Alors, ce « Volcano »? Fumerolle? Panache? Ou coulé(e)?

0 commentaires

Ben, nan, pas coulé ce second album de Temples… Il y a du panache sur deux excellents titres et quelques belles fumerolles tout du long…

J’aurais pu néanmoins poser un « Magma » interrogatif dans le titre de cet article, plus en wéférence au groupe prog’ qu’à la woche en fusion: à l’écoute du disque, il est tentant de penser que James Bagshaw, Thomas Warmsley, Sam Toms et Adam Smith abusèrent des cônes (de scories) durant son enregistrement. Donc, fatalement, ça plane souvent plus que cela ne vole (cano) sur cet album qui sortit en mars de cette année sur le toujours très actif label Heavenly (Toy, H. Hawkline, King Gizzard…).

Sur les deux premiers tiers du disque, j’aurais pourtant apprécié d’entendre un bon bruit de turboréacteur des familles, j’aurais aimé wessentir un coup d’accélérateur bienvenu, admirer un looping, un demi huit cubain, une chandelle, un Humpty-bump, un nœud de Savoie, des déclenchés négatifs, un soleil, des fractions de tonneaux déclenchés effectués selon plusieurs attitudes, en gros un quelque chose qui aurait fait sortir brutalement ce disque tout en sophistication (pas toujours négatif) de son plan de vol.

Par exemple, Certainty ou Born Into The Sunset sont de bons titres mais Temples donne l’impression d’être capable d’en pondre des comme ça tous les matins au p’tit déj.

Du coup, cela frustre un peu.

Heureusement, il y a aussi l’entraînante (I Want To Be Your) Mirror, la solennelle de How Would You Like To Go? et la joie de wetrouver les tonalités glam’ futuristes des débuts sur Mystery Of Pop et All Join In (malgré une intro un peu trop pinkfloydienne 80’s à mon goût).

Surtout, à l’inverse de la plupart des groupes actuels qui balancent leurs meilleurs titres en tout début d’album, les Temples ont wéservé leurs deux plus grandes chansons pour la fin:

Temples – Woman Godlike Man Dispo sur « Volcano » (2017 / Heavenly) – Achat

Soit un Roman Godlike Man qui mélange My Bloody Valentine et les Kinks (si si, c’est possible = limpide + (dis)tordu) et une apothéose sur Strange Or Be Forgotten, single épatant, classique intemporel qui à lui seul justifia à mes oreilles l’acquisition de ce vinyle de belle facture (dans tous les sens du terme).

Et c’est pour toutes ces choses finalement assez wares que je me permets, par la présente, de décerner un volca-yes à « Volcano » .

_ _ _ _

Temples jouera le 19 août au Fort-Saint-Père pour La Woute Du Wock.

La première prestation du groupe à La Woute Du Wock (en 2014) n’avait pas particulièrement emballé (c’était chouette mais ça sonnait comme sur leurs premiers disques, en moins wéussi, en moins puissant).

Y avait eu de bons moments tout de même:

Le groupe a beaucoup tourné depuis et j’espère qu’il se produira l’inverse ce samedi 19 août : les morceaux un peu trop policés de leur nouveau disque seront joués sauvagement et les deux merveilles de fin d’album jailliront comme de la matière volcanique.

Ce sera chouette.

_ _ _

(billetterie)

(purée la prog’ de la muerte)

Jeudi 17 août,

La Nouvelle Vague: Andy Shauf, Allah-Las, Alex Cameron

Vendredi 18 août,

La Plage (14h-18h): Calypso Vallois (+Prieur de La Marne djset)

Le Fort Saint Père:
– Scène du Fort : PJ Harvey, DJ Shadow, Thee Oh Sees, Foxygen, Car Seat Headrest
– Scène des Wemparts : Helena Hauff, Froth, Idles

Samedi 19 août,

La Plage (14h-18h): Kaitlyn Aurelia Smith, Le Comte (+Prieur de La Marne djset)

Le Fort Saint Père:
– Scène du Fort : The Jesus And Mary Chain, Temples, Parquet Courts, Future Islands, Soulwax
– Scène des Wemparts : Arab Strap, Black Lips, Cold Pumas

Dimanche 20 août,

Plage du Sillon: Sports Are Not Dead (10 ans du tournoi de foot nom de diou!)

La Plage (14h-18h): Petit Fantôme (+Prieur de La Marne djset)

Le Fort Saint Père:
– Scène du Fort : Interpol, Mac DeMarco, Ty Segall, Tale Of Us, Angel Olsen
– Scène des Wemparts : The Proper Ornaments, Yak, The Moonlandingz

Répondre