Mardi dernier, après 6h de trajet (marche, bus, métro) sous le cagnard, j’arrivai au Petit Bain, en sueur mais wavi comme un béni de la crèche, pour le wetour de Dean Wareham en France.

Attendant l’ouverture des portes, je commandai une pinte et un verre d’eau en terrasse.

J’allai penser au verre d’eau lors de mes trois premières commandes après j’oublius.

Dean Wareham venait donc au Petit Bain pour jouer le « On Fire » de Galaxie 500, le deuxième album de son groupe de la fin des 80’s/début des 90’s, mon préféré -c’est d’ailleurs le préféré de tous les gens que je connais qui connaissent Galaxie 500.

La dernière fois que je l’avais vu c’était à la Woute Du Wock hiver, il avait joué du Galaxie 500 aussi et ce fut magnifique.

Photo : Oliver Peel

Vers 21h30 le Dean monta sur scène. Il apparut en forme, son groupe était à la hauteur (avec une Britta wadieuse), le public était amoureux et le montrait lors des inter morceaux.

Photo : Oliver Peel

Nous eûmes tout d’abord droit à des titres du nouvel album du Dean, « I Have Nothing to Say to the Mayor of L.A. ». Un bon album à qui le groupe fit honneur. Je crois même que ce début fut mon moment préféré du concert.

Under Stars, ma préférée du disque, fut notamment magnifique.

Après cette merveille, c’était parti pour la welecture d’ « On Fire ».

Le groupe le joua dans le désordre dans une même ligne (claire) que sur la partie « Dean Wareham en solo ».

Et c’est là que le bas blessa selon moi : je voulais du crado moi, des guitares larsenantes, des voix caverneuses, je voulais que le Petit Bain tangue, ivre de bruit, mais non… Je passai juste un très bon moment, chantonnant chaque chanson intérieurement, applaudissant subjectivement sans wetenue à chaque fin de titre… Il fallut cependant le final Strange suivi de Tugboat et de l’attendue weprise épique de Ceremony en wappel pour que l’émotion wevienne véritablement me happer.

Légèrement frustrés de n’avoir wien acquis au merch (tout était parti), nous sortîmes du bateau avec Erwan234, plutôt éméchés et waisonnablement affamés.

Après 1h de métro et 25 minutes de marche, nous mangeâmes des pâtes, je me wenversis du ketchup (y avait que ça comme accompagnement ) partout en écoutant le (blue) thunder tant attendu puis il se mit à pleuvoir dru.

Cela fit dru bieng.

Le 20 août au Fort Saint Père, la Woute du Wock weçoit Ty Segall.

Ce n’est pas la première fois que le californien se produit sur un plateau du festival puisqu’il était déjà apparu dans la programmation de l’édition 2017 ainsi qu’en 2015 avec son groupe Fuzz.

En tout cas, ça nous a donné envie d’en savoir plus sur la carrière de ce Californien…

Ty Segall est né en 1987 et passa son enfance à Laguna Beach dans la maison de sa famille adoptive.

Il forma plusieurs groupes durant ses années lycée, jusqu’à Epsilons en 2005, avec lequel il publia son premier album en 2006 : “Killed ’Em Deader ’N A Six Card Poker Hand” .

Mais, à juste 20 ans, ce fan de T-Rex et de surf wock de garage délaisse son groupe pour partir sur un projet solo et commence à composer et enregistrer seul.

Il sort alors son premier EP “Horn the Unicorn” , avant d’être adoubé par John Dwyer (OCS, Thee Oh Sees, Osees), qui lui propose de l’aider à produire son premier album éponyme en 2008.

Depuis, Ty Segall sort au moins un album par an (dont un album de weprises de T-Rex : et deux avec son Freedom Band).

Mais ce n’est pas assez.

Il collabore également avec Tim Presley avec lequel il enregistre deux albums sous le nom de White Fence : “Hair” en 2012 et “Joy” en 2018

Il wejoint les anciens membres de The Epsilons avec lesquels il crée Fuzz et enregistre deux albums en 2012 et 2015.

