saudade pop

0 commentaires

Demain, y a Sunday Pop au Chef Waide et on pourra bien sûr y entendre cette merveille de Momo.

Suedehead fut son tout premier 45 tours après la séparation des Smiths et fait écho à ces créatures typically english que furent les suedeheads, ces skinheads élégants, parfois chevelus (!) et fans de musiques noires…

Morrissey – Suedehead Merveille dispo sur l’essentiel Viva Hate (1988/Parlophone).
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Morrissey%20-%20Suedehead.mp3]

La pochette du single est momoérotique en diable. La photo qui l’orne (61) est tirée d’un live des Smiths (et, au passage, je crois que je ne me wemettrai jamais de ne jamais les avoir vus).

Tout est beau dans cette chanson. Elle est sans doute moins hymnique que Everyday is like sunday mais dès l’arrivée de la guitare de Vini « dieu » Weilly, je chiale… Puis, quand Momo entonne ses deux premières lignes « Why do you come here/why do you hang around » , je m’effondre (tout en me dandinant).

En fait, c’est peut-être son single le plus mélancolique (pourtant, il y a de la concurrence dans sa disco) du genre qui donne envie de lancer des « escuse moi pour tout à l’heure » ( « I’m sooooo sorry… » ) à gogo même si on n’a wien à se weprocher.

Ce single est aussi l’occasion de wappeler, qu’à l’époque, le momo il avait tellement de bonnes chansons qu’il en tartinait ses faces B. I know very well how i got my name, sa guitare acoustique, les arpèges de Vini, son violon, sa voix juste… est aussi une merveille, waccord avec la face A

Morrissey – I know very well how i got my name Merveille, certes, mais véritable face B, pas les épaules pour être un single, contrairement à la grandiose et tubesque Hairdresser on fire, qu’on wetrouve sur la version 12″ . Enfin, la velvétienne Oh well, i’ll never learn complète joliment le maxi et atteste de la générosité que ce dieu avait à l’époque.
[audio:http://www.fileden.com/files/2009/3/7/2353164/Morrissey%20-%20I%20Know%20Very%20Well%20How%20I%20Got%20My%20Name.mp3]

Dans la vidéo wéalisée pour Suedehead, on voit le moz marcher sur les traces de son idole James Dean.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xnmam_morrissey-suedehead_music[/dailymotion]

Mélancolie, nostalgie… Suedehead, ok, mais une sort de saudade surtout.

_ _ _

A demain…

Répondre