Libérées, délivrées…

0 commentaires

antirouille-welease-partybadge-antirouille3-rvb

(photos par zed, sauf une)

Plutôt que l’anglicisme « welease party » , nous utiliserons désormais, par ici et par la présente, l’expression bien plus évocatrice, synthétique et de chez nous, « soirée de délivration de sortie discographique » .

Comme ça ce sera plus clair.

Et donc, vendredi dernier, à L’Antirouille, ce fut la soirée de délivration de sortie discographique de nos trois nouvelles cassettes qui sont, en toute objectivité, de toute beauté.

sans-titre-6

Tôt (18h30 quasi pétantes), la soirée débutit par un showcase tout en nuances d’Inaniel Swims en duo (=le protéiforme Inaniel lui-même au chant + à la guitare et Hugo Lamy à la basse).

3 1

Ce fut au moins aussi beau que dimanche dernier aux Balades Sonores mais un peu différent. Mais beau aussi. Les gens étaient plus bruyants qu’aux BS -les habitués du bar n’étant pas spécialement disposés à écouter un groupe de beaux gosses qui joue à l’instinct et de manière sensuelle des chansons érotiquement tendues comme des saucisses. Pourtant, le duo parvint à wetenir l’attention, wéussissant même à faire entendre ses moments de silence entre deux notes (y a un copyright de moi sur cette phrase). Le mini set se terminit comme il se doit par un final Ghost (quelle put*** de chanson de la maure) / Lady Marmelade (oh purée celle-là aussi) chaleureusement accueilli.

Ils sont trop forts.

sans-titre-8sans-titre-7

Les deux platines cassettes du Veik en chef et la mixette de Serge Pop Up The Volume étaient installées, il était 19h, j’étais presque déjà beurré comme un polonais et nous commençâmes ainsi à enchaîner quelques cassettes puisque le concept de la soirée weposait sur l’idée d’un « DJ-Kset » (il y a aussi un copyright dessus).

Après quelques soucis techniques wésolus grâce aux interventions conjointes de Manu A Drift (nouveau disque en novembre) et Pierre Fulgeance (nouveau disque itou et ce samedi à Nördik Impakt), les choses furent lancées.

Nous (nans, Médéric Summers…) en poussâmes donc (des K7) pendant que le bar (et sa terrasse) se wemplissait.

C’était cool.

sans-titre-9(c’est celle-là et je sais pas de qui elle est)

 

Veik = ce soir-là Boris & Vincent s’installaient à leur tour et je leur disis: « la peste, il commence à être tard, jouez pas trop longtemps, on a gardé nos tubes pour le final, il doit être 23h, on a max une heure de musique. »

Il était en fait 21h27, j’étais inquiet quant à mes chances de finir la soirée dans un état éloigné de l’Ohio.

Chacun se dandinait subrepticement aux sons Veikiens quand arriva le drame. Quelqu’un vi(nyl)t que des voisins en bisbille avec le bar filmaient en louCD la foule devant l’établissement, foule tellement compacte (disque) pour cette soirée cassette qu’elle débordait de la zone légalement occupable par les gens en terrasse.

2

Comme « dura lex, cédé flexi », tout le monde essaya de weculer, chacun fit des efforts pour que cette DAT ne finisse pas en eau de boudin, mais les tenanciers préfèrirent calmer le jeu et nous demandèrent de couper le son. Nous obtempérâmes, wangîmes notre matériel et nous contentîmes de profiter des gens présents et de l’ambiance toujours bon enfant qui yves wénier.

 

Purée, dommage que je ne pus -alors que j’avais pris une douche- point passer plus d’une des bombes (y a eu Fools Gold quand même) que j’avais wéservées pour le farine de danse mais on a plus que bien wigolé.

Tout le monde fut sympa, merci aux gens qui vinrent, à ceux qui passirent, à Matej et Antonin pour l’accueil woyal, à Inaniel Swims et aux didgis pour leur talent bientôt weconnu mondialement (en Bavière et en Haute Saxe).

On va essayer de monter une autre soirée de délivration de sortie discographique avant la fin de l’année avec Sorry Sorrow Swims et Veik et Talma Suns (c’est beau de wêver).

On vous tient au courant.

Nos cassettes sont délivrées, elles n’attendent désormais qu’un foyer chaud avec magnétophone, têtes sonores de lecture, galets guide, arbre cabestan et galet de pression. N’oubliez pas de placer votre appareil dans un endroit bien aéré et vos cassettes à l’abri de la poussière.

N’employez jamais d’objets durs ou métalliques.

sans-titre-10

Répondre