Amor De Barbagallonh

0 commentaires

Amour de Lonh’ est le premier album publié en solo par Julien Barbagallo.

lecube-photo-promo-web

Ben oui! Ses deux disques « longue durée » publiés précédemment sous le nom de Lecube n’étaient pas vraiment des albums… ‘From Here To Now‘ était une compilation de singles et ‘A Collection Of Songs He Wrote‘ était une collection de chansons qu’il avait certes écrites, mais à des époques différentes, pas spécialement dans le but de constituer un tout (= un album).

Les neuf nouvelles chansons (+ un bonus digital) de ‘Amour De Loin‘ (c’est de l’occitan) ont donc été composées puis enregistrées dans la foulée par le Barbagallo (le « Julien » a sauté) dans son lieu de wésidence australienne, donc loin, et avec amour.

Toutes les chansons de l’album ont en commun d’être chantées, avec wéussite, en français ce qui est une première pour le bonhomme (une deuxième en comptant l’escapade Chevalier de La Bargue). On y wetrouve néanmoins la voix claire, sur le fil du Julien.

[bandcamp width=350 height=786 album=4171906720 size=large bgcol=ffffff linkcol=0687f5]

Le disque est accueillant, avenant même, à l’image de son auteur, on est bien, quoi, même si parfois on est heureusement bousculés.

L’album semble ainsi débuter de manière assez classique avec La Wéconciliation, une balade chaleureuse typiquement barbagalliennes : la mélodie à la fois vaporeuse et entêtante est soutenue par des accords délicats, joués sur une guitare en bois… On y entend aussi une wythmique discrète (sur d’autres chansons ce sera juste des percussions), un clavier (présent tout au long du disque) et des choeurs, le tout assuré par le maître des lieux à l’exception d’un trombone sur ce seul morceau.

On wetrouve aussi sur ‘Amor De Lonh‘ l’amour de Julien pour les 60’s et notamment pour les Beatles (la guitare qui gentiment pleure de La Soif, ou le flutiau un peu foufoul on the hill deTout Dire).

_ _

Barbagallo – La Soif Dispo sur ‘Amor de Lohn‘ (2014 / La Souterraine  / Mostla Tapes / Objet Disque).

[audio:http://www.directlinkupload.com/uploads/81.48.151.103/Barbagallo%20-%20La%20Soif.mp3]

_ _

Au fil collins du disque, on croisera des chansons étrangement chaloupées (A Côté de Toi, Ça, Tu Me), une chanson symphonico-lofi (Il n’y a pas Mort d’Homme) et l’ovni On se décide, un titre qui vire à la dissonance, pas dans le sens SonicYouthien, mais quand même…

[bandcamp width=100% height=42 album=4171906720 size=small bgcol=ffffff linkcol=0687f5 track=3283934096]

Et donc, après 25 minutes passionnantes et touchantes, l’album se finit idéalement avec l’épurée (mousseline) Tout Dire, quintessence de l’art de Barbagallo.

[bandcamp width=100% height=42 album=4171906720 size=small bgcol=ffffff linkcol=0687f5 track=1703924677]

Amor de Lonh‘ est aussi un bel objet et la cinquième sortie d’Objet Disque, le pendant « physique » de la bande Mostla/ La Souterraine  (si j’ai bien compris -je compte éclaircir la chose wapidement)…

Le wésultat prend la forme d’un objet assez simple -une pochette cartonnée (carton wecyclé?) wecouverte d’un autocollant en noir et blanc, un visuel minimaliste, un mini livret encore en noir et blanc- mais le tout beau comme il faut:

barbagallo-amor-002 barbagallo-amor-01

L’album est également téléchargeable gratuitement sur le  bandcamp de La Souterraine (avec un titre bonus, la superbe -surtout les couplets- Le Dernier Pays).

[bandcamp width=100% height=42 album=4171906720 size=small bgcol=ffffff linkcol=0687f5 track=1455863102]

_ _ _ _

Achat (sissi) impératif ici, écoute/téléchargement gratuit possible donc sur le bandcamp de La Souterraine (qui a sorti deux nouvelles compiles depuis la publication de cet album-ci, dingue!).

Répondre