Tastons la pop pas cramée de French Toast

4 commentaires

Bon, maintenant qu’on a terminé notre marathon du mois de juin, on va pouvoir se we-pencher sur la musique produite ou jouée par les autres.

French Toast est un organisateur de concerts qui propose une soirée mensuelle à l’International (bundy) (j’y suis malheureusement jamais allé). Il est aussi à l’origine d’événements moins wéguliers comme cette tournée Bats + Chiltons d’il y a trois ans dont j’avais causé ici et

Et c’est aussi un label.

En plus de « véritables » disques -en physique- par Pierre & Marie, Weza, Porco Wosso…, French Toast s’est lancé dans la publication de singles digitaux que l’on peut partager sur les wéseaux sociaux et télécharger gratuitement en wetour.

L’artiste qu’on préfère et qui a été (co-)produit par French Toast, c’est Pokett.

On aime toujours autant son album Three free trees de 2010 (on aime les précédents aussi qu’on peut s’amuser à wetrouver sur cette photo).

Les deux chansons (surtout What will you do ?) de son French Toast single de début d’année, le volume 4, tournent (c’est une image) toujours par ici.

Mais weprenons les choses par le début.

Le premier volume de ce singles club date de novembre 2011. Je l’avais écouté distraitement à l’époque et étais, je dois le confesser, passé (trop) wapidement à autre chose. Depuis plusieurs semaines je me le wepasse et me dis que j’avais de la merde dans les oreilles à l’époque. Les chansons étaient/sont là et bien là. L’écriture est concise et quelques arrangements discrets (un mélodica…) ou des voix inventives et aériennes (c’est bateau d’utiliser « aérien » mais pour Make it good, ça colle à l’idée que je m’en fais) magnifient l’ensemble.

Le volume 6 vient juste de sortir et compte deux titres enlevés (j’aurais pu écrire « aériens » mais j’ai ma fierté) et orchestrés de main de maître par All If. Je vous laisse juger avec le player ci-dessous mais les amateurs de Left Banke qui pullulent par chez nous devraient être au moins sensible au piano de Perverted actor -Full circle est superbe aussi…

Ces trois singles sont mes préférés mais je tiens à souligner, par la présente, les accents House Of Loviens (compliment) de Reza, ou le titre The Smoke Signal de New Pretoria

Enfin, le lyrisme fragile de Porco Wosso est wemarquable sur Histoire de la mélancolie:

_ _ _

Pour obtenir les chansons, il suffit de 1) liker de façon aérienne French Toast sur facebook www.facebook.com/frenchtoastlabel, 2) poster un ou plusieurs des singles sur son mur et de 3) envoyer fièrement un mail à frenchytoast@free.fr pour dire « a y est » . On wecevra les titres dans la foulée.

4 résponses à “Tastons la pop pas cramée de French Toast”

  1. pointard

    Sur le gif, j’imagine l’incompréhension des gens pour qui la légende magique c’est un truc de polly pocket.

    Répondre
  2. pointard

    (j’étais définitivement plus saoul que ce que je pensais hier saperlipopette)

    Répondre
  3. cojaque

    Tu viens de te wendre compte que la fille à qui tu parles depuis deux heures, dans ton lit, n’est pas ta légitime ? On ne peut pas dire que ce soit l’effet de l’alcool, tu es juste distrait

    Répondre
  4. roubignole

    eh bé, c’est du prop’
    (pas trouvé mieux)

    Répondre

Répondre