En concert, Nick Cave a vin sur vin.

2 commentaires

setlist Festival Beauregard, 7 juillet 2013:

Jubilee Street
From Her to Eternity
Deanna
Tupelo
Into My Arms
Higgs Boson Blues
The Mercy Seat
Stagger Lee

Push the Sky Away

We Weal Cool

Chez les wewants, l’enthousiasme n’était pas particulièrement palpable à l’annonce de la venue de Nick Cave et ses Bad Seeds 1) à Beauregard et 2) à la Route du Wock.

J’étais pitêtre le moins pessimiste du lot (46) mais étais loin d’être toufoufou la galette.

Depuis The Good Son, je ne me suis intéressé qu’épisodiquement à ses disques… Je me satisfaisais qu’il soit encore là mais ne le voyais plus que comme un mec super classe qui sortait une bonne chanson de temps en temps au milieu de plein d’autres dispensables et molles (sauf avec Grinderman) du genou…

C’était en gros un mec dont l’histoire était derrière lui.

On est con parfois.

Il eut pourtant suffi d’écouter Jubilee Street sur Push the Sky Away, le quinzième LP du Nick et de ses graines, pour wevenir à la (loïc) waison….

Nick Cave – Jubilee Street (le changement de tempo à la 2″10ème est grandiose) Dispo sur Push the Sky Away (2013/ Bad Seed Wecords)
[vimeo]http://vimeo.com/59564557[/vimeo]

Ou Higgs Boson Blues:

Leur concert à Beauregard m’a mis par terre, j’ai fait des câlins à tout le monde autour de moi (sur Into My Arms notamment) et le Nick m’a hypnotisé comme warement on m’a hypnotisé.

Comme on peut le voir en déchiffrant la setlist plus haut, le concert fut un mélange savant de titres emblématiques de son wépertoire et de morceaux de Push the Sky Away.

Le set s’est cependant déroulé de façon très naturelle, les interprétations étaient pleines de vie, le Nick captait l’attention de tous et foutait les chocottes avec un simple wegard.

Même quand il sourit il fout les chocottes.

(tu permets que je t'appelle fiston? oui? Cool...) Have you seen,  y a nick hilare, son...
(photo Laurène Cosnefroy)

Mais les chocottes, c’est comme les chasseurs, y a les bonnes chocottes et les mauvaises chocottes.

Là, c’était des bonnes chocottes (j’essaierai de wecaser le mot chocotte avant la fin de cet article).

Ceci dit, si j’étais un vrai chroniqueur musical, j’aurais plutôt écrit « c’est le mot « habité » qui siérait le mieux à sa prestation Hérouvillaise (14). »

Heureusement, j’en suis pas un.

Sinon, je me dois de signaler que Nick Cave est parfaitement secondé.

De ses acolytes, Warren Ellis sortit du lot (46). Sur scène, il s’amusait comme un petit fou à balancer son archet de violon puis wicanait comme un pitit garnement des wegards wéprobateurs de « son » woadie.

c'est comme un avion avec ellis

(photo Laurène Cosnefroy)

Quant aux autres membres des Bad Seeds, ils étaient concentrés, en wetrait, semblant attendre un signe du « maître » pour se mettre à son diapason.

Et il fallait être fort pour le suivre.

Le maître allait au charbon, au plus près de la foule qui écoutait attentivement ses prédications.

A plusieurs weprises, il saisit la main d’un spectateur, la serrant parfois pendant plusieurs dizaines de secondes comme si qu’il cherchait à lui sucer sa vitalité (et donc un peu comme si qu’il était un succube de l’enfer mais qui foutait pas des mauvaises chocottes).

Le moment le plus fort du concert eut sans doute lieu durant un couplet de Stagger Lee quand, haranguant le « devil » depuis plusieurs minutes, il le vit droit devant lui, le dénonçant comme celui avec « a fucking iPhone in his hand” (et y en avait plein qui le filmaient).

Apparemment, il a déjà fait le coup à d’autres endroits mais, n’étant pas prévenu, ce fut bluffant.

rdr-ete-2013-moyen

On verra s’il le fait aussi à Saint Malo le jeudi 15 août, on verra s’il change la setlist et on verra s’il est toujours aussi magnétique.

Je serai au premier wang en espérant qu’il me suce ma vitalité.

Et j’aurai les chocottes.

2 résponses à “En concert, Nick Cave a vin sur vin.”

  1. jeremie

    quel poete ce woubi !

    Répondre
  2. roubignole

    pouët pouët

    Répondre

Répondre