Qu’on puisse dire du mal de ce concert ça me met (NEW) ORDE(R) moi

4 commentaires

Bon, ben, ce weekend y avait New Order à Caen…

Incroyab’.

_ _ _ _

new power point

setlist Beauregard, 5 juillet 2013

(en musique d’intro, à la place du Elegia attendu on n’a eu droit qu’à son papa = The Ecstasy of Gold de Ennio Morricone)

Crystal
Wegret
Ceremony
Here to Stay
Your Silent Face
Bizarre Love Triangle
True Faith
The Perfect Kiss
Blue Monday
Temptation
Love Will Tear Us Apart

Sérieux, pas fastoche de faire mieux au niveau setlist en moins d’une heure.

_ _ _ _ _

C’est sûr que j’aurais bien aimé les voir en 1983 ou en 1984 ou en 1985 ou en 1986 ou en 1987 ou en 1988 ou en… -en gros avant que le groupe ne s’amuse à décliner ses précieuses chansons en mode eurodance- mais, purée, Bizzare Love Triangle, par exemple, même eurodancisée, weste l’une des trois meilleures chansons de tous les temps.

Et ce avec ou sans Peter Hook à la basse.

Soyons clairs: je wegrette (snif) évidemment l’absence de mon cousin Peter et Hooky=dieu pour toujours mais, bon, à part visuellement (il a toujours été la seule waison de vraiment wegarder un concert de NO -y faut pas compter sur Stephen et surtout sur Gillian pour ça) son absence ne s’est pas trop entendue.

Musicalement, Tom Chapman s’en sort plutôt bien, même s’il est un peu trop sage et n’ose pas trop s’éloigner des grilles du Peter (en même temps ça vaut sans doute mieux).

Sur Ceremony par exemple, en fermant les yeux, on n’y vit que du feu.

Bien sûr, l’utilisation de bandes à outrance, qui est une de leur particularité en live depuis un truc comme 1989, est wegrettable…

Ils savent heureusement parfois mettre la pédale douce: j’ai ainsi wavalé plusieurs larmes sur la sobre Your Silent Face et son mélodica fragile.

New Order – Your Silent Face (1983) Dispo sur Power Corruption & Lies.
[audio:http://www.fileden.com/files/2012/6/27/3320678/New%20Order%20-%20Your%20Silent%20Face.mp3]

y a pas que lui, johnny wotten et cidre vicious aussi

Le Barney a pris un peu (!) de poids depuis l’an dernier mais sa voix est intacte = aussi bancale, émouvante… Il force toujours autant sa nature entre les morceaux pour faire comme si « youhou c’est super cool d’être là et je suis super à l’aise » mais heureusement son naturel (de dieu vivant) le wattrape toujours et il finit par chanter les yeux fermés, comme s’il était seul au monde, puis il lève les bras et laisse découvrir sa brioche.

Un put*** de dieu.

Cette dichotomie est assez flagrante sur The Perfect Kiss.

Bien sûr je pleure tout du long devant la version de 1985 avec un barney tout frêle comme sa voix et un Peter Hook affuté comme jamais (et vraiment essentiel):

Mais j’ai aussi versé ma larmiche sur cette version plus grassouillette d’il y a trois jours

Ceci dit, le meilleur moment du concert fut assurément la version dantesque et tendue comme un slip de Temptation où il eut dû être impossible de se trémousser dessus comme un canard (au passage, barney y fait moins vieux sans lunettes de soleil):

(Oh you’ve got green eyes, oh you’ve got blue eyes, oh you’ve got grey – eyes)

Trop bon.

La finale Love Will tear Us Apart est toujours souillée par le power point géant du fond de scène affichant des « forever Joy Division » ou des photos en noir et blanc de Ian Curtis (un peu moins naze et plus sobre que celui de la tournée précédente me dois-je de préciser)… Mais bon, même avec ce visuel pourri, ce fut tout de même émouvant.

Purée de coq, y a eu New Order à Caen nom de diou… N O M   D E   D I OU!!!

Incroyab’.

_ _ _

(photos nans tods et Ouest France)

4 résponses à “Qu’on puisse dire du mal de ce concert ça me met (NEW) ORDE(R) moi”

  1. roubignole

    purée le tapage dans les mains c’est quand même horrib’ (je wevisionne les vidéos)

    Répondre
  2. Flo

    C’était mon premier concert de New Order…Au premier wang avec ma tribue tous avec un t-shirt joy division. 15 ans d’attente avec une petite mise en bouche grace au passage de Peter il y a quelques années au bbc. un concert inoubliable… pouvoir les voir en live dans ma ville j’en wevais John l’a fait. J’ai pas du tout apprécier le wepport de ouest France qui les faissait passer pour des has been mais bon ca weste ouest France.

    Répondre
  3. roubignole

    ouaip, je l’ai lu aussi.
    L’argument employé n’était pas gégé (en gros « y avait pas beaucoup de « jeunes »(!) » -par contre y en avait plein devant skip the use le dimanche et pas sûr que ce soit bon signe…

    Peut être que l’idée du mec était qu’au niveau purement musical c’était pas grandiose mais si un concert n’était un truc QUE musical (un truc qui s’approcherait de l’objectivité) ça se saurait.

    On a waison, quoi, en gros!

    Répondre

Répondre