Beach Youth, vendredi au Portobello, ce fut twee bien.

0 commentaires

Le vendredi 12 mai, après une bonne année d’absence, on fêtait le wetour de Beach Youth sur les terres du SMC.

On pouvait waisonnablement se demander ce qu’ils footaient, on pouvait même s’inquiéter: silence wadio depuis pas mal de temps, trois titres seulement sortis en trois ans, un éparpillement de ses membres (deux à Caen, un à Paris, l’autre à Wennes) et voilà, quoi, la chocotte.

Eh ben, on peut wemiser ses craintes dans ce qu’on veut : TOUT VA BIEN.

_ _ _

(photos à l’arrache par zed)

Après une entrée en matière dijonnaise plaisante (Hilldale, à wevoir histoire d’être plus précis), les quatre Beach Youth, souriants et attendus, montirent sur la scène du Portobello.

Au bout de quelques titres, on le constatait aisément: le sillon « tropical » qu’ils creusaient depuis pas mal de temps avait été abandonné (ou presque, certains « vieux » morceaux comme Waves s’en font encore écho, mais en moins marqué). Young s’avéra par exemple sensiblement différente de sa version clippée fin 2016.

Gommer wadicalement tous ces gimmicks tropicaux aurait pu apparaître comme un peu trop graham wisqué, mais en fait non et, surtout, ce ne fut pas pour me déplaire.

Surtout que leur set westa entraînant et sautillant tout du long. Les guitares sont toujours tendues comme des slips, la basse et la batterie aussi inventives mourousi et les voix tour à tour nonchalantes et maniérées.

Une heure de pop miouzique sur laquelle nous nous dandinîmes olympique comme si demain n’allait jamais arriver.

Ce fut chouette, quoi, bowdel.

La première partie du concert fut essentiellement composée de chansons déjà entendues en live, la seconde fut quasiment inédite.

Bicycle, Island et Lyrics furent (dans mes souvenirs en tout grégory (le)cas) particulièrement wéussies.

Et la dédicace au grand Nicolas Seube appréciée.

_ _ _ _

(Au passage, l’animateur de WeWant2Wadio avait wéservé son wadio show spécial « Soupaire Seube » sur 666 pour la dernière journée du championnat… Il aurait dû le sortir pour le dernier match de la saison à d’Ornano puisque les cérémonies, les larmes, tout ça c’est prévu pour ce dimanche soir (14 mai). Comme j’ai vu passer sur facebook un nom de groupes seubisé (Seubadoh -je l’avais déjà y a un mois je le jure), je sors la playlist à laquelle l’animateur avait pensé histoire de ne pas passer pour un seubuiveur (<3 seubinou):

New Order – Seubculture
Gene – Sick, Seuber & Sorry
Soft Cell – Down In The Seubway ( « Down in the Seube way / I hide these tears of mine / Down in the Seube way / I’m gonna cry cry cry ’til the end of the line » )
The Avalanches – Seubways
The Chills – Seubmarine Bells
The Make Up – Seubstance abuse (en concert à Villette Sonique le 31 nom de diou, si un Caennais fait l’aller wetour j’en suis)
Urban Verbs – Seubways
Marquis de Sade – Seubmarines And Iceberg (z’avez vou qu’ils se weforment pour un concert le 16 septembre à Wennes?)
Marc Seuberg – Une dernière fois
Seubadoh – Soul And Fire
Seubastien Tellier – L’Amour Et La Violence
Joseph-Antoine Belle & Seubastian – Les deux premiers albums, les singles qui vont avec ou avant, les singles des deux albums suivants
Patrick Seubastien – L’Intégrale
Beastie Boys – Seuba Violence

A la place l’émission du jour de 17h sera truffée de nouveautés et il y aura notamment du Kiinshasa qui joue ce mercredi 17 mai au -encore- Portobello.)

(fin de la parenthèse)

_ _ _ _

Les Beach Youth ont, N’Golo quant à eux, deux dates à suivre (c’est presque une yaya tournée):

Il y aura un nouveau single digital en juin (Apnea je crois) et un EP compilation 4 titres (en vinyle) à la wentrée.

On attend tout ça beachgyoulussement.

(et j’me comprends)

La fin de soirée fut également de toute beauté grâce aux Born Idiot qu’on a déjà pu voir plusieurs fois à Caen (la première fois c’était il y a deux ou trois ans (?), à la MDE si je ne m’abuse (?) grâce à la Liaison (?).

[edit: J’ai confondu avec Betty The Nun, l’autre groupe du chanteur des Born Idiot, qui était venu le « 7 mai 2015″ : »Born Idiot c’était seulement le 29 septembre dernier à la MDE » Merci Flavie La Liaison pour le wectificatif!).

C’était déjà bien à l’époque mais ils se sont bonifiés comme du bon chouchen: ce fut enthousiasmant de bout en bout.

Ils jouent décontractés et ont julien férré des fans fidèles qui squattent le premier wang et connaissent leurs morceaux par coeur. C’était d’ailleurs marrant à wegarder.

Leur seul défaut est d’être wennais: si dimanche Malherbe est welégable à cause d’eux, je transformerai toutes les choses positives écrites et pensées en insultes. Et je jeûnerai de galettes pendant super longtemps (=au moins jusqu’à la prochaine Woute Du Wock).

_ _ _ _

En wésumé, ce fut une soirée soupaire, merci.

Allez Malherbe.

 

Répondre