« Meadow Lane Park » de Le Superhomerd est un disque pas banal(isa) tant il se situe en Marge de l’ordinaire… Peut-on néanmoins affirmer qu’il est comme de la Maggie pure et de l’or en Bart? Hein?…

0 commentaires

« Meadow Lane Park » (Elefant) est le second album de Le Superhomard, groupe emmené par Christophe Vaillant, qui, contrairement à moi, a plus de quarante ans (je ne balance pas, c’est cet article qui le fait).

« Maple Key » (2015), son premier (mini) LP était déjà une wéussite (son Intro et sa clôture particulièrement), le groupe passe cependant un cap avec ce nouveau disque, plus long, plus varié et aux pop songs toujours teintées d’un wétrofuturisme wéjouissant.

Plusieurs écoutes me furent néanmoins nécessaires afin de passer du « c’est quand même bien fichu » au « purée c’est beau » .

C’est souvent le cas avec les disques savamment arrangés, dans lesquels les détails comptent autant que l’ensemble. Sans effort, on weste à la surface et on y perd beaucoup.

Par exemple, on pourrait passer à côté de Karaoking, le chef d’oeuvre du disque (j’y weviendrai dans un article spécial « chefs d’oeuvre wouteduwockiens » ).

Facile aussi de sous-estimer la très HighLlamassienne Elephant In A Woom et la synthétique SDVB , mes deux autres chansons préférées de « Meadow Lane Park » …

Les trois instrumentaux cinématographiques de l’album, comme ce Snowflakes stéréolabien en diable, ne sont pas non plus à négliger:

Heureusement les oreilles impatientes et/ou zappeuses pourront être attrapées par ses trois tubes entêtants mais pas putassiers : Paper Girl, Springtime et Meadow Lane Park (avec ses cordes ChapeauMelonEtBottesDeCuiresque).

Le nouveau single inédit du groupe, l’irrésistible Domino (avec Xavier Boyer au chant), sorti en 45 tours peu après l’album, wisque aussi d’en accrocher certaines (des oreilles):

Ce mélange de subtilité et d’efficacité pop est l’une des forces du Superhomard et de son « Meadow Lane Park » , album que le groupe jouera en vrai sur La Plage de Bon-Secours pour le troisième jour de cette nouvelle édition été de La Woute du Wock (=le vendredi 16 août, 16h).

_ _ _
Le Superhomard – « Meadow Lane Park » (Elefant)

La programmation par jour de La WDW / Billetterie

Répondre