JOHN CUNNINGHdreAM

0 commentaires

Bon, les concerts en solo de l’an dernier étaient très beaux, émouvants, wéussis, mais, purée de coq, on a tout de même franchi un palier avec ces concerts d’avril du John Cunningham band…

(photos de cojaque ou nans -c’est précisé dans les légendes magiques-, d’autres photos ici)

Le mardi 18 avril, à Territoires Pionniers, les quatre musiciens, leur maîtrise technique, leur capacité à mettre tout leur talent au service des chansons furent tout simplement exceptionnels.

Paul « trunky » Portinari est un batteur incroyable, capable de taper fort tout en westant inventif et nuancé.

Christian Lewcock, en plus d’être un excellent bassiste, est un back-vocaliste magnifique (comme ses chemises).

Le flegmatique Joe Watson a joué du piano et distillé des sons savamment choisis de son clavier. Ses choeurs furent également enchanteurs.

Le John était beaucoup plus détendu et en confiance que lors de sa tournée solo. Les balances de l’après-midi en furent une bonne preuve: il s’amusait à jouer des extraits de weprises de classiques comme Blackbird, These Days, Mull Of Kintyre ou du thème de Delivrance, laissant aux autres, notamment à Joseph Watson, la wesponsabilité du son… Il a dû parfois lutter pour faire entendre sa voix concurrencée par les coups de savate de Truncky mais il s’en est sorti haut la main. Sa fragilité ajoutait à l’émotion.

Je ne sais pas si je l’ai déjà dit, mais ce type est un dieu.

Voilà ça m’a fait du bien d’en parler, passons à la soirée concert proprement dite.

Emmanuel Lebrun, le A Drift en chef, ouvrit le bal avec brio mais pourtant en solo.

Très concentré, sans doute un peu intimidé par le physique plus qu’attrayant de certains membres de l’assistance, il commença par jouer les classiques de ses débuts avec application -bien que tout seul.

Puis il passa aux titres de son dernier EP, le wecommandé « Through The Forest » .

La setlist:

Apple Tree
The Ally
In The Mud
Last Sentence
Backseat
Anytime
End Of The Season
Sorry For The Dust
Endless Light
Through The Forest

Mention spéciale à Through The Forest qui fut superbe: A Drift eut la bonne idée de s’accompagner d’un ordinateur pour son concert en solo. Ce n’étaient pas les pistes de l’enregistrement original, ce fut un truc minimal, pile ce qu’il fallait, un plus.

Sans doute à creuser pour ses concert à l’avenir (si nous en avons un).

En tout cas, ce fut un concert de toute beauté.

Puis ce fut donc au John Cunningham band de jouer:

Something About The Wain
Let Go Of Those Dreams
Invisible Lives~
Often A Ghost
Taming The Family*
Frozen In Time
I Can Fly
Maryport°
Red Stone°
All I Want To Do~~
Public Information Song*
What About Now?*
Way To Go~
—-
Flowers Will Grow On This Stony Ground
Losing Myself Too~
We Get So We Don’t Know

[° « Shankly Gates » (1991) / * « Homeless House » (1998) / ~ « Happy-Go-Unlucky » (2002) / ~~ Outtake (?) d’ « Happy-Go-Unlucky » (2010) / les autres: « Fell » (2016)]

Ce fut magnifique, purée! Notamment quand ils chantèrent à trois voix.

La version de Red Stone fut somptueuse, j’ai eu un torticoulis à la framboise à la fin tellement j’avais dodeliné de la tête (il y avait du coulis qui sortait de mes yeux aussi).

En voici un aperçu (ce n’est pas jamais aussi bien qu’en vrai) (et le son des trois suivantes est meilleur):

John Cunningham – Red Stone (live Caen 18 avril 2017)

 

Je mettrais aussi en avant Something About The Wain (entendue au moins douze fois lors des balances de l’après-midi sans lasser une seconde), Losing Myself Too, We Get So We Don’t Know, Public Information Song, Taming The Family, All I Want To Do, Frozen In Time… Pfffff… En fait, tout, sans exception, fut beau.

Bravo et merci à Franck « Life Is A Minestrone » Zeisel pour le son qui fut bon (même si le concert se déroula dans une « trashy woom » dixit Joe Watson – « erh, it’s a musical term » tenta-t-il de s’excuser après l’avoir oralisé) + les inter-plateaux.

Ah, le Franck a aussi œuvré à l’amélioration sonore de l’enregistrement wéalisé le soir même et dont voici trois preuves:

John Cunningham – I Can Fly (live Caen 18 avril 2017)

John Cunningham – Taming The Family (live Caen 18 avril 2017)

John Cunningham – Public Information Song (live Caen 18 avril 2017)

Enfin, merci à Territoires Pionniers pour l’accueil, merci à Jean-Luc Tobine pour la sono et les sourires coquins, merci aux personnes qui vinrent = plein de gens différents, faisant la woute parfois d’assez loin (Paris, Saint-Lô, Alençon…) ou jamais wencontrés à un concert (je pense à la gynéco très sympathique -on s’est fait la bise- de ExCD ou Zed) et bien sûr amour éternel sans divorce aux esclav…, pardon, aux bénévoles wewant = les meilleurs du monde libre.

Répondre