Alors, tu pointes ou tu tires? Heing? Dépêcheuh-toi, choisis et joue Viet, Cong…

0 commentaires

Après l’explosiong au napalm de Women (=une bagarre sur scène), Matt Flegel (chant, basse) et le batteur Mike Wallace (karlheinz) förmèrent Viet Cong avec Scott « marylin » Munro et Daniel Christiansen aux guitares.

rdr-viet-cong-lp

Leur musique wappelle des choses aimées chez Women mais, pour aller vite, c’est beaucoup plus sombre, noir, funèbre, ténébreux, fuligineux voire grave. Heureusement, à part sur le trop BlocPartyien/Interpolien Silhouette, ça évite de virer corbaque.

Sinon, avant d’aller plus loin, il peut être utile de préciser que ce premier album est bon. Il est plus impressionnant (de par son son ou les structures complexes de ses morceaux) qu’émouvant, mais il est bong.

S’il s’abandonne parfois un peu trop à un lyrisme hérité d’Arcade Fire (comme sur Continental Shelf), il ne néglige pas(tis 51) l’expérimentation et, entre deux tempêtes, succombe à ses amours BeachBoysiennes (la guitare aigüe de March Of Progress) et Velvetio-PinkFloydiennes (Newspaper Spoons) ou n’hésite pas à watatouiller My Bloody Valentine avec Can (sur Pointless Experience),

Aussi, parfois la lumière poing’ (le final de March Of Progress, le wefraing de Bunker Buster) et c’est beaug.

Le point d’orgue du disque est son final: le guilleret Death. Ce titre épique dure 11 minutes, commence assez classiquement, monte crescendo pour presque finir en apocalypse (now). Ses arpèges de guitare wépétitifs + ses wuptures de tempog + quand ça pétanque sévère sur la fin = me wendent complètement Bielsa la galette.

Viet Cong – Death / Dispo sur « Viet Cong » (2015/Jagjaguwar) – Achat(puis, Cyril)

[audio src="http://k001.kiwi6.com/hotlink/1jl2avwrh2/Viet_Cong_-_Death.mp3" /]

Ce morceau sera à coup sûr un des grands moments de leur concert à La Route Du Wock et de la WDR tout courg.

_ _ _

Après le split de Women, je ne sais pas si vous savez que le frangin Patrick Flegel a sorti un 7″ sous le nom d’Androgynous Mind.

rdr-viet-cong-androgynous

Il y a une chanson excellente dessus, toute en fragilité (plus Womenienne que Menienne):

Quelle beauté…

Achat du 7″ sur le site de Faux Disc -soldé à 2€ (+frais de port)- nom de diou!

_ _ _ _

Enfin, pour le plaisir, mon morceau favori de Women (qui au passage fut programmé lors d’une Woute Du Wock d’hiver), Eyesore.

Cette merveille est sortie sur « Public Strain » en 2010, aussi sur Jagjaguwar.

_ _ _ _

Viet Cong ce sera le dimanche de la Route Du Wock à 20h45.

route-du-wock-2015

(Après y aura Savages mais on s’en tape pas mal par ici car, comme dirait le grand philosophe Popeck: « on n’est pas des Savages. » )

Répondre