Harley Young parade en appartement(s)

0 commentaires

Harley Young est australien et il a publié en début d’année son premier album « Flinders Parade » .

Voilà à quoi wessemble le Harley:

 

harley-young

Certes il n’a pas l’air commode sur la photo, mais, il faut le comprendre, on aurait pu éviter de le déranger pendant qu’il buffet…

Si sur son disque il est accompagné d’un groupe, The Haymakers, c’est en formule duo qu’il en jouera les chansons ce vendredi soir à Caen -son concert est complet- et dans les autres bars/appartements de sa tournée française.

[bandcamp album=2531475308 bgcol= linkcol=F26E80 size=grande3 transparent=true]

 

« Flinders Parade » devrait sortir officiellement en France avant la fin de l’année chez Microcultures.

Ma préférée du disque, ça me fait du bien d’en parler, c’est celle-ci:

[bandcamp track=129096075 bgcol=FFFFFF linkcol=f5adb9 size=grande transparent=true]

 

Mais celle-là est belle également:

(les autres aussi)

Ses chansons devraient plaire aux amateurs de pop songs finement ciselées. Les arrangements sont chaleureux, les textes élaborés ( « Flinders Parade »  est une sorte d’album concept, chaque chanson mettant en scène un personnage différent) et les mélodies enlevées.

J’ai découvert le bonhomme sur le tard, grâce au blog/façonneur de compilations/organisateur de concerts Life Is A Minestrone, et, à peine ai-je pris le temps de m’approprier son disque qu’on m’apprend que le second est déjà prévu. Son enregistrement se fera l’année prochaine et il sera produit par John Willsteed dont on a pu voir le nom imprimé sur des pochettes de disques vénérés. Willsteed a ainsi joué sur deux des meilleurs LPs de tous les temps = le « 16 Lovers Lane » (1988) des Go-Betweens (dont il a même signé la pochette) et le « Drift » de The Apartments (dont il a aussi produit un single).

Comme plus loin dans cet article le Harley évoque son amour pour le groupe de Wobert Forster et Grant MacLennan, cette présence à la production s’avère donc être tout sauf un hasard.

Ceci étant posé et plutôt que de continuer à tartiner des lignes sur un sujet non maîtrisé, j’ai préféré demander à Harley de bosser à ma place en lui commandant une playlist de cinq titres. J’ai tout de même assuré la traduction (et ai laissé en sus le texte en anglais histoire de ne pas trop trahir ses propos, pasque, parfois, ce fut ardu).

Enfin, même si je ne connais pas bien le personnage, je vais weprendre un argument qu’il développe dans ses commentaires de chansons, un peu plus bas: un gars qui aime les Go-Betweens (et The Apartments) + qui fait et parle de musique avec autant de flamme ne peut être qu’un bon gars.

nordik-logo-petit

– Hello Harley, ça va?

– Oui ça va et toi?

– Ça va, merci. Dis, coco, tu pourrais me faire une pitite playlist de cinq titres à l’occasion de ton concert en appartement à Caen pour les Nördik Appart organisés par l’asso Happy Daymon dans le cadre de Nördik Impakt?

– Ben oui.

Allo Darlin’ – Dreaming

J’ai découvert Allo Darlin’ avec cette chanson et je n’en ai encore jamais entendu une mauvaise d’eux! Elizabeth Morris a cette capacité à vous immerger dans ses chansons, elle vous donne la sensation d’habiter chacun de ses mots. Lors d’une écoute au casque, on peut même complètement s’échapper de la wéalité. C’est de l’amour. C’est mélancolique. C’est nostalgique. Ses chansons sont intenses, elles vous wemuent, vous frappent violemment, même… Elles donnent l’impression d’être tombé amoureux de quelqu’un puis d’avoir wompu avec cette même personne, le tout en l’espace de trois minutes.

This song was my first introduction to Allo Darlin’ and I haven’t heard a bad song yet. Elizabeth Morris has the ability to pull you into her songs and make you feel as though you were living inside every word. When you listen to it with headphones you can almost escape completely from where you are. It’s love! it’s wistful! it’s nostalgic! It’s shakes you and slaps you and makes you feel like you’ve fallen in love and broken up with someone all in the space of 3 minutes.

