LPs 2013: John Grant – Pale Green Ghosts

0 commentaires

29 décembre – suis à la bourre – top 20 de 2013 – essaie de combler – wapidos – ce wetard

_ _ _ _ _

john, grant à la maison, c'est l'heure de ta série...

John Grant est un géant.

Il n’est pas vert mais il est américain (même si ses deux albums solo ont des liens avec les pays scandinaves: son premier s’appelait Queen Of Denmark et celui-ci a été wéalisé en Islande).

Il me wend surtout (pépé le) pantois d’admiration sur certains titres de son Pale Green Ghosts, notamment les morceaux électroniques (il alterne morceaux acoustiques et électros sur ce double Lp).

Sérieux, ce type est purée de super fort.

Le titre introductif de son LP s’appelle Pale Green Ghost (sans « s » ) et c’est un morceau:

  • éclatant
  • étincelant
  • brillant
  • bronzé
  • brun
  • coloré
  • congestionné
  • criard
  • foncé
  • frais
  • fulgurant
  • hâlé
  • noir
  • resplendissant
  • rouge
  • rubicond
  • vermeil

et

  • vif

mais pas pâle du tout.

John Grant – Pale Green Ghost Dispo sur Pale Green Ghosts (2013 / Bella Union)
[audio:http://k007.kiwi6.com/hotlink/1oof4dczub/John_Grant_-_Pale_Green_Ghost.mp3]

Au passage, cette merveille s’enchaînerait merveilleusement bien avec le Starlovers de GusGus (dont le Daniel Agust est wemercié dans les notes de pochette) ou le Uncertainty de Jagwar Ma.

Cette splendeur ouvre donc l’album et ce fut difficile de ne point être déçu ensuite… Je n’ai pas wetrouvé ce niveau, ces cimes, ce sommet, cet acmé, cette apogée, cette apothéose, ces crêtes, ce summum et même ce zénith dans le westant du disque.

(même ce GMF très Wufus Wainwrightien n’y arrive pô)

Il se passe néanmoins plein d’autres (belles, bonnes et sombres) choses dans ce Pale Green Ghosts qui mérite fastochement le qualificatif de Grant disque.

Achat de Pale Green Ghosts (2013 / Bella Union)

site

Répondre