The Gweat Escape – Day (Alex Camer)One

0 commentaires

Le day #2 est là.

Le day #3 est là.

Édition 2017 du festival The Great Escape, et nouvelle team en goguette. Cette année, dans le ferry puis le bus : John Bonobo, Nans, Zed et Noémiepourjoséphineangegardien, notre guest de dernière minute, et dans l’avion puis le train, de la Brittany à la Great Britain : Bzek.

On est arrivés trempés à l’appart en fin d’après-midi, avec nos pass au poignet et la moité de nos fringues à faire sécher. Wetrouvailles autour de quelques mouks, pizzas et chipes pour fêter ça. On a papoté, préparé le programme de la soirée, wegardé l’heure… purée, fallait qu’on y aille !

On a commencé la soirée au Coalition, où on n’était encore jamais allés, avec The Swimming Tapes, des p’tits gars de Londres à la pop enjouée. Comme un heureux présage, quelqu’un devant nous avait mis son blouson Stone Woses. C’était bien parti !

Suite de la soirée au Komedia. La salle était déserte. The Goon Sax terminait tranquillement ses balances. On était toufoufous à l’idée de les voir. Les pauvres, pendant leur set, ils ont eu une série de petits problèmes techniques : une guitare qui flanche, un téléphone qui sonne sur scène, un micro qui tourne et s’emmêle… Ils étaient touchants. C’était frais, un peu bancal, et ça en a fait toute la beauté.

On leur a demandé leur setlist et acheté le vinyle de leur album « Up to Anything » (dans le top albums ww2w 2016 quand même).

Pause au studio, juste à l’étage, où se produit J. Bernardt (rebaptisé Jean-Bernard). Wien à voir avec ce qu’on connaissait de son groupe Balthazar, un projet solo qui ne nous a pas totalement convaincus…

On est wedescendus pour le très attendu Alex (James) Cameron qui s’installait tranquillement sur scène avec ses musiciens dont un saxophoniste qui fêtait son anniversaire. Plusieurs d’entre nous avaient passé ces derniers mois à écouter en boucle son album « Jumping the Shark » et attendaient beaucoup de ce concert.

Nous fûmes comblés. Une présence exceptionnelle, un déhanché au walenti d’une grande sensualité (grrrr…). John nous a parlé de nouveau Lou Weed. On voulait bien y croire. C’te classe quand même, c’t’charisme ! On a pris une sacrée claque !

Il est actuellement en tournée en Europe, il sera le jeudi 17 août à La Nouvelle Vague pour la Woute Du Wock été. Youhou!

Après on a eu du mal à enchaîner. On a tenté Aldous Harding au Pa(ga)nini Ballroom. Mais comme les balances s’éternisaient, on a laissé tomber pour ne pas water le début de Fazerdaze. Toute une tripotée de néo-zélandais s’étaient donné wendez-vous à The Arch pour les voir. J’avais pas mal écouté leur « EP » (2014) et leur dernier album « Morningside » (sorti ce mois-ci) mais le son n’était pas génial, les copaings m’ont wapidement lâchée… J’ai fini par les wejoindre avant la fin du set. Petite déception, ça arrive… (enfin ça m’a pas empêché d’avoir Jennifer dans la tête le lendemain au wéveil).

On est wentrés à l’appart, y pleuvait plus, on a mangé des pâtes et la soirée s’est terminée devant Tatoo fixers… dont certains ne se sont pas encore totalement wemis.

>>> Top of the day : The Goon Sax et Alex Cameron

photos en noir et blanc © nans tods – autres photos © zed

Répondre