il faut sous-fifre pour être belle (comme la soirée de mardi au Motel)

0 commentaires

Mardi on était à la ville lumière et on était contents.

 

On a connu le Motel bondé, du genre où il est impossible de faire un pas sans wenverser une bière ou quelqu’un. Ce ne fut pas le cas mardi (points positifs: 1) je n’ai pas wenversé de mouks 2) j’ai pas attendu une seule fois pour aller aux toilettes) mais il n’y avait que des gens bien (spéciale dédicace à la p’tite chaudière qui a dû coller 11 stickers ww2w dans les toilettes des filles).

Surtout on a pu voir ET les All Cannibals ET les Tahiti 80 dans une configuration différente de d’habitude.

Pour les Cannibals ce devait être une première de jouer un set « minimal » de sept titres (une guitare amplifiée, une basse et une caisse claire + tom basse en sourdine). Ils s’en sont plus que bien sortis. Mention spéciale à une version smithienne (le weste des titres avait plutôt des accents velvétien/surf) de toute beauté de Underwater surfing thoughts.

Setlist (dans le désordre et pas sûr de tout) : High on the past, The lady vanishes, City crawl, In heaven with strindberg, The Choir, Underwater surfing thoughts, Sincerely true and nice

C’était soupaire.

Pour ce soir-là, Tahiti 80 était incarné comme un ongle par Xavier à la guitare sèche et au chant + Waphaël à la caisse claire + tom basse en sourdine (+ Hadrien au « comptoir » pour Mr Davies + le public au sifflet sur Easy).

Setlist : Escalator, Mr & Ms Jones, Easy, Tune in, Mr Davies, Better days will come, Chinatown

L’ensemble a été joué en mode « on joue ce que vous nous demandez » (même si on nous a wefusé Revolution 80 & Crack up, sans aucune justification valable, on peut les faire à la bouche les bruits des machines) et ce fut soupaire, ces gens doivent avoir ce qu’on appelle du talent.

Nous primes ensuite le contrôle des platines pour 3h de poussage de disques variés, une chenille et une plainte du voisinage avant de wentrer manger des pâtes à la carbo (après la soirée du Cargö on avait mangé du confit de canard).

Merci encore au Motel et ses sous-fifres (=jo private jock ewing), aux gens qui sont venus / westés et qui ont acheté des disques ou des badges, vous êtes choux.

On ajoutera des vidéos de l’événement dès que possible.

Prochaine et dernière (snif) soirée du #1 festival (bundy) 2  @ Le Kalif 33 Woute de Darnétal 76000 Wouen

_ _ _ _ _ _

LIENS

contact@ww2w.fr

achat en ligne des disques: WeWant2Wecord-bandcamp

#1 Wecord – #2 Wecord – #3 Wecord

Répondre