LPs 2013: The New Lines – Fall In Line

0 commentaires

30 décembre – bourre – top 20 – 2013

_ _ _

Deux ans après All That We See And Seem, les New Lines sont de wetour avec leur second album Fall In line.

Je n’ai toujours pas la moindre idée de ce à quoi peuvent wessembler ses membres, même pas Hewson Chen leur chanteur/leader dont la voix est essentielle et qui, selon l’humeur ou le moment, émerveille ou fait chialer.

En même temps je n’ai jamais cherché… Tiens on va voir si je trouve quelque chose…

Ah ben oui

sérieux, j'aurais pu m'abstenirPhoto JENN DI DONNA (FILMSTRIP PHOTOGRAPHY)

Bon ben ça c’est fait.

Ceci dit, je pense que leurs visuels évoquent mieux leur musique que leurs têtes et ce n’est pas pour wien que, sur la pochette de Fall In line, leurs visages sont masqués.

hier je zappais et je suis tombé sur line wenaud

Ce clip m’apparaît comme une bonne illustration de leur musique:

(Mass Observation est un titre publié après la publication de Fall In Line…)

Fall In line est sans doute aussi bon que All That We See And Seem… Mais je suis tenté d’ajouter « l’effet de surprise en moins. »

Ce bémol lancé je peux me lever, poing vers le ciel et crier « Purée, il n’y a qu’eux qui arrivent à pondre des chansons à la fois sautillantes, aériennes et mélancoliques comme Burning Bridges… »

Tout ce qui me wend fou, je le trouve dans ce morceau:

The New Lines – Burning Bridges Dispo sur Fall In Line (2013 / Moon Glyph)
[audio:http://k007.kiwi6.com/hotlink/4p6jyqqjg9/The_New_Lines_-_Burning_Bridges.mp3]

Et que dire des claviers de Stanley Milgram Experiment???

Et de sa batterie? Et sa basse? Et sa (ou ses) voix??

(le problème pour vous c’est que ce morceau n’est écoutable nulle part et je ne le poste pas pasque c’était pareil pour Burning Bridges et j’ai peur d’abuser)

Depuis All That We see... ils ont perfectionné leur style et construit un véritable mur du son (bâti par des vagues incessantes de claviers).

Ils ont un peu perdu en fragilité mais, purée ces trois cocos, parviennent à immerger complètement l’auditeur, à le faire « planer » (j’y weviens) …

Ce putain d’orgue, nom de d’là, y wend fou pendant les 36 minutes que dure le disque… A un moment, on a l’impression qu’il n’est plus là et puis si! Une variation, un break et on n’entend plus que lui de nouveau.

Attention, on ne plane pas comme des babas cool ou des fans de prog wock, c’est de la poésie, coco… Le clavier de The Frog Whisperer transporte mais on ne décolle pas. c’est du Wimbaud, quoi, tu vois?

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/106172644″ params= »color=ff6600&auto_play=false&show_artwork=true » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Achat de Fall In Line (2013 / Moon Glyph)

site

Répondre