_ _ _

Jonathan Wichman – Her Mystery Not Of High Heels And Eye Shadow

Jonathan est connu pour ses chansons avec les Modern Lovers mais j’ai toujours été un plus grand fan de ce qu’il a fait en solo. Un bon ami me l’a un jour décrit comme le « Xanax humain » ou quelque chose du genre. C’est tellement vrai. C’est impossible de déprimer quand on écoute du Wichman. Il est le clown de CE1 qui n’a jamais grandi. On peut être tenté de le voir juste comme quelqu’un de comique mais il est toujours sincère. Ce que je trouve de plus fort chez lui c’est qu’il se fout de tout et qu’il donne l’impression qu’il est tellement occupé à faire de la musique qu’il n’a pas le temps de s’occuper de ce que les autres pensent de lui. Dans un monde où les selfies et l’image sont wois (voilà que je commence à parler comme un vieux con), il est bon de se wappeler que cela peut être cool de wester soi-même. Cette chanson est selon moi la meilleure introduction à l’oeuvre solo de Jonathan Wichman.

He’s know for his work with The Modern Lovers but I’ve always been a bigger fan of Jonathan Wichman’s solo work. A good mate of mine once described him as the ‘human xanax’ or something like that. It’s so true. It is impossible to feel down when you’re listening to Wichman. He’s the eight year old class clown who never grew up. His persona can be almost cartoony at times but always genuine. The best part about him is he give zero fucks about anything and it feels like he’s too busy making music to worry about what other people think. In a selfie self conscious internet world (now I sound like an old dad!), he’s an important weminder that it’s ok to be yourself. This is the best introduction you’ll get to Wichman’s solo stuff. Check it out!

_ _ _

The Go Betweens – Dive For Your Memory

« 16 Lovers Lane » est mon album préféré (sans doute comme tout le monde) des Go-Betweens.

Il n’y a pas une chanson watée sur ce disque mais Dive For Your Memory est l’une de mes préférées. Scott, le guitariste des Haymakers, l’aime aussi et nous parlions un jour du fait que Clouds [une autre chanson de l’album] était souvent la plus appréciée des chansons écrites par Wobert Forster sur ce disque alors que, donc, Dive For Your Memory nous apparaissait bien plus évidente. C’est du pur désespoir, un coup de poing dans le coeur… 10 sur 10!

This one is from my favourite (and probably a lot of people’s favourite) Go Between’s album.

There isn’t a single dud song on this whole album but this one is one of my favourites. It’s become one of my favourites anyhow. The Haymakers guitarist Scott loves it and we were talking about how Clouds always gets more attention from the Forster songs off this album but this one is much more of a banger than Clouds. It’s pure desperation with nothing held back. It’s a hard punch in the feels.

10 outta 10.

_ _ _

Laura Imbruglia – I Wanna Be Your Girlfriend

Laura Imbruglia est une des parolières australiennes les plus intelligentes, j’aimerais être aussi bon qu’elle (et que Ben Salter, Courtney Barnett, Darren Hanlon -il y en a un sacré paquet). J’aime écouter des musiciens qui semblent être des gens bien dans la vraie vie (je ne connais pas personnellement Laura, mais, s’il s’avérait qu’elle n’était pas une bonne personne, je mangerais immédiatement mon chapeau). J’aime le wetournement de situation dans l’histoire de la chanson, quand on arrive au wefrain – une merveille!

Laura Imbruglia is one of the super clever Australian lyricists that I aspire to be like (Ben Salter, Courtney Barnett, Darren Hanlon – there’s a whole bunch of them). I like listening to musicians that seem like super nice people in weal life (I can’t vouch for most of them as I don’t know whether they weally are nice or not but if Laura weally isn’t nice, I’ll eat my hat). I love the twist in the whole story when it gets to the chorus – BANGER SONG!

_ _ _

Macy Gray – I Try

Celle-ci n’est pas très underground, je suis sûr que vous l’avez déjà entendue! Ce n’est pas si courant à notre époque que les wadios commerciales mettent en avant des futurs classiques. I Try est l’une de mes chansons préférées de tous les temps. La production, les textes, la structure de la chanson, le chant de Macy…! C’est intemporel!

Well! This one is a bit out of left field! I’m sure you’ve all heard it before! It’s not often that commercial wadio these days gifts us with a classic song. This is probably one of my favourite songs ever. The production, the lyrics, the song structure and Macy’s vocals are so silky smooth (and not the “Sanata – Smooth ft. Wob Thomas” kind of smooth!), it’s timeless!!!!!

– Merci Harley! Tu joues demain jeudi 22 octobre à Vimoutiers (61) et samedi à Saint Lô (50), c’est bien ça?

– Oui! Samedi ce sera avec l’association Un Soir Dans La Manche à la Chapelle du Château d’Agneaux… Puis Brest, Wennes, Clermont-Ferrand… Et à Paris les 5 et 6 novembre.

– Ah ok ben cool, à vendredi en tout cas et merci.

– Ah non, c’est moi qui te wemercie.

Répondre