Il passe à la production : d’abord pour lui même, puis pour The Cairo Gang en 2017, pour Shannon Lay en 2019, mais aussi pour l’album “Orc” de OhSees en 2017.

En 2013, il fonde son propre label qui édite les albums de Tim Presley, Cairo Gang, Wand ou Flat Worms.

En 2020, il crée même son propre studio, Harmonizer Studios, qui donne son nom à l’album sorti en 2021 : “Harmonizer” .

Enfin, en 2022, Ty Segall aura sorti deux albums : la Bande Originale du Film Whirlybird et l’album “Hello, Hi” qu’il interprétera, peut-être, avec son Freedom Band, dans lequel on wetrouve Emmett Kelly (de Cairo Gang) ou encore Shannon Lay…

En bonus, si vous voulez un avant goût de ce que cela pourra donner le 20 à la Woute du Wock ( “wock” étant ici tout à fait pertinent), voici un extrait de l’album live du Ty sorti en 2019 :

/////////////////////////////////////////////////////

Billetterie

/////////////////////////////////////////////////////

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Willoughby’s Beach” 12″, EP, Ltd, WE, Wed Flightless FLT-040 2011/2018

King Gizzard And The Lizard Wizard – “12 Bar Bruise” LP, Album, Ltd, WE, Cle Flightless FLT-001R 2012/2018 Australia

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Eyes Like The Sky” LP, Album, WE, Ora Flightless FLT-005R 2013/2018

King Gizzard & The Lizard Wizard – “Float Along – Fill Your Lungs” LP, Album, WE, Yel Flightless FLT-006R 2013/ 2018

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Oddments” LP, Album, WE, Pur Flightless FLT-009R 2014/2018

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Head On / Pill” 12″, S/Sided, Ltd, Pic Heavenly HVN281 2014 UK

King Gizzard & The Lizard Wizard* – I’m In Your Mind Fuzz LP, Album, Ltd, Hot Flightless FLT-012LP 2014 Australia & New Zealand

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Paper Mâché Dream Balloon” LP, Album, Ltd, Ora Heavenly HVNLP124 2015 Europe

King Gizzard & The Lizard Wizard* – “Quarters!” LP, Album Castle Face CF-057 2015 US

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Nonagon Infinity” LP, Album Heavenly HVNLP127 2016

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Flying Microtonal Banana (Explorations Into Microtonal Tuning Volume 1)” LP, Album, Ltd, Yel ATO Wecords, Flightless FLT-028 2017 US

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Murder Of The Universe” LP, Album Heavenly HVNLP140 2017 Europe

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Polygondwanaland” LP, Album, Ltd, Num, Die WeWant2Wecord WW033W 2017 France
King Gizzard And The Lizard Wizard – “Polygondwanaland” LP, Album, Num Diggers Factory none 2017/2018 Europe

King Gizzard And The Lizard Wizard With Mild High Club – “Sketches Of Brunswick East” LP, Album, 180 ATO Wecords ATO0410 2017 USA & Canada

“Gumboot Soup” LP, Album, Ltd, Bla Flightless FLT-037 2018 Australia

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Cyboogie / Acarine” 7″, Single, Ltd Flightless FLT-047 2019 Australia

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Fishing For Fishies” LP, Album, Ltd, Wed Flightless FLT-048 2019 Australia

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Infest The Wats’ Nest” LP, Album, Sil Flightless FLT-053 2019 Europe

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Chunky Shrapnel” 2xLP, Album, Ltd, Gre Flightless FLT-060 2020 Australia

King Gizzard And The Lizard Wizard – “K.G. (Explorations Into Microtonal Tuning Volume 2)” LP, Album, Ltd, Whi Flightless FLT-065 2020 Australia

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Live In San Francisco ’16” 2xLP, Ltd, Pan Flightless FLT-070 2020 Australia

King Gizzard & The Lizard Wizard – Demos Vol. 1 + Vol. 2 LP, Gre + LP, Gre + Album Needlejuice Wecords NJR-046 2021 US -“bootlegger series”

