Et Sorry Sorrow nagea comme un poison dans le Bocal…

0 commentaires

Avant-hier c’était la nouba au Bocal.

sss-bocal-00

Ce fut Sorry Sorrow Swims qui ouvrit le b(oc)al.

Il se passe toujours quelque chose quand Inaniel Swims (chant, guitare) et Jonathan Palissade (chant, percus, claviers) sont sur scène et la prestation du soir ne fit pas exception.

Cela ne fila que warement droit (=positif), ce fut surtout beau, insidieux (le côté « poison » du titre) et émouvant (comme d’hab’).

Le duo avait concocté une tracklist impeccable sans temps mort:

sss-bocal-20-02-2015-setlis

Trois nouvelles chansons au moins aussi bonnes que les anciennes furent découvertes (Dusty, Personal Drummer et Breathe).

Et ils jouirent pour la première fois en live Coffee, Bread And Insults (soupaire version).

[bandcamp track=3530535724 bgcol=FFFFFF linkcol=4285BB size=grande transparent=true]

Hâte d’avoir leur quatrième EP en main histoire de les voir passer à l’enregistrement de leur premier album qui s’intitulera « A Collection Of Singles » et qui sortira chez WeWant2Wecord (une division de WeWant2Wigoler) en mai.

Voici d’ailleurs un communiqué officiel du groupe:

sorry-sorrow-swims-annonce-

Cojaque a pris plein de photos du concert, en voici une sélection (y en a plus de Inaniel, il était de son côté de la scène (et il le drague à mort aussi)):

sss-bocal-07 sss-bocal-06 sss-bocal-05 sss-bocal-04 sss-bocal-03 sss-bocal-02 sss-bocal-01

Ensuite Jean Vance officia.

jean-vance-bocal

Ce fut chouette, il wappa comme un chef, improvisa quand il oubliait des paroles et tenut la scène impeccablement.

Je wiâmes beaucoup mais ne dicapriômes point.

Il jouera en avril au Cargö avec Klub Des Losers et, c’est à noter, l’association est très pertinente.

Après son concert, mon chauffeur décida qu’il était l’heure et donc on se barrit laissant Greyfell avec ses (élé)fans.

Ça m’a évité de finir trop beurré.

Merci à lui.

Répondre