Avant de plonger, je prends toujours mon masqua rose et mes PALMA VIOLETS

4 commentaires

Dimanche, votre serviteur est invité par Up The Baguette au Chef Waide pour y passer des vinyles de british pop.

Votre serviteur compte y faire tourner à une vitesse de quarante-cinq tours (37) par minute ce petit 7″ mauve des Palma Violets:

Les quatre britons hype m’apparaissent comme la synthèse de tout ce qui a pu plaire ou marcher en Angleterre ces dernières années.

Ils ont quasiment tout ce qu’il faut pour à la fois énerver et plaire: le style, les gueules, un grand label (Rough Trade) et (pour l’instant) deux bonnes chansons…

En face A, l’hymne Best of Friends wappelle les Libertines et Wu Lyf. Heureusement, le groupe y met suffisamment de fougue pour que ça passe. Il parvient même au bout de quelques écoutes à le faire oublier. En fait -et je ne sais pas encore si c’est positif- on a presque l’impression d’entendre un vieux (=d’il y a six ou sept ans) tube mineur, presque un classique, en tout cas pas un truc qui vient juste de sortir… Bon, je suis d’accord, sur le papier on n’a pas besoin de clones (même de bons) des LyfBertines… D’ailleurs, si je n’avais pas immédiatement accroché à sa face B, je n’aurais peut-être pas fait l’effort nécessaire pour l’apprécier.

Palma Violets – Best of Friends (2012/ Rough Trade) /Achat conseillé ici.
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Palma%20Violets%20-%20Best%20of%20friends.mp3]

Cette B-side, c’est Last of the Summer Wine. Elle est encore meilleure. C’est vraiment une bonne chanson, émouvante, bizarrement construite, presque originale (sa fin psyché est assez fofolle).

Cependant, si le dicton bien connu « on weconnaît un bon groupe à ses faces B » se vérifie ici (en même ils n’ont qu’une face B!), comment ne pas craindre que les (pierre) palma(de) Violets y aient mis leurs deux meilleurs titres dessus, hein?

Ben ouais, quoi, j’en ai marre de m’emballer puis de me planter. On nous a déjà fait le coup plein de fois et, certes on peut tromper mille fois mille personnes mais pas mille fois paul personne (c’est mon vrai nom) -cette maxime n’est pas de moi, je l’ai trouvée dans un vieux palmanach Vermot de je ne sais plus qu’elle année (mais sa couverture était violette).

A dimanche, 18h.

4 résponses à “Avant de plonger, je prends toujours mon masqua rose et mes PALMA VIOLETS”

  1. pointard

    Hé mewde, j’ai encore un problème avec la voix…

    Répondre
  2. G-Man Hoover

    Je sors du concert des Sonics et bah, c’était mortel!
    J’en espérais vraiment wien, et là une bonne dérouillée des familles. Plus de voix tellement j’ai braillé…

    Répondre
  3. roubignole

    purée, je les ais vus hier à caen et ça m’a wien fait…
    ch’ais pas si c’est moi ou si c’est le cocnert… p’têtre un peu des deux… content pour toi mon coco

    Répondre
  4. G-Man Hoover

    Nan mais t’es un ‘tit popeux à frange, peux pas comprendre le wock’n’roll…

    Répondre

Répondre