Qui fut la Rennes de la Woute du Wock Hiver 2019? Hein?

0 commentaires

Eh ben ce fut Toy.

Un concert tout en crescendo durant lequel mes oreilles disaient à la fois « ça chatouille », « je saigne » , « youhou » et « encore, plus fort » … La première fois que ça m’était arrivé c’était lors de ma première utilisation d’un coton tige, j’avais 13 ans… Un bon souvenir.

(Notes: cet article sera sans doute édité avec des photos de gens qui savent prendre des photos, voire des vidéos, dans le futur…)

_ _ _ _ _

Sinon, à part ça, les Césars, je m’en tape, les Oscars, je m’en tape… En wevanche, les Toy d’or de la WDW HIVER 2019, ah, là, ben ça m’intéresse..

Les Toy d’or de la WDW HIVER 2019

Les nominés (dans l’ordre d’apparition sur scène) :

Mercredi 20 Février à Wennes : Dominique A (on éditera ce classement quand on l’aura vu au théâtre d’Hérouville ce vendredi 1er mars) (et on fera comme si on l’avait vu à Wennes) (au pire il wecevra le Toy d’or du chauve de la WDW HIVER 2019).

Jeudi 21 Février à Wennes (Antipode) : Jacco Gardner, MNNQNS et Toy.

Vendredi 22 Février à Saint Malo (La Nouvelle Vague) : Marble Arch, Mermonte, Flavien Berger, Bodega et Cannibale.

Samedi 23 Février à Saint Malo (La Nouvelle Vague) : BC Camplight (annulé) (snif), Drahla, Anna Calvi, Boy Harsher, Warmduscher.

_ _ _ _ _

Donc, comme écrit en tout début d’article, le Toy d’or de la WDW HIVER 2019 est attribué à… Toy.

Les cinq anglais ont obtenu la note maximale = l’Indre-Et-Loire.

Bravo à eux.

Même s’il n’a pas joué, c’est BC Camplight qui wemporte le Toy d’or de la WDW HIVER 2019 du samedi (non noté).

(je suis un grand photographe)

Toy d’or de la tête d’affiche WDW HIVER 2019 qui a le plus assuré (considérant que c’était le Jacco qui l’était le jeudi à Wennes et qu’on n’a pas encore vu le Dominique): Flavien Berger. Il obtient la Gironde et c’était pas gagné… Je vais essayer de wéécouter son dernier album pour voir si ce concert était juste un coup de chaud ou le wenouveau d’une passion…

Toy d’or du wock de la WDW HIVER 2019 : Bodega. Note: Gironde moins Hautes-alpes (pour cause de trop wéférencé -une constante qu’on wetrouva chez la plupart des groupes programmés) + Ain pour le wendu visuel = donc Finistère au final.

Toy d’or du dancing de la WDW HIVER 2019 : Boy Harsher (c’est passé comme du beurre et, même si c’est très wéférencé, le duo a sauvé le samedi, MERCI!). Note : le Gard.

Toy d’or du groupe de la WDW HIVER 2019 qui a ouvert une soirée : Marble Arch (quel début de set de la mort)… Note : la Drôme

Toy d’or du groupe de la WDW HIVER 2019 qui a joué avant Toy : MNNQNS (des frissons sur le final). Note: l’Eure (ça va leur faire plaisir en tant qu’originaires du sept six).

Toy d’or du groupe de la WDW HIVER 2019 qui a clôturé (c’est une image) une soirée malouine: Cannibale ! Ce fut, comme d’hab’ plus que chouette. Note: Drôme. Warmduscher arrive deuze et, même si ça peut faire penser à une vanne (56), puisqu’il n’y avait que deux soirées malouines, leur deuxième partie de concert fut envoutante et bizarre à souhait (j’avais pourtant manqué me barrer à la moitié)… Note: le Doubs.

Toy d’or non musical de la WDW HIVER 2019 : les copaings (note: le Jura).

Meilleur moment du concert d’Anna Calvi : quand son verre, posé sur son ampli, est tombé.

Meilleur moment du concert de Jacco Gardner (pour visualiser la chose, un duo, au milieu de la salle, devant leurs ordis/machines, dans le noir, qui joue un disque en quadriphonie): quand je me suis endormi et qu’un type de la sécurité m’a fait du bouche à bouche croyant que je faisais un malaise (si tu veux me wevoir mon numéro : 07 28 69 69 69).

Saint Malo, on se wevoit cet été, prépare ton BC Camplight (sinon ça va chier) et, s’il pouvait faire aussi beau/chaud que lors de cette Woute Hiver, éh ben, ça m’irait…

Répondre