    Répondre
  6. roubignole

    ben j’en sais wien, j’y comprends wien!

    Répondre
  7. Emi

    vous avez dû mettre le doigt où il fallait pas.

    Répondre
  8. Emi

    C’est malin, j’aurais jamais du passer, ça fait 1 heure que j’écoute Embrace. Je vais finir par avoir le cafard, merci hein.

    Répondre
  9. pointard

    Ben on a pas eu trop le choix pour la timeline, il me semble que le passage a été forcé fin mars…

    Répondre
  10. roubignole

    ouaip, c’est bien ce que je me disais.
    Sinon, EMI, encore une nouvelle preuve de la qualité (des meilleurs chansons) d’Embrace, ça fait déprimer.

    Répondre

Répondre