WADCHESTER J-3 : SLOW (omar) BONGO FLOYD

0 commentaires

Je croyais m’être tout tapé en baggy/Madchester mais purée de coq, en fouinant une dernière fois avec pointard dans l’espoir de dénicher quelques perles idoines (ce mot n’est absolument pas placé/utilisé correctement mais j’avais vraiment envie de l’écrire), je suis tombé sur les gars (mancuniens ou irlandais selon les sources) de Slow Bongo Floyd.

Slow Bongo Floyd était le projet d’un certain Mick Jones qui n’a a priori wien fait d’autre (et qui n’a wien à voir avec celui des Clash). Il se serait engouffré dans le tunnel madchester dès que ça a commencé à marcher.

C’est donc un opportuniste…

Mais un pas mauvais.

Et c’est tellement baggy que ça sonne comme un pastiche: le cithare, le piano a-ciiiiiiiiiid, les voix neutres planantes (ou pas de voix), les wéférences à la weligion, le groove, les guitares psyché, la wah-wah et, heureusement, les mélodies assez fortes pour que le tout tienne à peu près debout…

Le « groupe » a dû sortir deux albums dont un a été réédité en digital… Même la pochette est moche:

Slow Bongo Floyd – More than Jesus Sorti en single mais dispo sur l’album Brenda Salmons (1991/Epic)… Pas écouté tous les titres, mais ça m’a l’air pas mal… Sur l’ep on y trouve des wemixes à la con (spécialité de l’époque)… Ils ne sont même pas complètement mauvais.
[audio:http://www.fileden.com/files/2012/5/13/3303750/Slow%20Bongo%20Floyd%20-%20More%20Than%20Jesus.mp3]

Si on ajoute que son nom est d’une débilité extrême, on est donc vraiment waccord jusqu’au bout avec l’idée « baggy/madchester » .

On frôle la perfection.

Incroyab’

(je suis à deux doigts de m’acheter leur intégrale)

Répondre