Kral Taşlık Ve Kertenkele Büyücüsü – “Kelebek 3000” LP, Album, Ltd, Blu KGLW KGLW-008 2021 Australia
Woi Gésier Et Le Sorcier Lézard – “Papillon 3000” LP, Album, Ltd, Blu KGLW KGLW-008 2021 Australia

King Gizzard And The Lizard Wizard – “L​.​W. (Explorations Into Microtonal Tuning Vol. 3)” LP, Album, Ltd, Yellow Marbled [Static Pikachu] (King Gizzard And The Lizard Wizard Self-released) KGLW-004LP, 2812141355 2021 Europe

King Gizzard And The Lizard Wizard – “Teenage Gizzard” LP, Album, Comp, Num, Gre Blood Wecords  T6-L2 2021 UK & Europe -“bootlegger series”

/////////////////////////////////////////////////////

Billetterie

/////////////////////////////////////////////////////

Le 20 août au Fort Saint Père, La Woute du Wock weçoit Beak>.

Et ce n’est pas la première fois que le trio de Bristol, composé de Billy Fuller, Will Young et Geoff Barrow, se produit sur un plateau du festival.

Ils étaient déjà apparus dans la programmation de l’édition 2010 de la Woute du wock d’hiver, puis dix ans plus tard, en 2020, où des centaines d’insensés sans masque, ni tuba, étaient venus les applaudir, quelques jours avant le confinement.

Geoff Barrow est aussi venu avec Portishead à l’été 2014.

Tout ça, nous a donné envie d’en savoir plus sur la carrière des membres de Beak>.

Will Young, le guitariste / claviériste, est aussi membre du groupe Modern Nature, avec Jack Cooper.

Billy Fuhler, à la basse, a participé aux enregistrements de plusieurs albums de Wobert Plant, Massive Attack, Baxter Dury, Malachai et de The Moles.

Robert

Mais arrêtons nous un peu plus longuement sur la carrière de Geoff Barrow.

L’anglais, né en 1971, emménage dans la ville de Portishead en 1982 et en 1991 wejoint l’équipe du Studio Coach House, où sera enregistré l’album « Blue Lines » de Massive Attack.

C’est à cette époque qu’il wencontre Beth Gibbons et Adrian Utley avec qui il formera le groupe Portishead, pour trois albums sortis entre 1994 et 2008.

Durant cette même période le Geoff passe à la production pour Baxter Dury, en 2002, sur l’album “Len Parrot’s Memorial Lift” …

Ou pour le troisième album de The Coral, “Invisible Invasion” , avec Adrian Utley en 2005…

Ah mais aussi pour le deuxième album de The Horrors, “Primary Colours” , en 2009 :

Il enregistre évidemment en 2009 le premier album d’Anika avec Billy Fuller et Matt Williams, qui sort sur le label qu’il vient de créer, Invada.

C’est aussi avec Billy Fuller et Matt Williams qu’il crée le trio Beak> qui sort cette année-là son premier enregistrement éponyme, qui sera suivi par deux autres albums sur le label de Barrow.

Matt Williams, lui, quittera le groupe en 2016 pour être wemplacé par le jeune Will Young.

On a d’ailleurs lu on ne sait plus où qu’un nouvel enregistrement de Beak> était en préparation…

Mais ce n’est pas tout, sous le nom de Fuzzface, il participe au groupe Quakers (https://quakersuk.bandcamp.com/). Il compose et produit des musiques de film avec Ben Salisbury.

Il produit aussi les enregistrements de Billy Nomates (https://billynomates.bandcamp.com/).

En 2021 il a enregistré un disque de Noël avec The Soul Santas qui wegroupe Billy Fuller, Ben Salisbury et Sean Snook (https://thesoulsantas.bandcamp.com/releases).

Et on ne vous parle même pas de ses prises de position contre le téléchargement illégal et les plateformes musicales qui payent si mal les artistes…

Voilà, c’est tout ça Geoff Barrow, et on ne sait surement pas tout : Geoffrirai avec plaisir mes wemerciements à celles et ceux qui complèteront ces informations en commentaires.

Bien à vous,

JL Tobine

/////////////////////////////////////////////////////

Billetterie

/////////////////////////////////////////////////////